Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Animateur de Comité de pilotage de CoRAIA

Juillet 2011

C2I2E : Dossier de preuves de Guy Pastre (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Le tableau récapitulatif des liens vers les peuves est disponible sur le wiki

Synthèse du dossier de preuves C2I2E Guy Pastre

Les articles suivants de ce blog constituent, compétence par compétence, l'explicitation des éléments de preuve produits

Transposition  sur EMAEVAL

J'ai créé 5 dossiers :

  • Mon environnement professionnel (Domaine A1 + compétence A3.1)

  • Mes outils de veille (Domaine A2 + compétence A1.5)

  • Conception d'activité (enjeux, ethique et juridique) : (Domaines B2 + B3 et compétences A3.2 à A3.4 + B1.1)

  • Mes activités évaluatives (Domaine B4)

  • Travail collectif et transversalité (compétences B1.2 + B1.3)

 

A1.1. Identifier les personnes ressources TIC et leurs rôles respectifs, dans l'organisme de formation, et en dehors (collectivités, réseau de mutualisation de pratique, bassin de formation, niveau régional, national et international...). (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

La m@ison de Grigny est un projet qui est nait en 2002 (10 ans l'année prochaine) et dont les locaux en tant que tel ont été inaugurés en fev. 2004.

J'ai intégré le projet en fin 2003, comme le seul animateur multimédia d'une petite équipe de 3 personnes. L'évolution de l'activité a fait qu'aujourd'hui nous sommes 8 salariés ce qui s'est traduit par une une évolution de mon poste et de mes missions (animateur, responsable pédagogique, directeur-adjoint). Ces différentes périodes ont correspondu également à des évolutions de mon environnement relationnel professionnel (internet est externe)

Ainsi aujourd'hui, grâce à ce parcours j'ai pu identifier un ensemble de personnes et structures ressources que je peux solliciter selon mes besoins. Je les présenterais ainsi :

 

Les techno-centrés
Ceux avec qui je suis en contact ou que je sollicite pour les questions techniques et matérielles, de maintenance informatique et web.

  • Notre ingénieur informatique m@ison
  • Les sociétés de maintenance aux quelles nous souhaitons une partie de nos maintenances et chantiers info et web
  • Le  service informatique et le webmaster de la ville de Grigny avec qui nous entretenons des relations historiques
  • Les expertises et compétences repérés chez les acteurs des réseaux de l'Internet accompagné dont je fais partie (EPN du lyonnais, CoRAIA, CRéATIF)
  • Les geeks des réseaux du logiciels et de la culture libre et bien sûr de linux (ALDIL, Copilibre69)
  • Les ressources virtuelles ou à distance comme les forums et listes de diffusion aux quelles je suis abonné.

Les praTICiens
Ce sont ceux qui font partie de mon environnement de travail quotidien ou presque. Il s'agit principalement de têtes de réseaux ou de porteurs de projets.

  • Les 2 ou 3 personnes avec lesquelles je suis en contact permanent via la messagerie instantanée en ayant l'impression de travailler dans le même bureau virtuel.
  • Mes pairs des autres réseaux d'acteurs de la région ainsi que les structures partenaires comme Fréquence Ecoles, l'équipe de Formavia
  • Mes interlocuteurs institutionnels de la Région de la mission numérique de la DPT (Direction des politiques territoriales),
  • Mes contacts dans certains autres réseaux régionaux  et nationaux (comme Via le CA de CRéATIF par exemple)
  • Mes experts "reconnus" que je suis dans ma veille et que je m'autorise à solliciter directement si besoin est, comme Bruno Devauchelle (CEPEC), Christine Vaufrey (Thôt Cursus), François Bocquet (Université Lyon 1) pour les principaux du moment.

Les voisins éclairés
Ils font partie de réseaux (voir de silos) différents, mais nous (la m@ison) avons des enjeux et/ou des projets communs autour des usages sociaux du numérique avec lesquels nous nous interpellons régulièrement notamment pour des collaborations ou la participation à des événements communs

  • Les acteurs de l'éducation populaire en particulier
    • la fédération nationale des Francas sur différents projets et collaborations. Pour ma part je participe à un "groupe médias" national qui réfléchit et produit sur la question de "l'influence des médias dans l'éducation"
    • Le CNAJEP, Le CRIJ Rhône-Alpes, les Francas Rhône-Alpes
    • La fédération des Centres Sociaux, certaines MJC
  • Des organismes de formation via le réseau Formavia comme l'ADEA et l'AFPA par exemple
  • Certains acteurs de L'ESS (économie sociale et solidaire) notamment Alpes solidaires.org
  • Des contacts dans le réseaux des médias alternatifs et citoyens comme de médias citoyens.org ou à Radio Pluriel de Lyon

Les veilleurs et guetteurs
Ce sont des personnes que j'ai croisé "physiquement" dans différentes initiatives ou pour certaines avec lesquelles j'ai des contacts uniquement "virtuels" car je les suis dans leurs veilles et activités.
Ils appartiennent à des univers variés et des "espaces temps " différents, de fait et par choix, pour être ressources sur le temps présent (veilleurs) et sur les tendances plus ou moins lourdes (guetteurs).





A1.2. S’approprier différentes composantes informatiques (lieux, outils, ...) de son environnement professionnel. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Mes différentes fonctions pédagogiques, de formation et d'animateur de réseau m'ont permi une appriation assez large de différentes d'outils et de services. Conformément à son projet initial de "la m@ison soutien et utilise les logiciels libres". C'est donc ce type d'outils que je me suis le plus approprié ces dernières années.

Le poste de travail

Je travaille aujourd'hui principalement sous linux, mais je peux accèder à 2 OS windows si besoin :

  • Une version virtualisée dans mon linux (ubuntu)
  • Une version installée sur l'ordinateur et accessible depuis le menu de démarrage  au lancement de la machine (double-boot)

Les logiciels

La majorités des logiciels que j'utilise sont des logiciels libres disponibles à la fois sous windows et linux ce qui facilite les échanges de fichiers que se soit dans l'équipe mais aussi dans les réseaux (même si le format pdf résoud beaucoup de petits soucis du quotidien)

Aujourd'hui voici les principaux que j'utilise et que je vais cherche principalement sur le portail francophone du logiciel libre Framasoft.net
( sans précision de ma part les logiciels cités sont disponibles sous windows et linux)

  • LibreOffice.org : la suite bureautique qui pris le relais d'OpenOffice.org
  • Firefox : le navigateurlibre de Mozilla
  • Chromium : La version libre de Chrome le navigateur de Google
  • Thunderbird : en client de messagerie
  • Gedit (lin) ou Scite(win) : Des éditeurs de texte pour éditer des fichiers d'outils web
  • Freemind et Xmind et CmapTools: Logiciels de cartes heuristiques
  • Paint.net (win) et mpaint (lin) : pour la retouche photos
  • VLC : Le lecteur audio et vidéo tout terrain
  • FireFTP : Une extension de firefox pour gere le transfert de fichiers (pour l'installation et la maintenance de site web)

En ce qui concerne les autres logiciels dont je peux avoir besoin, je ne les installe pas forcément. J'utilise pour ça des versions portables qui peuvent se lancer d''une clé usb par exemple et sans laisser de trace sur l'ordianteur (bon à savoir pour les nomades ...).
Pour cela j'utillise les possibilité données par le projet de Framakey.

