Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?

Blog de François Duport

Généralisation du B2i adultes (Accès: Lecture : Public)

le 28 Mai 2010 par François Duport   Commentaires (0)

culture numérique

Une circulaire parue au BO du 27 mai 2010 organise la généralisation du Brevet informatique et internet adultes.

 

Le référentiel national du B2i® adultes est organisé en cinq domaines :
  • environnement informatique ;
  • attitude citoyenne ;
  • traitement et production ;
  • recherche de l'information ;
  • communication.
Pour chaque domaine, un objectif correspondant à des compétences attendues est défini. Ces compétences associent des connaissances, des capacités et des attitudes.
 
Tout organisme public ou privé intervenant dans le champ de la formation ou de l'initiation aux technologies de l'information et de la communication aura la possibilité de délivrer, sous l'autorité du recteur, ce brevet après avoir été agréé.
 

Consulter le texte intégral de la circulaire n° 2010-065 du 12-5-2010 (NOR > MENE1011027C) organisant la généralisation du Brevet informatique et internet adultes

Télécharger le dossier d'agrément

Télécharger le document d'accompagnement

Florilège d'une conférence de JNUM10 rapporté par Tweeter (Accès: Lecture : Public)

le 18 Mai 2010 par François Duport   Commentaires (0)

culture numérique

Une conférence, c'est de nombreux échanges. On n'a pas le temps de tout noté de tout retenir. Les tweets des participants sont passionnants. Peitit florilège des échanges pendant une heure :

·  edelsol : @Francoistaddei "comment on hacke l'université ? comment on réinvente l'université, les cursus ?" #jnum10

 

·  edelsol : @francoistaddei "on a besoin de cases blanches dans les emplois du temps. De cases projet. Pour le "bricolage" " #jnum10

 

·  olivierrafal : #jnum10 F. Taddei: il faut se poser question comment valide-t-on expérience informatique informelle ? VAE ?

 

·  fduport : #JNUM10 Force du web : cursus à la carte et interdisciplinaire

 

·  w2YDAvid : "Inventez-vous même votre propre université...." par @FrancoisTaddei #JNUM10

 

·  edelsol : François Taddei évoque le livre "Do it yoursel university" #jnum10

 

·  Facyla : #jnum10 Nitot: implication dans projets opensource est rémunérée en acquisition de compétences #formavia #formation

 

·  Solgy60 : #Jnum10 l'université qui a une vision équivalente à celle des logiciel libre, heuuuuuuuuuu

 

·  w2YDAvid : Bidouiller, Bricoler.... - pratiques pédagogiques http://www.cde4.com/fra/respedago/philosophie/2500.htm #JNUM10

 

·  edelsol : @nitot #jnum10 "il faut que chacun soit acteur et maitre de ses outils pour inventer de nouveaux usages" #bidouillabilité

 

·  fritz_c : être indépendant techniquement pour inventer de nouveau usage #bidouillabilité #jnum10

 

·  edelsol : F.Taddei "le prof va se mettre en mode coproduction de contenu avec les étudiants. Comment inventer la maïeutique du XX1e siècle ?" #jnum10

 

·  edelsol : F.Taddei "Les profs doivent se poser la question de la façon d'accompagner le passage de l'information à la connaissance" #jnum10

 

·  olivierrafal : #jnum10 F. Taddei: avec cours en ligne, valeur ajoutée des profs=interopérabilité avec les étudiants, "être le catalyseur de leurs progrès"

 

·  fritz_c : science de l'accouchement des idées... pour accompagner les apprenants. La connaissance nait de l'interaction #jnum10

 

 

·  NicolasLoubet : Mouvement mondial des "OER" : Open Educational Resources http://tinyurl.com/66qxbg #jnum10

 

·  fduport : #JNUM10 Les ressources pédagogiques co-construite avec les utilisateurs sont des biens publics sous licence CC 27 minutes ago via web

 

·  w2YDAvid : +1 "J'ai plus facilement accès à un enseignant distant qu'à un professeur de mon établissement" via @jmgilliot #JNUM10

 

·  edelsol : @nitot "on est à une charnière, on passe de l'info rare, à l'info abondante." #jnum10

 

