Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Télécharger en PDF Page lue par 4 membre(s) et 2802 affichage(s)

éléments de preuves pour EmaEval (Accès: Lecture : Public)

le 20 Août 2012 par François Duport   Commentaires (0)

,

Domaine A : Compétences générales liées à l’exercice du métier

A1 Maîtrise de l’environnement numérique professionnel

 

A11. Identifier les personnes ressources TIC et leurs rôles respectifs au niveau local, régional et national 

Réseaux sociaux : appartenir à différents groupes thématiques sur différentes plates formes (Linkedin, Facebook, Viadeo, Twitter), liste de diffusion, lettre et réseaux professionnels permet de repérer les personnes ressources influentes et surtout de nourrir sa réflexion au long cours. 

 

Le document veille documentaire et sociale présente la cartographie de ma présence sociale et des exemples des bénéfices que l'on peut tirer dans la participation à ces réseaux et communautés, mais aussi de ses limites.


A12. S’approprier différentes composantes informatiques (lieux, outils, ...) de son environnement professionnel. 


A13. Choisir et utiliser les ressources et services disponibles dans un espace numérique de travail (ENT). 

Espace personnel d'apprentissage : dans le cadre du CFA, nous avons mis en place une ferme de blogs. Un module cahier de textes pourra y être intégrer si nécessaire. Cette solution offre plus de souplesse dans le contexte d'un apprentissage en alternance et compatible avec des systèmes hétérogènes (entreprise, établissement, privé). Cela ne correspond pas à un ENT mais pourrait se rapprocher d'un espace personnel d'apprentissage ouvert et interconnecté au réseau. 

La ferme de blog ouvre en septembre, mais nous avons expérimenté son usage pour un premier groupe de formateur. L'un des blog est présenté dans le document.  



A14. Choisir et utiliser les outils les plus adaptés pour communiquer avec les acteurs et usagers du système éducatif. 

Dans le cadre des différents ateliers de formation / action, la démarche d'explorer différents outils et de ses usages avait pour objectif de fournir aux participants, de façon transverse, une boite à outils pédagogiques pour varier les approches : 

- carte mentale, 

- outil de publication collaborative

- outil de veille 

- etc.



A15. Se constituer et organiser des ressources en utilisant des sources professionnelles.

Dans les différents outils aborder pour organiser sa documentation, nous avons aborder plusieurs outils de gestion de favoris en ligne comme delicious ou pearltree. J'utilise pour ma part delicious et twitter et valorise celle-ci avec Scoop-it comme outil de curation.  

L'important dans les stratégies de veille est de lier :

·       recherche d'informations 

·       archivage renseigné (résumé et mots clés)

·       enrichissement par le réseau social

·       valorisation par la curation ou l'écrit

Les différents documents présentent la méthodologie enseignée et ses bénéfices. Le groupe du CFA commence à construire une veille collaborative afin de mutualiser l'effort de présence et d'action dans les différents réseaux et de sa valorisation.

 

A2 Développement des compétences pour la formation tout au long de la vie

 

A21. Utiliser des ressources en ligne ou des dispositifs de formation à distance pour sa formation. 
La mise en oeuvre des micro-conférence est un dispositif de formation à distance avec des usages synchrones et asynchrones, permettant la collaboration et la diffusion auprès du plus grand nombre. L’explication de la démarche se trouve dans le document Les mondes numériques, un univers pédagogique.

 

A22. Se référer à des travaux de recherche liant savoirs, apprentissages et TICE. 

Travaux de recherche et blogosphère : la présence sur les réseaux permet de repérer les personnes ressources et de s'appuyer sur leurs travaux de recherche. Les sujets abordés ne sont pas obligatoirement liés à la discipline, il faut donc faire une translation pour adapter la réflexion à un usage particulier.

J'ai présenté plus particulièrement le connectivisme et ses usages dans les documents le réseau, et moi, et moi ainsi que une veille documentaire et sociale

voir également les notes A.11, A.15 et A.23

 

 

A23. Pratiquer une veille pédagogique, institutionnelle, scientifique à travers des réseaux d’échanges concernant son domaine, sa discipline, son niveau d’enseignement.

Veille : la méthodologie de veille repose sur un chainage d'outils, de la curiosité et une bonne dose de sérendipité. Cela nécessite un suivi des réseaux sociaux (Twitter par exemple), des flux RSS d'actualité (avec google reader ou NetVibes).

