Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?

Juin 2011

Histoire de vécu de Foad : 2 - un nouveau métier ou une reconfiguration professionnelle ? (Accès: Lecture : Public)

le 8 Juin 2011 par Chantal Dumont   Commentaires (0)

, , ,

En 2001, Chantal est invitée à rejoindre le CAFOC (Académie de Lyon) en tant que formatrice consultante TIC. Dans ce nouveau cadre, elle accompagne des projets FOAD européen, les Greta et devient chargée de mission ministérielle pour le B2I Formation Continue. Le travail autour de la certification B2I s'effectue en collaboration avec plusieurs académies. Ensemble, ils organisent une mutualisation des ressources, d'une plateforme, construisent les parcours, les évaluations.

Parallèlement, elle suit ses cours à l'université de Strasbourg, tout à distance. L'approche est constructiviste, basée sur un apprentissage collaboratif entre pairs. En 2003, Chantal est titulaire du DESS UTICEF, avec mention TB, major de promotion, qu'elle reçoit comme une véritable récompense pour un travail acharné et une motivation sans faille. Nul doute que la formation à distance offre un véritable accès à la formation de qualité. Le vécu d'apprenante à distance est également un élément important dans son cursus. Cette réussite, la motive pour poursuivre vers un DEA en science de l'éducation (avec P. CARRE), puis vers un doctorat en 2004, sous la direction de P. CARRE. Ce chemin, elle le poursuit avec un ancien étudiant du DESS UTICEF, du fruit de leurs observations des apprenants en formation à distance, ils écriront ensemble plusieurs communications scientifiques et participeront à un ouvrage co auteur chez De Boeck.

La restructuration du CAFOC en GIPAL et la curiosité de Chantal envers l'e-learning en entreprise la conduisent à changer de poste. En 2003, elle devient ingénieure consultante en Foad au sein d'une société d'e-learning à mi temps. Dans ce cadre, elle met en oeuvre des dispositifs Foad, forme des formateurs à distance & des concepteurs en Foad et participe à des audits de dispositifs existants. Son autre mi-temps, elle le consacre à ses études et au tutorat universitaire, parfois à la conception de situations d'apprentissage (Master UTICEF, TECFA univ. de Genève, ULP Strasbourg - DU CAFEL, univ Nanterre Paris X, CCI Paris -  Master IFPA, univ Nanterre Paris X, C2I, suivi des mémoires licence en sciences de l'éducation, univ Franche Comté). Globalement, les approches pédagogiques sont bien adaptées à l'andragogie, principalement constructiviste et orientée apprentissage collaboratif ou coopératif.

En 2008, son employeur ferme son département elearning. Cette année là, Chantal attend un heureux évènement et occupera une courte mission de conception pédagogique Foad pour une société d'elearning. En 2009, maman d'un petit garçon elle interrompera son doctorat, son collègue/partenaire le réussira en 2010. En 2010, elle devient chargée de mission Foad au sein du CRRFOAD un organisme qui accueille des adhérents tels que les CFPPA agricoles et certaines MFR. Sa fonction consiste à accompagner les projets foad, animer le réseau, former les formateurs, administrer les plateformes Form@gri du réseau.

En 2011, Foademplois persiste sur un Yahoogroupe et comporte 1872 abonnés, toutefois, sont créées d'autres vitrines : Twitter et Facebook. Pour illustrer l'origine, l'histoire de Foademplois, voici une interview réalisée à l'époque par l'association du Master psychologie cognitive de Paris X.

Histoire de vécu de Foad : 1 - origine & découverte d'une passion (Accès: Lecture : Public)

le 8 Juin 2011 par Chantal Dumont   Commentaires (0)

,

compte-rendu

Résumé: Chantal relate sa première rencontre avec la Foad. Une expérience où elle mit en place une formation à distance mixte présentielle (très peu), distance (beaucoup. Objectif: former des non utilisateurs des TIC à l'usage d'un navigateur, d'un traitement de textes, d'un tableur, auprès d'un public de niveau V+.