·  NicolasLoubet : Exemple du Livre Scolaire : livres écrits par 50 personnes (!) http://www.lelivrescolaire.fr/ #jnum10

 

·  NicolasLoubet : Outils pour créer de contenus avec les étudiants : EnsiWiki, Foreigners in Lille, Wikiversity, Wikibooks... #jnum10

 

·  edelsol : @Françoistaddei "comment on hacke l'université ? comment on réinvente l'université, les cursus ?" #jnum10

·  w2YDAvid :  "Inventez-vous même votre propre université...." par @FrancoisTaddei #JNUM10

·  edelsol : François Taddei évoque le livre "Do it yoursel university" #jnum10 14 minutes ago via web

 

·  edelsol : @nitot #jnum10 "ceux qui participent gagnent, non pas de l'argent, mais de l'expérience, du savoir-faire"

 

·  w2YDAvid : Bidouiller, Bricoler.... - pratiques pédagogiques http://www.cde4.com/fra/respedago/philosophie/2500.htm #JNUM10 22 minutes ago via TweetDeck

 

·  fritz_c : être indépendant techniquement pour inventer de nouveau usage #bidouillabilité #jnum10

 

·  w2YDAvid : La "bidouillabilité" par @nitot - cela ressemble au bricolage défini par Levi-strauss - #Jnum10

·  edelsol : F.Taddei "le prof va se mettre en mode coproduction de contenu avec les étudiants. Comment inventer la maïeutique du XX1e siècle ?" #jnum10

 

·  edelsol : F.Taddei "Les profs doivent se poser la question de la façon d'accompagner le passage de l'information à la connaissance" #jnum10

 

·  fritz_c : passage de l'information à la connaissance #jnum10

 

·  olivierrafal : #jnum10 F. Taddei: avec cours en ligne, valeur ajoutée des profs=interopérabilité avec les étudiants, "être le catalyseur de leurs progrès"

·  fritz_c : science de l'accouchement des idées... pour accompagner les apprenants. La connaissance nait de l'interaction #jnum10

 

·  NicolasLoubet : Mouvement mondial des "OER" : Open Educational Resources http://tinyurl.com/66qxbg #jnum10

 

·  fduport : #JNUM10 Les ressources pédagogiques co-construite avec les utilisateurs sont des biens publics sous licence CC 

·  w2YDAvid : Suivez la table ronde et posez vos questions sur Twitter avec F. Taddéi, G. Berhault, T. Nitot, T. Stoehr - http://bit.ly/aZcE4R #JNUM10 36 minutes ago via TweetDeck

 

·  olivierrafal : #jnum10 Thierry Stoehr: à Paris Diderot, mise à dispo de logiciels libres aux étudiants->qu'ils les utilisent voire mettent les mains dedans 36 minutes ago via TweetDeck

 

  Facyla : #jnum10 Intéressante tribune libre T. Nitot, T. Stoehr, F. Taddéi, G. Berhault, J. Augery - amphi Bussy 40 minutes ago via mobile web

 


 

 

JNUM10 Présentation du réseau FormaVia (Accès: Lecture : Public)

le 18 Mai 2010 par François Duport   Commentaires (0)

, ,

ressources, culture numérique

J'ai participé aux rencontres JNUM10 (Journées Numériques de Paris Descartes). Le programme est dense. Le thème"De la vie universitaire à la vie professionnelle" a été l'occasion de présenter le réseau FormaVia. Pour changer de l'exposé fastidieux, j'ai proposé une présentation métaphorique. Pour cela, j'ai fait une recherche d'images sous CC sur le site flickr. L'idée est de montrer la transformation collective du réseau, sa démarche d'innovation et sa dynamique de transformation. La difficulté a été de trouver les bons mots clés.

 

 

La présentation est librement téléchargeable sur Slideshare.