J'ai réalisé une micro-conférence sur ce sujet. 

 

 

A3 Responsabilité professionnelle dans le cadre du système éducatif

 

A31. S’exprimer et communiquer en s’adaptant aux différents destinataires et espaces de diffusion (institutionnel, public, privé, interne, externe...). 

Présence et publication multi-support : cette approche s'utilise aussi bien dans un contexte pédagogique que dans le cadre d'animation d'évènement.

Avant une rencontre, nous proposons des ressources liées au sujet avec des éléments de veille et une sélection de lien utile.

Pendant les rencontres, nous utilisons Twitter pour avoir un feed-back de la part des utilisateurs présents et pour que les personnes à distance puissent suivre l'événement.  Nous ouvrons également un framapad (traitement de texte en ligne) pour une prise de notes collective.

Les présentation donnent la part belle à l'image avec peu de texte, parce qu'elle permet d'ancrer le discours.

Après la rencontre, tous les supports sont publiés et réorganisés éditorialement en fonction des publics cibles (participants, institutionnels, grand public) et dnas différents médias (facebook, slideshare, twitter, FormaVia, etc.).

La conférence "écrire sur le web" a été très suivi et les participants demandent tous un accompagnement spécifique sur ce sujet. 


A32. Prendre en compte les enjeux et respecter les règles concernant notamment : la recherche et les critères de contrôle de validité des informations ; la sécurité informatique ; le filtrage internet. 

Filtrage et censure : au sein du CFA, 

·       après échange entre les personnes concernées, les filtrages s'organisent au regard des besoins pédagogiques

·       la charte doit être réécriture en prenant les usages des apprentis qui possèdent en majorité des smartphones

·       le personnel commence à réaliser une veille et à repérer les différentes modalités de recherche pour trouver une information ou un document pertinent (croisement des sources)

Les échanges, les discussions, la découverte d'usage ont permis de changer le cadre des usages tout en affirmant le cadre légale de toutes publications (interdiction de pédophilie, racisme, etc.).

La censure, désormais, est en voie d'être co-construite par l'équipe pédagogique. 

 

voir le juridique, un SI.Lex dans la chaussure ainsi que la loi hors la loi


A33. Prendre en compte les lois et les exigences d’une utilisation professionnelle des TICE concernant notamment : la protection des libertés individuelles et publiques ; la sécurité des personnes ; la protection des mineurs ; la confidentialité des données ; la propriété intellectuelle ; le droit à l’image. 

 

Loi de la propriété intellectuelle : j'ai réalisé une micro-conférence sur les licences Creative Commons. J'utilise dans mes présentations des ressources du même type (photo, vidéo, texte) ou des ressources tombées dans le domaine public. Les productions de FormaVia sont publiés également sous licence CC. C'est une posture importante dans un secteur où le savoir doit être considéré comme un bien commun.  

 

Voir Le juridique, un S.I.Lex dans la chaussureLa loi hors la loi etCreative Commons, l'auteur reprend ses droits.

 

A34. Respecter et faire respecter la(les) charte(s) d’usage de l’établissement, notamment dans une perspective éducative d’apprentissage de la citoyenneté.

Concernant la protection des libertés individuelles, la sécurité des personnes ou la confidentialité des données.... Le numérique montre chaque jour que ceux sont les entreprises et les institutions qui enfreignent la loi. Nous sommes tous pistés. Paradoxalement, il serait plus important aujourd'hui d'apprendre aux citoyens à effacer leurs traces et à rentrer dans la clandestinité du web.

Le numérique ne peut pas rentrer dans une bouteille et s’arrêter aux portes de l’établissement. Apprendre à vivre avec le numérique, c’est accepter de prendre le risqué de definir collectivement une charte d’usage.

Voir Le juridique, un S.I.Lex dans la chaussureLa loi hors la loi 

 

 

 

 

Domaine B : Compétences nécessaires à l’intégration des TICE dans sa pratique d’enseignement

 

B1 Travail en réseau avec l’utilisation des outils de travail collaboratif

 

B11. Rechercher, produire, indexer, partager et mutualiser des documents, des informations, des ressources dans un environnement numérique. 

communauté de pratiques : les membres participent bénévolement à ces communautés et définissent eux-mêmes ses objectifs. Les membres proviennent d'horizons différents (disciplinaire, structure, métier). C'est ce qui en fait sa richesse. L'animateur joue un rôle de facilitateur et d'organisateur des échanges. Mais le processus est identique d'une communauté à l'autre. 

