Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Télécharger en PDF Page lue par 2 membre(s) et 2758 affichage(s)

Les réseaux sociaux comme vecteur de la communication institutionnelle. (Accès: Lecture : Public)

le 13 Avril 2011 par Amine Roukhi   Commentaires (0)

, , ,

Les réseaux sociaux comme vecteur de la communication institutionnelle.

Brigitte Fournier.

Directrice Générale de l’agence Noir sur Blanc(Paris –Pékin - New York- Sao Paulo), agence internationale de communication spécialisée pour l’enseignement supérieur, la recherche, plus largement l’économie de la connaissance. Elle est auteur de plusieurs ouvrages et elle s’intéresse régulièrement  à l’impact des réseaux sociaux sur la communication  dans l’enseignement supérieur

La communication institutionnelle s’appuie sur des médias traditionnels. Brochures, sites internet, vidéos, publicités… La caractéristique principale de ce type de communication est qu’elle s’adresse à tous les publics de la même manière.

Les réseaux sociaux ne se limitent pas juste à Twitter ou à Facebook. Il y’a une multitude de réseaux sociaux sur internet.

Sur Twitter on met un peu de tout, un ensemble d’informations hybride, ce qui est une erreur. Twitter par exemple, donne la possibilité aux institutions de mieux cibler leurs publics. On peut imaginer un Twitter par public cible. Pour ce faire,  il faut apprendre à transmettre les bons messages.

Les universités ont peur de rater le train des TICE. Elles se lancent sans avoir une stratégie élaborée au préalable, sans community manager.

Il faut une stratégie, une véritable réflexion et approche de la communication via les réseaux sociaux. Cette stratégie dépend de plusieurs facteurs. La taille, du budget et de la politique. Le cas des universités d’Harvard et la Ball university. Elles n’ont pas la même taille, ni la même politique et surtout pas les mêmes moyens à la fois humains et financiers.

Cette nouvelle forme de communication implique un nouveau comportement qui consiste à accepter la critique ainsi que de ne plus être dans une dynamique de communication descendante.