 

Les jeunes off-line et la fracture numérique. Les risques d’inégalités dans la génération des 'natifs numériques (Accès: Lecture : Public)

le 5 Mai 2010 par François Duport   Commentaires (0)

, ,

culture numérique

Une étude de la Fondation travail et technologies de Namur en Belgique (« Les jeunes off-line et la fracture numérique. Les risques d’inégalités dans la génération des 'natifs numériques », septembre 2009) montre bien la fracture numérique qui s'annonce, une fracture liée aux usages et non plus tellement aux modes d'accès à Internet : « L’expérience des jeunes sur internet poursuit principalement des objectifs de communication et de détente. Des usages tels que le multimédia numérique, la messagerie instantanée, les réseaux sociaux ont, pour la plupart d’entre eux et indépendamment de leur origine sociale ou de leur niveau d’instruction, une forte dimension identitaire. Dans la sphère socioéconomique, par contre, ce sont d’autres usages qui sont mis en valeur, notamment l’utilisation de logiciels, la recherche et le traitement d’informations en ligne, les applications financières et commerciales, les services publics en ligne, etc. C’est à l’aune de ces usages qu’est habituellement évaluée l’intégration dans la société de l’information – et donc, en creux, les risques d’exclusion de la société de l’information. Le décalage entre l’univers des usages dominants des jeunes et les exigences de la sphère socioéconomique est parfois profond. Or, les jeunes entre 16 et 25 ans sont des jeunes en transition, pour lesquels ce décalage peut être source de problèmes d’autonomie et d’insertion socioéconomique (…) Pour les jeunes qui sont dans des situations de quasi-déconnexion, le décalage est encore plus grand, il devient un fossé. L’exclusion dont sont victimes les jeunes off-line n’est donc pas une mise à l’écart des TIC, mais une situation de décalage profond entre, d’une part, leur expérience limitée des TIC et d’autre part, les comportements qui sont attendus d’eux dans leur insertion dans le travail, la formation et la vie autonome en société. Le mot “fracture” prend ici un sens particulier, celui d’un fossé entre deux univers. Il s’agit d’une forme spécifique de fracture numérique au second degré, c’est-à-dire au niveau des inégalités dans les usages une fois que la barrière de l’accès est franchie »

voir aussi l'entretien réalisé par l'un des chercheurs : « L'autre fracture numérique : celle des 16-25 ans »lemonde.fr, 18 décembre 2009)

Explication des réseaux sociaux : facebook (Accès: Lecture : Public)

le 4 Mai 2010 par François Duport   Commentaires (0)

, ,

réseau social, outils, ressources

Comment expliquer les réseaux sociaux et leur intérêt aux publics d’un Espace Public Numérique (EPN) ? Laureline Lefebvre, animatrice multimédia actuellement à la recherche d’un emploi en Rhône-Alpes ( contact : laline74@yahoo.fr ) a élaboré une carte heuristique en utilisant la version gratuite du service en ligne Mindomo  sur une thématique du moment : “Les réseaux sociaux : exemple Facebook”.

La carte “Les réseaux sociaux : exemple Facebook” est découpée en 5 grands thèmes :

  • Prévention
  • Test
  • Bon à savoir sur Facebook
  • A garder en tête et à réfléchir avant toute publication
  • Premiers pas sur Facebook

source : Netpublic

Et vous ? Est ce que vous utilisez des outils de type carte heuristique en formation ?

 

Internet et patisserie (Accès: Lecture : Public)

le 29 Avril 2010 par François Duport   Commentaires (0)

culture numérique, ingénierie pédagogique

"Dans 10 ans, l'enseignant qui n'aura pas encore trouvé le moyen d'utiliser les TIC pour personnaliser l'apprentissage sera... sans emploi" lance  @ppoulin sur Twitter. Et des gens répondent. Non, ça sera encore plus rapide...  Cela se passe au Quèbec. Et puis, c'est la formaton initiale. Mais cela laisse songeur. D'autant que par rebond des retours d'expériences interpellent. 

- A la Rochelle, on twitte en classe. Bénéfices, les timides intervienent et l'orthographe s'améliore.... Savez-vous que 140 caractères, c'est le texte d'une carte postale ?

- Facebook en classe de patisserie, à Laval, cela stimule stimuler leur passion pour leur métier... Au dernière nouvelle Facebook, avec 400 millions d'utilisateurs, est le troisième pays le plus peuplé au monde derrière la Chine et l'Inde.