C'est tout d'abord la mise en place d'une veille collective qui permet par la suite de développer un langage commun. Nous mettons donc en place une page NetVibes avec les flux RSS en relation avec le sujet. Selon la communauté, on peut mettre en place un outil comme Pearltree ou autre, ou encore un outil de curation. 

Cette étape nécessite un apprentissage des modalités pratiques de la veille et de ses usages.

Voir les mondes numériques, un univers pédagogiques ainsi que l'apprentissage social connecté

 

B12. Contribuer à une production ou à un projet collectif au sein d’équipes disciplinaires, interdisciplinaires, transversales ou éducatives. 

Communauté de pratiques (2) : la communauté s'assigne un objectif. Ainsi, dans le réseau FormaVia, celle pour la culture numérique en Rhône Alpes s'était assigné un double objectif. 

Le premier était de définir un cadre de compétences pour les professionnels, nous nous sommes appuyés sur le référentiel du C2I2E qui a donné par la suite lieu à l'expérimentation.  On peut considérer que cet objectif collectif est atteint.

Le second était de définir les besoins en compétences du grand public. Nous devrions nous appuyer pour parti sur le référentiel du B2I adulte mais aussi de construire un dispositif pour la région Rhône-Alpes. 

Au regard des enjeux, la démarche ne peut qu'être pluridisciplinaire et transparente.

 

Voir les mondes numériques, un univers pédagogiques ainsi que l'apprentissage social connecté

 

 

B13. Organiser, coordonner et animer un travail en réseau au sein d’équipes disciplinaires, interdisciplinaires, transversales ou éducatives

Communauté de pratiques (3) : l'animateur rédige les synthèse, relance les participants, organise le projet facilitant la coopération puis la collaboration (nécessitant un fort sentiment de confiance). 

La récurrence dans l'utilisation d'outils collaboratifs entraîne peu à peu l'habitude à la collaboration (exemple : utilisation systématique de framapad dans la prise de notes).   

Voir les mondes numériques, un univers pédagogiques ainsi que l'apprentissage social connecté

 

B2 Conception et préparation de contenus d’enseignement et de situations d’apprentissage

 

B21. Identifier les situations d’apprentissage propices à l’utilisation des TICE. 

Processus itératif : Dans le cadre du CFA, nous créons des scenarios pédagogiques qui sont testés puis discuter en groupe. Cela doit permettre de definer un plan d’investissement dans le materiel, d’améliorer le firewall (sites accessibles ou non) et les différents usages pédagogiques et ses contraintes.

Voir les mondes numériques, un univers pédagogiques

 

B22. Concevoir des situations d’apprentissage et d’évaluation mettant en œuvre des logiciels généraux ou spécifiques à la discipline, au domaine et niveau d’enseignement. 

Processus essai/erreur : les logiciels généraux sont testés dans différentes matières (voir B.21). C’est la mise en commun et le processus iterative qui permet de stabiliser et d’améliorer les pratiques. Les logiciels et ressoures specialises seront abordés dans second temps, sauf pour les mathématique où le site Sesamath est une source inépuisable d’idées.

Voir les mondes numériques, un univers pédagogiques

 

B23. Concevoir des situations d’apprentissage et d’évaluation mettant en œuvre des démarches de recherche d’information. 

Formation action au CFA : Dans la formation aux outils, il est demandé au préalable de faire une recherche sur les didacticiels existants et d'ouvrir un compte pour tester les fonctionnalités. Et de réaliser une recherche sur les usages pédagogiques possibles de cet outil.

Le participant doit ensuite présenter sa recherche aux autres membres du groupe. Il publie ensuite sa recherche son support de présentation et ses réflexions sur son blog personnel. 

Voir les mondes numériques, un univers pédagogiques

 

B24. Préparer des ressources adaptées à la diversité des publics et des situations pédagogiques : en opérant des choix entre les supports et médias utilisables en respectant les règles de la communication. 

Micro-conférence : les micro conférence mise en place dans le réseau FormaVia permettent de gérer de la distance et du temps synchrone et asynchrone. En amont, il y a nécessité de storyboardé la présentation (réalisation du support, écriture du texte, enregistrement de la séquence, publication des supports), puis animation des échanges lors d'une conférence téléphonique. Une conférence regroupe entre 2 et 15 participants. J'ai construit deux micro-conférence et elles ont servi de sujet de discussion lors de différentes rencontres présentielles du réseau.