J'ai pour ma part aussi toujours avec moi une clé usb (mon bureau itinérant) qui peut être utilisée sous n'importe quel ordinateur (win, lin, mac): la framakey ubuntu-remix.

C'est trés pratique et c'est que je conseille aux animateurs socio-culturels que je forme qui souvent sont "SOD" (sans ordinateur fixe) dans le cadre de leurs activités.

Les outils de l'équipe de la m@ison

Nous utilisons 2 outils que nous avons dévelloper sur la base de logiciels libres :

  • LEPS (logiciels d'aide à l'évaluation des politiques sociales) en interne nous l"utilisons également pour gérer nos inscriptions et le suivi des modules de sensibilisation au TIC)
  • Kikavu la plateforme vidéo pour les collectivités territoriales sur laquelle 

2 outils de travail collaboratifs (libres) :

  • egroupware : dont on utilise principalement la fonction calendrier pour gérer nos agendas personnels et les réservations de salles et de matériels
  • Un wiki : sur lequel nous essayons de contruire collectivement nos projets et actions. Ce wiki,que nous utilisons de plus en plus au sein de l'équipe a demandé au préalable une phase "d'acculturation collective" pour sa mise en place.

Le CMS (outils de gestion de contenu) Wordpress pour nos sites

Actuellement c'est celui que nous utilisons le plus , c'est l'outil que j'ai le plus exploré, installé, trituré...car il offre plusieurs déclinaisons intéressantes pour notre activité :

 

A1.3. Choisir et utiliser les ressources et services disponibles dans les services numériques proposés par l'organisme de formation, la Région ou librement accessibles sur l'Internet (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

En interne

Les ressources de la structures sont décrites dans cet article

Niveau régional

Dans le cadre de mon implication dans l'action de la CoRAIA (Coordination Rhône-Alpes de l'Internet Accompagné), j'ai participé à la construction des collaborations avec le réseau Formavia (porté par la Région Rhône-Alpes).
Ainsi au gré des projets et des actions, l'espace de collaboration le plus pertinent (pour CoRAIA) nous a semblé être la plateforme sociale Elgg proposé par Formavia, que j'ai donc investi.

Concrètement cela s'est traduit par  :

Accés libre sur le net

En complément et suivant les projets et les initiatives j'utilise différents services complémentaires comme :

  • Framapad : pour de l'écriture collaborative instantanée ponctuelle
  • Google documents que j'utilise soit en document partagé ou mode formulaire
  • Doodle pour organiser des rendez-vous
  • Mindmeister pour réaliser des cartes heuristiques collaboratives (comme celle-ci qui a servi de phase préparatoire à l'écriture du projet de CoRAIA).

 

A1.4. Choisir et utiliser les outils les plus adaptés pour communiquer avec les acteurs et usagers de la formation (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Les environnements de communication

Une vue contextualisée, en carte heuristique, des logiques d'information et de communication qui ont servi à une réflexion sur les questions d'information et communication de la m@ison de Grigny et de la CoRAIA.

  • Carte pour la m@ison de grigny (sept 2010)

  • Carte de l'écosystème CoRAIA (mars 2001)

La caisse à outils

Malgré les nombreuse possibilités technologiques, la variation se fait (commme souvent) autour de quelques outils principaux de communication.
Pour ma part je distinguerais 3 publics différents : Les usagers, les professionnels, les pairs.

  • Les sites internet de la structure ou du réseau (m@ison et CoRAIA)
  • Les réseaux sociaux (facebook et Twitter) (m@ison et CoRAIA)
  • Les listes de discussions (m@ison et CoRAIA)
  • Les newsletters (m@ison)
  • Skype (CoRAIA)(pour les pairs essentiellement avec quelques utilisations avec les professionnels)
  • Le mail (m@ison et CoRAIA)

A1.5. Se constituer et organiser des ressources en utilisant des sources professionnelles, culturelles et sociales (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

J'ai essayé d'organiser une veille à plusieurs détentes en fonction du temps que je peux y consacrer :

  • La veille posée : elle correspond aux newsletters, liste de diffusions que je reçoit dans ma boite mail. Je rajouterai dans cette catégorie aussi, une lecture plus approfondie de facebook (mon compte et celui de la m@ison)
  • La veille structurée : via les flux rss, illustrée par mon univers netvibes et les articles que j'essaie de publier sur mon blog
  • La veille calculée : via également les flux rss c'est celles que je parcours à minima chaque matin en utilisant "les marques pages dynamiques" de mon navigateur (firefox).
  • La veille spontanée : Principalement réalisée sur twitter (et complétée par les alertes Facebook) il s'agit la plus de gérer des alertes et de récupérer des liens à la volée. Pour ça j'utilise 2 extensions du navigateur firefox : Yoono et Echofon

Je suis dans une période de repositionnement de ma veille au regard de l'évolution de mes fonctions et de mon environnement professionnel. J'ai donc commencé à regarder différents outils qui me permettraient de faire évoluer cette capitalisation.
Je vais en tester 2 que sont : Pearltree et Delicious (pour lequel j'ai trouvé un tutoriel intéressant)

 

A2.1. Utiliser des ressources en ligne ou des dispositifs de formation ouverte et à distance (FOAD) pour sa formation dans le cadre d'une appréhension plus large des pratiques, problèmes, innovations... (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Entretenir ses compétences et ses connaissances est une préoccupation importante dans nos métiers.

Voilà les sources que j'ai repérées et que j'utilise pour pour moi mais aussi pour transmettre à l'équipe et vulgariser pour les usagers de la structures.
c'est souvent à l'occasion de la préparation soit de séances soit d'interventions que je mobilise ces ressources.

  • Les ressources m@ison :  nous produisons en interne sur nos différents sites comme lagazette.maison-tic.fr ou le sur notre compte slideshare alimenter par les mebres de l'équipe.
  • Thot.cursus : Formation et culture numérique
  • Educnet : Enseigner avec le numérique
  • La pédagothèque : Portail pédagogique interactif bruxellois qui rassemble diverses ressources numériques pédagogiques
  • PedagoTic : Partage de bonnes pra..TICEs, au service des formatrices, formateurs de l'insertion socioprofessionnelle.
  • SlideShare : Le site de partage de diaporama qui est une véritable mine en faisant une sélection de contributeurs  (en ce qui me concerne)
  • Vodéclic :Le site de formation vidéos sur les outils informatiques
  • DUO 2.0 : Site d'autoformation sur les outils 2.0

 

A2.2. Se référer à des travaux de recherche liant savoirs, apprentissages, savoir-faire, savoirs scientifiques, techniques, littéraires et artistiques et TIC (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Pour alimenter ma réflexion et mes connaissances,  à ce jour,  j'utilise quelques sites qui me servent de porte d'entrée (que j'essaie de réactualiser régulièrement) :