 

En 1999, Chantal est formatrice bureautique internet au Greta du Mont des Lyonnais, on lui confie la gestion d'un projet Foad. Elle n'a jamais pratiqué ce genre de formation auparavant. La formation se déroule en milieu rural, en centre de ressources. L'objectif de la formation est de réduire la fracture numérique en milieu rural. Malgré le prix attractif peu de personnes sont intéressées, seulement trois, la formation à distance pour des néophytes en informatique fait peur. Le cursus démarre par du présentiel, la formation se déroule plutôt bien, mais deux personnes ont énormément de difficultés ; il faut démystifier l'outil. A distance, sont prévues des séances synchrones en visioconférence, aucun personnel technique n'est présent, c'est donc aux stagiaires de démarrer l'outil lors des rendez-vous distantiels.

Les communications inter séances se font par mail, les stagiaires éprouvent de grandes difficultés pour se servir de la messagerie. Ils sont en centre de ressources, ils s'entraident au mieux. Très vite, la formation est ingérable, les stagiaires se découragent et envisagent de quitter la formation. Rapidement,  une autre organisation est mise en place. Un emploi jeune accompagnera les stagiaires lors des séances en présentiel et synchrone. Dès lors, la formation a pu poursuivre son but. L'accompagnateur dédouanait les apprenants de tous les problèmes techniques, sa présence rassurante a permis l'aboutissement de ce parcours.

Parallèlement, une autre formation avait été mise en place auprès d'un public de jeunes en difficulté, suivant un parcours de formation professionnel. Nous sommes toujours en 1999, la maîtrise des technologies n'est pas intégrée, même pour les jeunes adultes. L'objectif du cursus consiste à leur apprendre à naviguer sur internet et à se servir d'un traitement de textes. Ce public très indiscipliné n'adhère pas à la formation, il faut donc trouver des éléments de motivation. Ce sont des jeunes hommes de 17/18 ans, Chantal tente plusieurs approches, la musique qui fonctionnera pour certains, le sport, n'a pas beaucoup d'écho. Elle se reporte bon gré mal gré aux émissions de télévision et là trouve un élément de motivation : secret Story (à son grand damne). En définitive, peu importe, le résultat est là, ils suivront leur formation et atteindront leurs objectifs.

A l'issue de ces deux premières expériences en Foad, Chantal s'est rendu compte que la Foad nécessitait de tout formaliser. Les contraintes et ressources nécessaires devaient être bien identifiées, l'approche pédagogique était réellement différente de la pratique présentielle. Les communications écrites sont également un facteur important, dans leur régularité temporelle, dans leur précision, dans l'expression langagière.

En définitive, ce sont à la fois les difficultés rencontrées, l'aspect novateur, le défi que représentent la mise en oeuvre de ce type de formation qui motiveront Chantal à poursuivre un cursus universitaire. C'est ainsi, qu'à l'issue de cette formation, elle suivra un DESS UTICEF, puis un DEA et s'engagera dans un doctorat durant 4 ans.

 

Surveiller, protéger sa e-réputation avant de devoir la nettoyer (Accès: Lecture : Public)

le 2 Juin 2011 par Chantal Dumont   Commentaires (0)

, , , ,

La liberté de parler en ligne a un prix. Découvrez un aperçu des impacts de la réputation en ligne: licenciements, candidatures rejetées, divorces, crédits refusés..

Protéger les enfants de la e-criminalité (Accès: Lecture : Public)

le 2 Juin 2011 par Chantal Dumont   Commentaires (0)

, , ,

Le contrôle parental pour lutter contre les dangers d'internet


Si le cyberespace est une excellente source d'information, c'est aussi une zone à risque pour les enfants et les adolescents. Des conseils pour préserver les jeunes et des contacts utiles en cas de constat de cybercriminalité.

L’identité numérique… Pourquoi et comment en parler ? - Infobourg Compte-rendu du 29e colloque de l’AQUOPS (Accès: Lecture : Public)

le 2 Juin 2011 par Chantal Dumont   Commentaires (0)

, , , , ,

culture numérique, compte-rendu

Les enseignants se questionnent sur le concept de l’identité numérique. Comment prévenir les élèves que leur image virtuelle se construit souvent à leur insu sans qu’ils en mesurent les véritables enjeux ? Voici le compte-rendu d’un atelier qui a grandement fait réfléchir.

Vers l'article : L'identité numérique... Pourquoi et comment en parler ?