- Au collège de Sèvres (Hauts-de-Seine), l’utilisation des nouvelles technologies est presque généralisée. Dans cet établissement de près de mille élèves, tous les enseignants ont un Notebook (petit ordinateur portable) en prêt. "Pour que l’école française rattrape son retard, il faut d’abord intéresser et équiper les professeurs", estime-t-il. "Les Tice facilitent l’évolution des pratiques enseignantes, constate Franck Dubois, professeur de technologie. Le professeur ne se cantonne plus au rôle de transmetteur de savoirs, il est plus actif et rend les élèves plus dynamiques."

Dans tous les cas, les technologies sont embarquées dans un scénario pédagogique. C'est un moyen, mais qui demande un préalable : une éducation au média. Une éducation aux médias qui doit aller au-delà d’une formation aux seuls usages des TIC et s’inscrire dans les sept compétences : compréhension, critique, créativité, citoyenneté, consommation, communication interculturelle, conflit.

On revient toujours à la compétence qui se résume bien par ce schéma qui idenique clairement qu'une compétence est toujours contextualisée. 

 

En clair, nous sommes tous concernés. Et vous , qu'en pensez-vous ? Connaissez vous votre niveau de compétences numériques ? Vous pouvez vous tester ici...

Produire, utiliser et diffuser des contenus numériques pour l’apprentissage et l’enseignement. Pourquoi et comment ? (Accès: Lecture : Public)

le 22 Avril 2010 par François Duport   Commentaires (0)

,

Projets, réseau social

En février 2010 se tenait un colloque dont l'organisationet la production ont permis de dégager de nombreuses questions et projets. La méthode est un cheminement qui pourrait inspirer le prochain FormaCamp. Par translation, le sujet s'adapte très bien au mon de la formation tout au long de la vie. Voici le déroulé en image donc de ce colloque sur  L'utilisation de contenus numériques pour l'enseignement et l'apprentissage :

Le rapport permet de comprendre le foisonnement des échanges de façon linéaire. Qu'en pensez-vous ?

Biens communs, biens publics (Accès: Lecture : Public)

le 15 Avril 2010 par François Duport   Commentaires (0)

,

La notion de  biens communs fait débat et s'étend désormais aux biens publics.

Pour mémoire, voici la défintion de Wikipédia en matière des biens communs : Le bien commun est un bien accessible à tous les membres d'une communauté ; chacun peut l'employer ou le consommer sans que les autres membres puissent l'en empêcher, chacun peut l'endommager ; le bien commun est limité en quantité.

Cela peut vite devenir une tragédie quand il n'y a pas une bonne gestion collective de la ressource. En effet l'accès libre à une ressource limitée mène à l'épuisement de celle-ci. Mais les biens communs ont une toute autre valeur quand ils sont numériques. il sont copiables, mixables, modifiables, améliorables  à l'infini.

Deux événements montrent que cette démarche concerne aussi les biens publics :

Le blog de Philippe Aigrain relate : "La signature d’un accord de partenariat entre la Bibliothèque de Nationale de France et l’association Wikimédia France est une excellente nouvelle. 1400 livres en français du domaine public disponibles en format texte dans Gallica vont être insérés dans WikiSource. Les internautes pourront corriger les inévitables erreurs de transcription par reconnaissance optique de caractères.".... Cela ressemble fort à de l'intelligence distribuée

Parrallélement, le ministère de la Justice crée une licence «information publique librement réutilisable». Celle-ci permet de "certifier la qualification juridique  d’ « information publique » au sens du droit français" et "précise(r) les conditions juridiques de réutilisation des informations publiques". Si le logo de cette licence IP rappelle fortement celui des licences CC, c'est volontaire, puisque comme l'indique la présentation détaillée de la nouvelle licence, elle est mise à disposition «selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Partage des Conditions Initiales à l’Identique 2.0 France» (CC by-sa). L'aricle expliquant est .

Ce mouvement des données ouvertes est mondial. "Avec un marché estimé à 27 milliards d’euros en Europe, la réutilisation des informations publiques représente un enjeu essentiel pour le développement de l’économie numérique et de la connaissance. Les récents développements de nouveaux services pour mobiles ou en matière de systèmes de navigation embarqués réalisés à partir de données publiques soulignent l’intérêt de cette matière première pour le développement de nouvelles activités économiques", comme l'explique le site Village-Justice.