  • La Fing : Fondation Internet nouvelle génération
  • Le m@rsouin.org : Môle de recherche sur la Société et les usages de l'Internet
  • Ifé : Institut Français de l'Education
  • Le VECAM : Réflexion et action pour l'Internet Citoyen
  • Le café pédagogique : Toute l'actualité pédagogique sur Internet
  • Psy et geek : Le blog du psychologue Yann Leroux
  • OMNSH : Observatoire des mondes numériques en sciences humaines
  • Veille et analyse TICE : Le blog de Bruno Devauchelle du CEPEC

A2.3. Pratiquer une veille pédagogique et institutionnelle, notamment par l’identification des réseaux d’échanges concernant son domaine, sa discipline, son niveau de formation et son secteur professionnel. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Les ressources que j'utilise :

Les réseaux sociaux

  • Viadéo : le réseau social professionnel sur lequel je suis présent et qui permet d'ouvrir son réseau professionnel.
  • Facebook et twitter : les interactions sur les publications des uns et des autres permet de nouer des contacts et de se constituer un réseau de pairs.
  • Formavia : plateforme sociale du réseau Formavia

Les listes de de discussion

Les sites

A3.1. S’exprimer et communiquer en s’adaptant aux différents destinataires et espaces de diffusion (institutionnel, public, privé, interne, externe...). (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Le numérique à mon sens ne met de côté les différents registres et modes de communication qui sont à adapter en fonction des publics et souvent induit par les outils.

L'outil utilisé pour communiquer peut dépendre de ses publics.

Sur mon blog "pro" personnel

De façon générale j'y dépose de la veille ciblée, des points de vue, des avis, sur un ton assez personnel et ouvert.

Sur les sites institutionnels

Sites d'information officiels, quand je publie dessus je suis porteur d'une parole plus "cadrée" qui correspond à la ligne éditoriale que collectivement nous nous sommes fixée ainsi qu'au plan de communication.

Ces articles sont ensuite relayés via les différentes newsletters et listes de diffusion que nous avons mise en places  :

  • Une newsletter officielle (à peut près mensuelle) : Elle s'adresse à tous nos publics et partenaires puisque l'inscription dessus peut se faire via le site internet. C'est elle qui donne à voir de l'ensemble de l'activité et des événements.
  • La lettre de diffusion pour les adhérents : L'information est quelques fois "retravaillée" pour la rendre accessible à des personnes qui ne connaissent qu'un petite partie de notre activité globale
  • Les liste de diffusion des réseaux (CoRAIA, EPNL, EPN nationale) :  En direction des professionnels et pairs , c'est seulement certaines informations qui y sont relayées car soit elles sont d'intérêt général, soit elles contribuent à renforcer la connaissance mutuelle de l'activité des différents membres du réseaux.

Sur le site de la coordination je publie également en étant porteur d'une parole officielle car toute publication engage de fait les réseaux membres.
Donc tout manquement peut avoir des retombées "politiques" par exemple dans un réseau porté par un conseil général (ex: Le réseau des EPI la Drôme )

En tant qu'animateur du "méta-réseau" régional je veille à entretenir une dynamique croisée et complémentaire de publication entre les sites de la m@ison et  de CoRAIA.

Sur les espaces ressources

Je suis dans une approche pédagogique, d'accompagnement voir de tutorat suivant les situations. Donc sur des écrits et une communication qui visent à transmettre de l'information, de la documentation, des ressources amis aussi des avis et du soutien à la compréhension et l'appropriation d'enjeux et de démarche.

Cela peut se compléter par des séances individuelles ou collectives,  formelles ou informelles via skype par exemple.

Avec nos partenaires

Les échanges sont souvent assez "traditionnels" avec les courriels et téléphone.
Toutefois dans une équipe petite équipe comme la notre (8pers) organisée en secteur, la question de l'information collective et de la capitalisation des échanges par mail restent posées car un même partenaire peut avoir plusieurs interlocuteurs.

Ainsi cette communication est empreinte de quelques règles de précaution :

  • Je met une copie au référent du dossier
  • Je vérifie que l'objet de mon mail n'ai pas été traité par ailleurs
  • En cas d'interpellation, sauf si ça me concerne directement, j'accuse réception et je redirige vers le bon interlocuteur
  • Pour les questions administratives, je vérifie au préalable avec la collègue qui s'en occupe les réponses à apporter ainsi que les modalités éventuelles de passage de relais

Les réseaux et médias sociaux

Ou la question de l'identité numérique maîtrisée ou subit... Trouver le juste  l'équilibre entre le représentant institutionnel, le professionnel, le personnel.

Au niveau de la structure nous avons des comptes twitter, facebook sur lesquels la publication est anonymisée.

Pour ma part j'ai depuis peu ouvert un compte facebook perso et privé, pour éviter d'être toujours en hyper-vigilance sur les options de mes informations personnelles et l'utilisation des listes et des groupes.
De l'autre côté j'ai conservé un compte facebook-pro sur lequel je communique avec un ton assez personnel mais en ayant conscience que je suis tout de même identifier (comme sur twitter) Guy Pastre de la m@ison de Grigny (et de CoRAIA).

En conclusion au regard de mon expérience, les flux permanents qui circulent entre les différents outils web2.0 m'appellent tout de même à la prudence sur les question du ton de l'expression et de la décontextualisation des propos...

A3.2. Prendre en compte les enjeux et respecter les règles concernant notamment : la recherche et les critères de contrôle de validité des informations ; la sécurité informatique ; le filtrage internet. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

La question de la validité de l'information 

Elle est cruciale lorsque l'on souhaite appréhender les différents contenus du web.
Il ya donc nécessité de quelques repères que j'ai essayé de formaliser dans un dossier de mon blog :
La recherche d'information : Repères

Pour ce qui est la sécurité et du filtrage  cela se pose à 2 niveaux :

Au niveau de l'infra-structure et des postes

La technologie permet beaucoup de chose dans ce domaine à différents niveaux :

  • Connexion internet derrière un proxy
  • Application de filtrages spécifiques pour les serveurs intranet
  • Logiciel de type "contrôle parental" sur les postes utilisateurs  (proxy, serveur, poste utilisateur)
  • Paramétrages des options de contrôle et de filtrage des OS (comme windows) et des navigateurs (comme firefox avec un rajout d'extension par exemple)
  • Activation de la "safe search" dans les différents moteurs de recherche (comme google)

En ce qui concerne le côté légal, en tant que structure qui met à disposition en accès libre des ordinateurs connectés, outre les questions de filtrage, se pose l'obligation de conserver les fameux "logs" (journaux des connexions). Ce dispositif particulier doit permettre en cas de requête judiciaire de présenter un journal retraçant l'historique des connexions des ordinateurs de la structure à internet (site, heure, qui ).