Voir les mondes numériques, un univers pédagogiques


B25. Concevoir des situations ou dispositifs de formation introduisant de la mise à distance.

Idem B.31

 

B3 Mise en œuvre pédagogique

 

B31. Conduire des situations d’apprentissage diversifiées en tirant parti du potentiel des TIC (travail collectif, individualisé, en petits groupes). 

Animation Post-It : dans le cadre d'une communauté de pratiques pour le B2I adulte, nous avons rassemblé une quarantaine de participants pour définir la feuille de route de celle-ci. Nous pensions au départ faire une carte mentale par petits groupes directement sur internet.

La salle ne possédant pas de connexion Internet sans fil, nous avons divisé le groupe par table de six participants. A chaque table était associée un thème. Les post-it servent à recueillir les attentes des participants. La synthèse permet de construire une carte mentale reprenant les réflexions des uns et des autres. Cette carte mentale a été ensuite reporté sur un logiciel en ligne (Mindomo) pour pouvoir l'enrichir par les présents et absents de la rencontre, de même que le compte rendu. 


B32. Gérer l’alternance entre les activités utilisant les TICE et celles qui n’y ont pas recours. 

idem B.31

 

B33. Gérer des temps et des modalités de travail différenciés, en présentiel et/ou à distance pour prendre en compte la diversité des élèves, des étudiants, des stagiaires. 

Synchronisation : on ne téléphone pas à distance... Et le numérique impose une synchronisation des temps et des objets communicants. Remarque provocatrice sur les besoins de prendre en compte les temps longs de l'apprentissage. Au travers de ses communautés, FormaVia fonctionne comme un réseau d'apprentissage. Les échanges font émerger idées et projets. L'objectif est de donner aux participants des outils pour apprendre à apprendre et de développer un regard critique vis à vis du numérique. 

Concrètement, la conciergerie du jeudi permet d'accueillir les nouveaux et les personnes en questionnement. Les communautés s'inscrivent sur des temps de projet. Les ateliers permettent de s'essayer à un usage. Le réseau permet de répondre aux questions. Cette synchronisation des attentes se démultiplient quand les participants se sentent assez autonome pour utiliser les ressources infinis du web social.  



B34. Utiliser les TICE pour accompagner, tutorer des élèves, des étudiants, des stagiaires dans la réalisation de leurs travaux, leurs projets, leurs recherches. 

Ferme de blogs : dans le cadre du CFA, la ferme de blogs sert à maintenir le lien entre le tuteur de l’entreprise, l’équipe pédagique et la famille. De surcroit, c’est un espace de valorisation de ses compétences professionnelles. Le blog sert également à valider des compétences relative au B2I.

 

B35. Anticiper un incident technique ou savoir y faire face.

Idem B.31

 

B4 Mise en œuvre de démarches d’évaluation

 

B41. Identifier les compétences des référentiels TIC (B2i®, C2i®) mises en œuvre dans une situation de formation proposée aux élèves, aux étudiants, aux stagiaires. 

Ferme de blogs : un blog permet d'améliorer des compétences de base comme l'écriture parce qu'il donne à être au delà de l'évaluateur, mais aussi permet d'évaluer de la compétence à produire des documents composites. Enfin, cette capacité à publier fait parti des compétences numériques des référentiels de l'Europe et de l'Unesco.

Ce constat je le fait aussi bien pour moi-même, que dans le cadre de mes activités au sein de FormaVia ou du CFA d'Alençon.  

Ecrire ce que l'on a appris, c'est de prendre le recul nécessaire et se distancier. Les feed back permet de prendre confiance en soi et d'acquérir plus de maitrise. Cette première étape est de l'auto évaluation progressive.  

Voir l'inflation normative de l'évaluation

 

B42. S’intégrer dans une démarche collective d’évaluation des compétences TIC (B2i ® ou C2i ®). 

Idem B.41

B43. Utiliser des outils d’évaluation et de suivi pédagogique

Enquête en ligne : les enquêtes réalisées sous google.doc permettent d'avoir un feed back en temps rééls de chaque animation et de l'améliorer au fur à mesure. C'est simple à mettre en place et permet de générer des tableaux de pilotage.

Voir l'inflation normative de l'évaluation