Quels impacts pour la formation en général et la formation continue en particulier ? Dans le cadre d'un service public régional de formation, on pourrait considéer que certaines ressources pédagogiques soient libres d'accès et réintéprétables ; ou encore que l'offre de formation puisse être utilisée par des opérateurs privés en vue d'une valorisation de celle-ci... Autre piste, construire l'offre de formation de demain à partir de sources éparses structurées ou non sous la forme d'une cartographie dynamique. Bref, la seule limite reste notre imagination. Mais remt sérieusement en compte les notions de propriété exlusive.

Des grandes écoles comme des universités distribuent leurs cours sous licence Creative Commons, Des membres de l'éducation font de même. Sans nul doute, ce mouvement va prochainement touché la formation continue. Il existe déjà de exemples. La question à se poser est de savoir comment développer des modèles économiques profitables à tous. A savoir maintenant à quel rythme  le changement va avoir lieu ? Qu'en pensez-vous ?

 

JOG the web pour construire une séquence rapidement (Accès: Lecture : Public)

le 25 Mars 2010 par François Duport   Commentaires (1)

, , ,

outils, ressources, ingénierie pédagogique

JOG THE WEB propose un moyen de construire un accès séquentiel à une série de pages web tout en les commentant. Le Jog se présente sous forme d'un lien qui guide automatiquement l'internaute à travers une suite de pages web - commentées - autour d'un sujet particulier.

Un article sur Thot (accès payant) présentait les fonctionnaliéts de l'outil. Puisuq'il est plus simple de se faire une idée par soi-même. J'ai testé l'outil quelques minutes et chercher les ressources disponibles.

Essayez le parcours B2I adulte, il montre bien les différentes façon de mixer des ressources (pages web et exercices). L'intérêt est de pouvoir construire un parcours linéaire par chapitre tout en laissant la possibilité d'une navigation simple. L'appropriation de l'outil est de 5 minutes.

J'ai réalisé un test à partir de mes boockmark sur delicious sur la thématique ePortfolio qui possède une centaine de références. J'ai puisé l'information dans cette base de ressources pour avoir une synthèse sur le sujet sans production éditoriale importante. A la manière du professeur qui se sert de 5 manuels scolaires pour construire son cours. On peut intégrer des pages google doc, des espaces privés. La solution est vraiment souple et simple d'utilisation avec un résultat très satisfaisant puisqu'au final nous avons qu'une adresse URL qui regroupe une dizaine de sources différentes. Mon test rgroupe dix pages sur les ePortfolios.

 

C'est quasiment du prototypage rapide de cours, la richesse du web en plus. A conserver et à utiliser.

 

Qu'est que j'ai appris aujourd'hui (Accès: Lecture : Public)

le 22 Mars 2010 par François Duport   Commentaires (0)

,

ressources, culture numérique, ingénierie pédagogique

Une réflexion lors d'un échange avec Roche sur l'intérêt des blogs collectifs me fait rebondir sur cette belle expérience québécoise : Défis 1001 façon d'apprendre ; parce qu'elle est simple à monter et très valorisante pour celui qui apprend. L'initiative est simple : faire témoigner l'apprenant de son dernier apprentissage dans un format video. L'intérêt est de construire des videos sur le même format (court) avec la même question....

Cela se passe dans le cadre de la 8e édition de la Semaine québécoise des adultes en formation (SQAF). L'objectif est de présenter qu'il existe 1001 façons et 1001 raisons d'apprendre tout au long de la vie. « La mise à jour des connaissances des adultes est un des enjeux les plus importants pour le développement de notre société. Moi, j'ai choisi de retourner en formation à 43 ans.  J'avais une famille, un travail, il a fallu concilier tout cela. Faire un tel choix, ce n'est pas facile. Ce n'est pas qu'une question de volonté. Heureusement, il y a tellement de façons d'apprendre aujourd'hui! J'invite les adultes de partout au Québec à profiter de cette semaine thématique pour se renseigner sur les 1001 façons d'apprendre, parce qu'apprendre, ça vaut le coup! », explique le porte-parole de cette semaine, le comédien et humoriste Jici Lauzon

Des témoignages qui bout à bout forme un "livre d'or" sympa... D'autant que l'histoire se continue dans un format écrit... Et vous ?

  • Qu'avez-vous appris récemment?
  • Comment l'avez-vous appris?
  • Que voulez-vous apprendre?