Au niveau des usages et des bonnes pratiques

Cet aspect vise à responsabiliser (ou interpeller à minima) l'utilisateur sur quelques attitudes basiques :

  • Entretien de son matériel notamment sur les questions liées aux infections de virus, logiciels malveillants et logiciels espions
  • L'utilisation du mail avec notamment la question du statut de l'adresse mail (privée, publique,...) en référence aux messages qui circulent avec les destinataires apparents.
  •  Avoir le réflexe de consulter quelques sites qui permettent de débusquer certains pièges comme les "hoax" ces mails de rumeurs qui circulent en permanence sur la toile et qui reviennent périodiquement dans boite mail.
    Traiter ça revient à (in)former aussi sur l'utilisation des fonctions basiques de son logiciel de messagerie ou webmail (notamment le filtre antispam).
  • Connaitre et accompagner à minima les pratiques des enfants et des jeunes pour leur éviter des désagréments. C'est bien cette démarche qui donne du sens à l'utilisation de logiciels de contrôles parentaux.

Maintenant la question qui est posée notamment très fort dans l'éducation Nationale, c'est comment accompagner les enfants et les jeunes à s'approprier le web alors qu'ils en ont une vision tronquée derrière tous les dispositifs de filtrages en place dans la grande majorité des établissements scolaires...

Les sites ressources sur les questions de sécurité

A3.3. Prendre en compte les lois et les exigences d’une utilisation professionnelle des TIC concernant notamment : la protection des libertés individuelles et publiques ; la sécurité des personnes ; la confidentialité des données ; la propriété intellectuelle ; le droit à l'image. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Les données personnelles

Dans la structure, tout le recueil de données personnelles a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL :

  • Logiciel d'inscriptions aux activités
  • Inscriptions aux newsletters

C'est notre responsable informatique qui est en charge de cette question dans notre structure.

Sur cette question je fais également une veille particulière car avec le Web2.0 et le Cloud Computing le stockage des données privées reste un sujet sensible plus que jamais d'actualité.
Certaines lectures viennent compléter cette veille comme "Le guide d’autodéfense numérique" ou le livre de Jean-Marc Manach "la vie privée, un problème de vieux cons".

Droits à l'image

Travaillant dans un domaine d'activité où la question de la publication de photos ou vidéos fait partie du quotidien, nous avons une sensibilité particulière sur la question du droit à l'image.
Bien sûr nous demandons aux adultes leurs autorisations lorsque nous photographions ou filmons durant les activités et il en va de même pour les enfants à qui nous demandons une autorisation aux parents.

Au delà des obligations légales et de savoir-vivre, nous essayons d'avoir en la matière une approche qui permette de respecter un équilibre entre  :

  • Le droits à l’anonymat d'une côté et l'intérêt collectif de vouloir valoriser un événement par exemple de l'autre
  • Les photos "amusantes" dans leurs contextes d'un côté et un regard dégradant à limite du respect de l'autre.

Sur cette question nous nous efforçons d'avoir une approche pédagogique en mettant notamment nos publics (dont les jeunes) en production et en situation d'être auteur et consommateur.

Le droit d'auteur et la propriété intellectuelle

Au delà du droit d'auteur en tant que tel (dont le droit moral est inaliénable en france),  c'est sur la question du Copyright, du Copyleft et des droits patrimoniaux que mon attention se porte.
Donc nous essayons de faire tout un travail pédagogique autour des licences libres et des Creative Commons . C'est pourquoi j'ai mis en ligne sur mon blog 2 articles pour essayer de rendre accessible ce sujet :

A3.4. Respecter et faire respecter la charte d’usage de son organisme de formation, dans une perspective éducative d’apprentissage de la citoyenneté et en particulier du développement durable. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

J'ai du retravailler cette compétence car elle ne présente pas de situation assez concrête. la nouvelle reformulation est au bas de cet article.

Les questions d'éducation à la citoyenneté et de développement durable sont très présentes dans l'activité de notre structure.

Nous avons réalisé un diaporama qui explique l'approche que nous avons du Développement durable et des TIC

 

Illustration de 2 des axes  :

Toujours cette question de l'accompagnement à la citoyenneté, des ressources comme Guide pédagogique d'Education à la citoyenneté mondiale  sont plus qu'intéressantes à connaître.

Pour un internet libre et citoyen

Lorsque nous abordons avec les professionnels de l'éducation populaire la question des savoirs-vivres avec les outils numérique et sur les réseaux, nous les incitons à se questionner sur leurs propres comportements personnels et donc professionnels.

Pour cela nous mettons l'accent sur 3 axes :

  • Les limites entre les pratiques perso et professionnelles : Tracer les contours d'une posture professionnelles
  • La cohérence et le rôle exemplaire des adultes : régles sociales et savoir-vivre comme avec  le téléphone portable par exemple
  • Le vivre ensemble et les bonnes pratiques en ligne : Référence à la nétiquette

J'insiste sur ce dernier point car il s'agit là de pouvoir donner du sens au parti pris de la m@ison " Construire et défendre un internet libre et citoyen". En se sens la nétiquette avec ses variations constituent un texte de référence, une charte de bonne conduite sensée faciliter la communication sur ce réseau multicanal que l'on soit adultes, jeunes ou enfants.
Pour une posture éducative d'animateur professionnel j'insiste sur le côté "code de la route" et "régles élémentaires de politesse" en direction des publics enfants et jeunes pour lesquels il existe des versions adaptées.

Voici le dossier que j'utilise comme support à ce temps réflexif

La Netiquette c’est quoi ?

smiley.jpgC’est un ensemble de règles défini comme une sorte de charte de savoir vivre qui s’adresse autant aux particuliers comme aux professionnels qui utilisent le réseau de l’Internet.
Par extension, ces règles de bonnes conduites font aussi référence dans les intranets des entreprises ainsi que dans les clauses contractuelles des FAI (le non-respect pouvant amener à la rupture du contrat…)

Publier en 1995 par The Internet Engineering Task Force (IETF) , ce document se présente comme une liste de recommandations pour qu’il puisse être réutilisé et diffusé facilement.
Son nom officiel est la Request For Comments (RFC) 1855 .

- La version Anglaise : http://www.ietf.org/rfc/rfc1855.txt
- La traduction française : http://www.netiquette.fr/

La Netiquette parle de quoi ?

Aujourd’hui, la communauté des utilisateurs de l’Internet compte des gens qui sont nouveaux dans cet environnement. Ces « Bleus » ne sont pas au courant de la culture [...] Afin d’amener rapidement ces nouveaux utilisateurs à la culture de l’Internet, ce guide présente un ensemble minimum de règles que les institutions et les personnes peuvent utiliser et adapter pour leur propre usage [...]

La Netiquette met sur tout l’accent sur les nécessaires règles de communication.

Où trouver la Netiquette ?

Il existe différentes versions de la Netiquette que les uns et les autres ont adaptées ou résumées selon leurs besoins.

