Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Télécharger en PDF Page lue par 1 membre(s) et 1608 affichage(s)

Quelle société voulons-nous à l'ère numérique ? (Accès: Lecture : Public)

le 19 Octobre 2010 par François Duport   Commentaires (0)

territoires, culture numérique, ressources, actualité

Encore une étude me direz-vous ? Effectuée pour le Grand Lyon (Direction de la Prospective et du Dialogue Public), celle-ci pouurait sembler éloignée des centres d'intérêt du secteur de la formation continue.  Et pourtant se poser la question devrait nous toucher : Quelle société voulons-nous à l'ère numérique ?

j'ai parcouru le sommaire et là, il y a un chapitre qui traite spécifiquement de nos préoccupations (page 41 et suivantes) : L’enjeu des savoirs : contribution du numérique à l’innovation et la citoyenneté. Avec un schéma qui donne bien la tendance en cours. Comment articuler accès aux savoirs, l'éducation et l'accompagnement nuémrique et la production de nouveaux savoirs ? Des exemples montrent que cela est possible pour toutes les populations  

 

Quelques exemples :

Le jardin des savoirs : (http://www.asso-bug.org/labo/le-jardin-des-savoirs-de-rennes-metropole) il permet à chacun de stocker et publier des données sur son parcours, ses expériences, ses savoir-faire, etc. pour les partager et les échanger avec d’autres personnes choisies.

le Wiki Guill : (http://wiki-guill.net) il se présente comme l’ « encyclopédie vivante du quartier » et propose une écriture collaborative aux associations, habitants et artistes pour parler de leur quartier.

Le Webnapperon du Centre Erasme : (http://www.webnapperon.com) est emblématique de ce type d’approche, permettant aux personnes âgées d’accéder aux usages d’internet (albums photos partagés avec des proches, e-mail, blogs, etc.) sans même maîtriser la technologie de l’ordinateur.

L'intridction présnte bien l'enjeu. numérique ? Lorsque, pour des raisons de limites socio-économiques, on n’a pas accès aux technologies numériques qui sont omniprésentes dans notre société, on risque d’autant plus de se sentir exclu socialement (perte de liens) et symboliquement (perte de reconnaissance). D'après la dernière étude du Crédoc sur la diffusion des technologies de l'information et de la communication dans la société française, 51% des adultes (et 75% des adolescents) considèrent que « disposer d'internet est important pour se sentir intégré dans notre société ». Il est bien sûr souhaitable d’accompagner progressivement les populations concernées vers les technologies numériques qui leur font défaut, mais n’est-il pas aussi pertinent d’inventer des nouveaux outils qui leur permettent d’accéder aux usages recherchés, sans avoir à maîtriser la technologie ?

Stéphanie Lucien Brun intervennait dans le débat du CiTIC /Numérique et espaces urbains du 15 octobre 2010 à Lyon. Sa présenation pousse la question des interactions nécessaires entre formation traditionnelle et approche numérique. Personne n'est détenteur de la vérité. Laissons nous bousculer et réfléchir à nos préjugés :

 

Est ce que cela vous inspire ? A lire comme boite à idées en faisant des translations entre monde la formatin continue et monde nuémrique. Les deux univers se rapprochent. Le premier monde risque d'être rapidement transformer du fait des usages qui se diffusent.