* Version Originale

* Version du CRI74

* Versions résumées

* Versions adaptées

Pour en savoir plus

* Un dossier complet sur le site de la DUI
http://www.delegation.internet.gouv.fr/mineurs/citoyens.htm

* De façon plus globale la charte des droits sur internet de l’APC
http://rights.apc.org/documents/APC_charter_FR.pdf

B1.1. Rechercher, produire, partager et mutualiser des documents, des informations, des ressources dans un environnement numérique. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Rechercher

Pour être cohérent avec le message que nous essayons de faire passer à nos usagers, j'essaye de varier les outils et les espaces de recherche. C'est pour aller dans ce sens que j'avais écrit ces 2 articles  :

Produire

Mes activités m'emmène à publier régulièrement à plusieurs endroits pour des publics différents.

Mon profil sur cette plateforme complète la liste des différents espaces dans lesquels je suis présent.

Partager et mutualiser

Mes activités réseaux m'emmène à utiliser différents outils à commencer par cette plateforme Formavia sur laquelle je participe (plus ou moins activement) à différentes communautés et où je participe en tant que référent à l'animation de l'espace dédié à la coordination régionale CoRAIA.

Pour compléter le panel, les outils que j'utilise peuvent varier suivant les documents et ressources à construire et/ou partager.

  • Sur des wikis (écriture asynchrone à plusieurs)
  • Les outils google (agenda, documents)
  • Des outils style Etherpad (écriture synchrone à plusieurs)
  • Plateformes collaboratives comme Nearbee, Ning, Affinitiz, Agora Project, Egroupware
  • Platefeforme libre dédiée à la formation comme Claroline que nous utilisons.
  • Actuellement Twitter pour le partage de liens

B1.2. Contribuer à une production ou à un projet collectif au sein d’équipes de formation disciplinaires, interdisciplinaires, transversales. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Projet de Vae pour les animateurs d'EPN

Un des axes fort de l'action de la CORAIA est celui de la professionnalisation des animateurs d'Espaces Publics Numérique.

En 2009 dans le cadre de sa convention avec la Région Rhône-Alpes, l'idée d'un projet régional d'expérimentation d'une VAE collective a été lancée.

L'originalité de ce projet reposait sur l'idée de mettre en place un accompagnement collectif global qui permette de garder le liens et de favoriser l'émulation entre candidats au-delà de ce que peuvent proposer les organismes de formation.

A ce jour ce projet a concerné une cinquantaine d'animateurs issus de territoires et d'horizons différents.

Les acteurs concernés

  • La région Rhône-Alpes
  • La CoRAIA comme relais des réseaux départementaux
  • La plateforme inter-certificateurs comme interlocuteur et facilitateur de la relation avec les OF (Organismes de Formation)
  • L'équipe Formavia comme facilitatrice de la mise en place et de l'animation de l'accompagnement collectif

Un comité a été ainsi constitué et élargi aux réseaux départementaux et organismes de formation qui souhaitent y participer directement.

Support de présentation du projet

Présentation Projet VAE des Epn de Rhône-Alpes

View more presentations from CoRAIA

Ma participation J'ai suivi le projet depuis son lancement :

  • Elaboration du cahier des charges car il s'agissait d'une première qui a nécessité une phase exploratoire et de formalisation autour du métier "d'animateur d'EPN" qui n'a pas d'existence offcielle en tant que tel.
  • Promotion du projets auprès des publics concernés avec l'organisation de rencontre départementale d'information  en direction des publics concernés.
  • Réunions du comité de pilotage
  • Mise place et soutien à l'accompagnement collectif avec la mise en place d'espace web et d'outils de communication;
  • Phases de bilan réalisées à diverses étapes du projets

Les outils utilisés

Les espaces et outils sur lesquels j'ai contribué

 

B1.3. Concevoir des situations de recherche d’information et de création dans le cadre des projets transversaux et interdisciplinaires. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Rencontre régionale de l'Internet accompagné à Andrézieux Fin Juin 2011

Ce 7eme rendez-vous a été élargi aux différents réseaux partenaires de la CoRAIA ( Formavia, Education Populaire, Education aux médias)

Un des objectifs était de mettre en réflexion et en production ces acteurs d'horizon différents sur des thématiques transversales à leur préoccupations respectives.

L'animation de la préparation s'est donc faite dans l'espace collaboratif de la communauté CoRAIA  sur cette plateforme.

 Les pages wiki que j'ai mise en ligne à cet effet ont ainsi permis

  1. de finaliser le programme
  2. de travailler sur les contenus des différents temps de travail notamment des groupes thématiques

La valorisation ds contenus se fait sur le wiki nouvellement ouvert de la CoRAIA

B2.1. Identifier les situations d’apprentissage propices à l’utilisation efficiente des TIC ou induites par elles. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Education (populaire) et TIC

Ma structure se définissant comme "un projet d'éducation populaire utilisant les outils du 21° siècle", c'est donc naturellement vers les réseaux de structures éducatives que notre attention se tourne.
Ainsi nous accueillons et nous intervenons régulièrement auprès de professionnels sociaux et éducatifs

Une démarche de formation et sensibilisation

1) Des enjeux de société à identifier

 

 

2) Des enjeux prioritaires pour le champ de l'éducation à appréhender

 

 

3) Des compétences et une culture à développer

Nous essayer de traduire cette démarche à travers un parcours de modules thématiques concrets qui nous paraissent pertinents à ce jour :

Autour des enjeux et des outils

  • je cherche et je trouve de l'information sur Internet
  • j'organise ma veille
  • je travaille avec les autres, je partage
  • réglementations, lois, droits d'auteur, licences : règles d'usage
  • connaître et gérer mes traces et mon identité numérique sur internet
  • logiciels libres, culture libre, licences libres, des atouts à ne pas négliger !
  • que font les enfants, les adolescents, jeunes adultes, les adultes, les séniors, avec internet et les
  • technologies ?
  • être parent, animateur, enseignant, travailleur social, éduquer à l'heure des TIC quels enjeux ?
  • la participation citoyenne et les TIC

Autour de l'éthique

  • Pratique des publics et réseaux sociaux : quelle réalité, quelle attitude éducative ?
  • Comment accompagner les parents au regard des demandes et pratiques de leurs enfants ?
  • Comment intégrer les technologies de l'information et de la communication, le web dans les pratiques
  • pédagogiques ?

 

B2.2. Concevoir des situations d’apprentissage et d’évaluation mettant en œuvre des logiciels généraux ou spécifiques à la discipline, au domaine enseigné, au niveau de la matière enseignée. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Education (populaire) et TIC

L'approriation TIC et donc en partie des logiciels et de leurs usages en général est délicate car elle fait appel appel en premier lieu à la pratique et culture personnelle des acteurs de l'éducation (et de leurs publics) dans le domaine.

Cette démarche appropriation interpelle donc les pratiques des éducateurs à plusieurs niveaux :

  • Privé
  • Professionnel à titre personnel
  • Pédagogique dans les projets et activités
  • Institutionnel dans le projet et la vie de la structure

Concernant les logiciels, l'approche de la m@ison, nous mettons l'accent sur les logiciels et licences libres les considérant comme des alternatives possibles et complémentaires à des modèles en place.

Nous avons également constitué pour celà parcours d'initiation à la découverte et l'appropriation, des enjeux et des ressources du monde du logiciel et de la culture libre :

  • historique et Philosophie
  • les logiciels libres : Enjeux et exploration des ressources
  • la création culturelle et les licences libres (Créative Commons,... ), une richesse pour tous
  • Linux, l'équivalent de Windows en libre et gratuit
  • le libre et les droits d'auteurs
  • les modèles économiques : le libre et la gratuité
  • tester, découvrir et emporter la caisse à outils libre de la m@ison (les logiciels portables, liveCD,...).
  • explorer les logiciels de gestion de contenu (CMS)

Des compétences de bases

Logiciels libres ou pas, ce qui nous intéresse dans un premier temps c'est que les professionnels puissent devenir autonome sur quelques point clés que nous abordons par des mises en situation :

  • Paramétrages liés à la mobilité (wifi) sur leur propre matériel
  • Les équivalences entre logiciels libres et propriétaires
  • Lancer des logiciels portables depuis une clé USB sur n'importe quel
  • Comprendre le fonctionnement d'un blog et la mise en ligne de contenu avecles questions de droits d'auteurs et licences (libres ou pas)
  • Se constituer un début de caisse à outils (administrative et pédagogique)
  • Réaliser une présentation (diaporama) pour par exemple présenter un projet, animer une réunion,...

 

B2.3. Intégrer des outils et des ressources dans une séquence de formation - et ne pas hésiter à faire faire en petits groupes- en opérant des choix ou en faisant opérer des choix entre les supports et médias utilisables et leurs modalités d’utilisation. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Education (populaire) et TIC

Au regard de la particularité de notre structure dont le projet est dédié à développer l'usage des TIC, il va de soit que l'utilisation des outils et des ressources font partie intégrantes de l'animation et du contenu de nos actions et activités.

Pour cela nous avons mis en place un espace ressources que nous avons voulu accessible.Il constitue une porte d'entrée unique pour un public en découverte ce qui est très majoritairement le cas des personnes que nous accueillons.

Exemples séquences

Choix de ressources pédagogiques

L'objectif est d'explorer différents outils et services afin de voir dans quelles conditions ils peuvent faire partie d'une utilisation professionnelle (réseaux sociaux, sites de jeux, vidéos; outils de veille,..)

Les participants sont répartis en sous groupe avec des ordinateurs portables et ensemble ils complètent un formulaire d'observation établi avec eux en navigant et testant les différentes ressources.

Ensuite nous les renvoyons vers une sélection de ressources que l'équipe d'animation de la m@ison leur a concocté. Elle est téléchargeable en ligne.

Sur la question des blogs de jeunes

Afin de permettre d’identifier quelques dérives basiques liées à la publication sur le web que l'on peut retrouver entre autres sur des blogs des collégiens, nous avons mis en place un "fake" c'est à dire un faux site sur skyrock.

En terme d'animation les participants soit à titre individuel, soit en équipe, soit à la volée en grand groupe, expliquent les erreurs repérées ce qui permet alors d'aborder le côté légal, la nétiquette et la transposition sur les réseaux sociaux.

B2.4. Préparer des ressources adaptées à la diversité des publics et des situations pédagogiques respectant les règles de la communication, des interactions au service d'un apprentissage. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Des ressources variées à disposition

"Agir pour comprendre, comprendre pour agir"

Support pour voir une vision et explorer ensemble l'environnement web et les possibilités qu'il donne aujourd'hui.


Un espace de ressources basiques

Accessible, cet espace constitue une porte d'entrée unique pour un public en découverte ce qui est très majoritairement le cas des personnes que nous accueillons (professionnel ou particulier).
Il donne accès par la même occasion aux ressources (tutoriels, sites,..) de nos modules que nous appelons "premiers pas" sur informatique , internet,... que les débutants sur ordinateur peuvent consulter.

Aider aux choix ressources pédagogiques

Nous renvoyons ici vers une sélection de ressources que l'équipe d'animation de la m@ison leur a concocté. Elle est téléchargeable en ligne.

Sur la question des blogs de jeunes

Afin de permettre d’identifier quelques dérives basiques liées à la publication sur le web que l'on peut retrouver entre autres sur des blogs des collégiens, nous avons mis en place un "fake" c'est à dire un faux site sur skyrock.

Sur les questions de citoyenneté

Support pour explorer et illustre la questions de Participation citoyenne

Autour des logiciels libres

B.2.5. Concevoir des situations ou dispositifs de formation introduisant de la mise à distance. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Un accompagnement formatif

Nous sommes souvent amener à accompagner les professionnels et/ou leurs structures à la mise en place d'outils ou d'environnement web collaboratifs (comme un site web ou une plateforme dédiée).

1) En présentiel nous abordons les fondamentaux du travail collaboratif (que nous modulons suivant le contexte) ainsi que les aspects techniques indispensables pour une bonne prise en main.
Nous abordons également la prise en main de logiciels pour la gestion de tâches induites comme par exemple la retouche et le redimensionnement de photos pour leur mise en ligne

 

 

2) A distance durant ces périodes d'appropriation et de réinvestissement de ce que l'on a pu voir en présentiel (chez nous ou sur site) nous mettons en place un "accompagnement formatif" directement dans l'espace concerné.

Nous avons un panel d'outils avec lesquels nous composons suivant les situations :

  • Echanges asynchrones par mail avec la possibilité de création d'une liste de discussion suivant l'effectif du groupe.
  • Accès à notre pateforme collaborative  "spécials projets" que nous utilisons comme espace tiers ou temporaire selon nécessité.
  • Echanges synchrones via skype avec chat, visio conférence (1 personne) , audio conférence (à plusieurs)
  • Partage d'écran via skype (en complément conférence audio) ce qui permet un accompagnement pas à pas (pour identifier et résoudre un point de blocage ou une fausse manipulation par exemple)
  • Mise en ligne de tutoriels sur l'Espace ressources. Ces didactitiels peuvent être en format papier mais aussi en en vidéo. Pour exemple ci-aprés une vidéo expliquant comment enlever une élément sur une photo avec le logiciel paint.net


[tuto] Supprimer un élément d'une photo [paint... par maisondegrigny

B31 : Conduire des situations d'apprentissages diversifiés en tirant parti du potentiel des TIC (travail collectif, individualisé et en petits groupes) (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Cette situation qui concernée les compétences B31 à B35 a été redécouper compétence par compétence pour pouvoir être inscrite dans émaéval.(voir à la fin de cet article)

 Formation BPJEPS Francas

Depuis plusieurs année nous faisons des intervention régulière dans le cadre du Cursus de formation professionnel de stagiaires BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport)

Nos interventions auprès des différentes promotions répondent au objectifs suivants :

  • Accompagner individuellement et collectivement la prise en main de l'espace de travail collaboratif de la promotion
  • S'approprier un outil numérique qui permettra de présenter son projet d'action devant un jury
  • Sensibiliser aux enjeux éducatifs, culturels, citoyens des TIC
  • sensibiliser à la question de la posture éducative face aux usages numériques des publics enfants et jeunes
  • Se constituer une première caisse à outils numériques professionnelle et pédagogique

Le déroulement

Nous disposons de 5 jours que nous répartissons avec la formatrice sur la durée de la formation (600h) qui se déroule par alternance.

Focus sur quelques actions

Réaliser un support numérique pour présenter un projet et son évaluation

  1. Travail de reconnaissance en sous groupes de différents outils possibles (diaporama, carte heuristique, Prezzy, blog,...)
    Même si la très grande majorité choisi le diaporama par sécurité , cette phase d'exploration leur ouvre des horizons pour des utilisations futures dans leur vie professionnelles
  2. Prise en main du logiciel de présentation Impress (de la suite libre OpenOffice.org. en ce qui nous concerne) avec les éléments technique de base.
  3. Exploration des fonctionnalités un peu plus créatives (transitions, fond de diapo, couleurs,..) à plusieurs ou individuellement. Il leur est demandé de réalisé quelques diapos brouillons
  4. Retour en grand groupe pour une présentation des réalisation ce qui est l'occasion de transmettre quelques repères ou règles de construction d'un diaporama. J'ai regroupé ces consigne dans cet article de mon blog.
  5. Fin de la première séance. Ensuite pendant la période intermédiaire à la 2ème séance, des allées-venues se feront avec nous soit par mail soit via la plate-forme. Cela permet de suivre individuellement à distance les stagiaires en fonction de leur dextérité et appétence à l'outil.
  6. Une dernière séance est organisée 3 mois plus tard. A cette occasion nous répondons encore à quelques questions de forme, mais le sujet dominant est la mise en situation avec une présentation orale du projet soutenue par le support réalisé (sa création). Ainsi chaque stagiaire à un retour de ses pairs complété par le nôtre et celui de la formatrice.

Temps d'échange autour de la posture éducative et des TIC

Lors de cette séance nous essayons de faire liens entre les pratiques numériques des jeunes et le rôle éducatif (actuel) des stagiaires.

Nous utilisons ce diaporama pour lancer la discussion. A travers ces échanges l'objectif est de montrer que la prise en compte les TIC dans dans les préoccupations éducatives ne passe pas forcément par des questions de matériel (insuffisant) et de salles multimédias (inexistantes).

Eduquer à l'heure des TIC, quels enjeux ?

Accompagnement à la prise en main de la plateforme collaborative

Depuis plusieurs années maintenant la m@ison et les Francas ont des collaborations. La première en date à été la mise en place d'un espace de travail collaboratif pour le secteur de la formation professionnelle basé sur le logiciel Claroline.
La premier travail d'accompagnement c'est fait avec les formateurs qui ont aujourd'hui complètement intégré l'outil dans la démarche pédagogique de la formation, notamment pour gérer les périodes d'alternance et la relation avec les tuteurs de stages.

Donc au début de chaque nouvelle promotion se pose la question de l'appropriation de cet espace par les nouveaux arrivants. L'expérience nous montre aujourd'hui que cette phase d'inscription et de premier contact avec Claroline doit se faire individuellement avant une présentation collective.

En effet au vue de la diversité des publics et des du niveau de pratiques et de culture numérique, cette séance individuelle permet de répondre à des questions de bases et verifier que la logique d'identification est bien acquise.
A titre d'exemple, bien souvent la procédure d'inscription pose la question de l'adresse mail existante ou à choisir parmi plusieurs qui jusqu'à présent n'était que personnelle.

Nous ne regrettons ce temps car il constitue un véritable sas pour évaluer le type de relation et d'appétence qu'on les uns et les autres avec les technologies. Cela donne également l'opportunité aux plus éloignés du numérique et en difficulté avec les outils, de trouver un soutien immédiat pour les accompagner dans leur nécessaire évolution.

Les questions autour aspects techniques

Être autonome avec son matériel et sa maintenance mais aussi sur le matériel que l'on vous met à disposition est une préoccupation du quotidien qu'il est bon de s'appliquer à soi même bien entendu...

Donc sur ce type de formation voilà les quelques aspects techniques sur les quels nous insistons ou nous accompagnons les stagiaires, ce qui de fait nous oblige à la fameuse longueur d'avance !

  • Paramétrer son wifi
  • Utiliser une clé USB
  • Savoir installer un logiciel
  • Démarrer son ordinateur depuis un CD ou n support USB
  • Brancher un vidéo projecteur
  • Utiliser un vidéo projecteur
  • Paramétrer un compte messagerie

Comme les stagiaires viennent avec leur propre matériel très souvent c'est la question de la mobilité et des connexions wifi récalcitrantes que nous devons régler. C'est pour cela que nous nous programmons toujours une plage pédago-technique dans ce type d'animation.

Exemple de séquences d'animation

Choix de ressources pédagogiques

L'objectif est d'explorer différents outils et services afin de voir dans quelles conditions ils peuvent faire partie d'une utilisation professionnelle (réseaux sociaux, sites de jeux, vidéos; outils de veille,..)

Les participants sont répartis en sous groupe avec des ordinateurs portables et ensemble ils complètent un formulaire d'observation établi avec eux en navigant et testant les différentes ressources.

Ensuite nous les renvoyons vers une sélection de ressources que l'équipe d'animation de la m@ison leur a concocté. Elle est téléchargeable en ligne.

Sur la question des blogs de jeunes

Afin de permettre d’identifier quelques dérives basiques liées à la publication sur le web que l'on peut retrouver entre autres sur des blogs des collégiens, nous avons mis en place un "fake" c'est à dire un faux site sur skyrock.

En terme d'animation les participants soit à titre individuel, soit en équipe, soit à la volée en grand groupe, expliquent les erreurs repérées ce qui permet alors d'aborder le côté légal, la nétiquette et la transposition sur les réseaux sociaux.

B4.1. Identifier les compétences des référentiels TIC (B2i adulte, B2I Ecole, Collège et Lycée, C2I Licence, C2I Professionnels) mises en œuvre dans une situation de formation proposée aux apprenants. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Les référentiels

L'ensemble des référentiels (EN et Hors EN) sont listés sur le site EducNet

Au regard du public que nous accueillons à ce jour dans notre structure et au vue des actions formation en format limité dans le temps, il nous est difficile de rentrer dans une logique d'obtention de certification.

A ce jour c'est le PIM (Passeport Internet Multimédia) qui est le plus adapté au public débutant  ou peu avancé que nous accueillons. Sa souplesse de mise ne œuvre est un atout. C'est la Délégation aux usages de l'Internet qui met à disposition des EPN le matériaux nécessaires et le test en ligne.

Le référentiel a été réactualisé en janvier 2011, avec la mise en ligne d'un service complet pour faciliter sa mise œuvre.

Les compétences sont regroupées autour de 5 grands objectifs ( Référentiel complet du PIM version 2011)

 

I. S’approprier et utiliser un équipement informatique

1. Maîtriser les gestes techniques élémentaires

2. Utiliser le clavier, la souris, le pavé ou l’écran tactile

3. Maîtriser l’interface

4. Connaître le vocabulaire courant des TIC

II. Créer et exploiter un document numérique

1. Créer et mettre en forme un texte court

2. Créer et mettre en forme un tableau simple

3. Utiliser des images

III. Utiliser les services de l’Internet

1. Se repérer et naviguer sur l’Internet

2. Effectuer une recherche

3. Utiliser des services en ligne

IV. Communiquer et échanger sur l’Internet

1. Utiliser une messagerie électronique

2. Utiliser des outils de dialogue en temps réel

3. Publier et partager sur l’Internet

4. S’informer et apprendre

V. Connaître les droits et les règles d’usage sur l’Internet

1. Maîtriser son identité numérique

2. Protéger ses données numériques

3. Connaître ses droits et devoirs sur l’Internet

Compétences visées

Nous concernant, lorsque nous intervenons en direction des animateurs sociaux et éducatifs, nous sommes en faiblesse sur l'objectif II qui ne trouve pas d'écho dans les préoccupations des stagiaires et dans les contenus que nous abordons.

Perspectives

Une fois la démarche de mise œuvre stabilisé du B2IAdulte et son livret de preuves sera plus adapté au type de validation ponctuelles de compétences telle que nous pouvons les proposer à l'issue de nos actions de formations.

B4.2. S’intégrer dans une démarche collective d’évaluation des compétences TIC (B2i adulte et autres certifications). (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Mise en place du B2I Adulte et du C2I2E Formateur en Rhône-Alpes

Le contexte

Dans le cadre de la Collaboration réseau Formavia et de la CoRAIA (encore appelée méta-réseaux) les acteurs TIC ont décidé de s'inscrire dans l'expérimentation au sujet de la mise en place du B2I adultes lancée en 2009 au niveau national.
J'ai suivi et participé à cette première étape concernant ce projet dont l'historique et les productions sont sur http://www.formavia.fr/wiki/index.php/Cat%C3%A9gorie:B2iAdultes">cette page du wiki de formavia

Cette expérimentation a laissé des traces car la difficulté a été ensuite de trouver une solution pour valider le B2I Adulte aux 30 pionniers alors que la certification n'existait toujours pas...  Un arrangement avec les GRETA à permis de sortir de l'impasse.

Passée la période de flou au niveau national, alors qu'on le disait moribond le B2IA depuis le départ du référent national de l'expérimentation, le B2I Adulte voit le jour en mai 2010 avec une parution au BOEN le 27 mai 2010 salué notamment par CRéATIF avec cet article Le B2i Adultes sort enfin de la clandestinité !

A partir de là ma préoccupation en tant que référent de la CoRAIA, a été de chercher à identifier la place des EPN dans le dispositif de validation du C2I. selon les textes les EPN pouvaient potentiellement au côté des organismes de formation déposer un dossier de demande d'agrément auprès du rectorat.

La collaboration EPN-OF étant en train de se construire au niveau régional au sein du Réseau Formavia, pour essayer de structurer un peu les choses au niveau Rhône-Alpes et éviter tant soit peu une mise en concurrence inutile.

Donc avec François Duport (Formavia), nous avons rencontré les personnes l'Education Nationale charger d'organiser la mise en oeuvre du B2IA afin

  • de faire une présentation nos réseaux respectifs et nos champs d'action
  • notre démarche commune de construction de complémentarités de proximité entre les OF et les EPN.
  • Notre réflexion croisée sur montée en compétence et des formateurs et animateurs d'EPN via le lancement de l'expérimentation C2I2E.

Nous leur avons fait la proposition suivante :
Intégrer l'arrivée du C2IE dans leur procédure et contribuer à l’expérimentation en essayant de faire en sorte qu'assez rapidement ce critère (nombre de personnes ayant le C2I2E dans l'organisme) puisse être pris en compte dans la gestion des dossiers d'agréments.

Intéressée par la démarche, mais pour une question d'agenda et de "légalité", l'EN n'a pas souhaité donner suite.

Donc avec Formavia nous continuons à avancer sur l'expérimentation C2I2E option formateur qui fait référence au niveau national et qui répond pour les EPN à un double enjeu :

  • Celui d'arriver à avoir une certification avec une reconnaissance "inter-régionales", voir nationale, pour l'ensemble des EPN du territoire.
    En effet aujourd'hui il en existe une diversité mis en place dans diverses région et uniquement valable pour ces territoires là.
  • Celui d'avoir une certification partagée et reconnue par les OF qui puissent venir appuyer la crédibilité des animateurs d'EPN en tant qu'évaluateurs contribuant au montage du dossier de preuves de certains candidats.

Aujourd'hui

La mise en place du B2IA continue dans son dispositif de droit commun. De notre côté (Formavia et CoRAIA)  l'expérimentation du C2I2E a continué d'avancé, elle est passée en phase de "production Beta".

Un groupe de "pionniers" (dont je fait partie) a fait tout en travail d'adaptation du référentiel initial pour lui donner une teinte formation (et un peu animation pro).
Nous (le groupe) sommes en train de tester sur même cette première mouture du C2I2E, et dans ce cadre nous avons essayer de jeter les premières bases de modélisation d'un parcours C2I2E de sa phase de généralisation.

Dans cette démarche "on apprend en marchant", une fois son propre C2I2E validé, le groupe des pionniers deviendra tuteurs des 50 candidats suivants, ce dernier groupe de testeurs du parcours avant généralisation du dispositif à la région Rhône-Alpes.

Conclusion

A partir de la rentrée, je vais intégrer la question du C2I2E dans le travail en cours au sein de la CoRAIA sur les compétences des animateurs d'EPN et leur professionnalisation. Il nous faut maintenant travailler sur la formalisation d'un dispositif articulant VAE, C2I2E, journées de formation régionale et actions départementales.

Pour ma part le travail sur le livret de preuve de ce C2I2E, m'a permis de "mettre un peu d'ordre" dans 10 ans d'expérience dans le monde du numérique. J'espère que la page d'accueil de mon portfolio en est l'illustration.

B4.3. Exploiter les résultats produits par des logiciels d’évaluation des apprenants. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

La m@ison a développer dans le cadre d'un projet, un logiciel dont l'objectif est de permettre l'aide à l'évaluation de projets sociaux.

L'équipe de la m@ison l'a repris à son propre compte pour s'en servir de logiciel de gestion de l'activité et d'évaluation de parcours ou de compétences pour certaines activités.

Nous l'utilisons par exemple pour les séances de sensibilisation des collégiens de l'Atelier relais de Givors car ils sont sensés validés certaines compétences du B2I collèges lors de leurs passages chez nous.

Pour le moment logiciel sert à établir le "profil des compétences" acquises ou non suite au renseignement des critères par l'animateur du groupe. Ce suivi par le logiciel nous permet dans cette activité de voir l'évolution du profil des groupes dans leurs usages acquis avant notre action. Ce qui nous permet donc en permanence de réadapter les contenus abordés.

Nous travaillons l'intégration des Critères du PIM sur la plate-forme pour passer dans une logique de validation transversale et permanente de compétences. Nous souhaitons tester possibilité de donner un accès personnalisé aux candidats pour qu'ils puissent faire des propositions de validation de critères suite à des pratiques personnelles "hors actions".