Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Animateur de Comité de pilotage de CoRAIA
Télécharger en PDF Page lue par 1 membre(s) et 2743 affichage(s)

A3.1. S’exprimer et communiquer en s’adaptant aux différents destinataires et espaces de diffusion (institutionnel, public, privé, interne, externe...). (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Le numérique à mon sens ne met de côté les différents registres et modes de communication qui sont à adapter en fonction des publics et souvent induit par les outils.

L'outil utilisé pour communiquer peut dépendre de ses publics.

Sur mon blog "pro" personnel

De façon générale j'y dépose de la veille ciblée, des points de vue, des avis, sur un ton assez personnel et ouvert.

Sur les sites institutionnels

Sites d'information officiels, quand je publie dessus je suis porteur d'une parole plus "cadrée" qui correspond à la ligne éditoriale que collectivement nous nous sommes fixée ainsi qu'au plan de communication.

Ces articles sont ensuite relayés via les différentes newsletters et listes de diffusion que nous avons mise en places  :

  • Une newsletter officielle (à peut près mensuelle) : Elle s'adresse à tous nos publics et partenaires puisque l'inscription dessus peut se faire via le site internet. C'est elle qui donne à voir de l'ensemble de l'activité et des événements.
  • La lettre de diffusion pour les adhérents : L'information est quelques fois "retravaillée" pour la rendre accessible à des personnes qui ne connaissent qu'un petite partie de notre activité globale
  • Les liste de diffusion des réseaux (CoRAIA, EPNL, EPN nationale) :  En direction des professionnels et pairs , c'est seulement certaines informations qui y sont relayées car soit elles sont d'intérêt général, soit elles contribuent à renforcer la connaissance mutuelle de l'activité des différents membres du réseaux.

Sur le site de la coordination je publie également en étant porteur d'une parole officielle car toute publication engage de fait les réseaux membres.
Donc tout manquement peut avoir des retombées "politiques" par exemple dans un réseau porté par un conseil général (ex: Le réseau des EPI la Drôme )

En tant qu'animateur du "méta-réseau" régional je veille à entretenir une dynamique croisée et complémentaire de publication entre les sites de la m@ison et  de CoRAIA.

Sur les espaces ressources

Je suis dans une approche pédagogique, d'accompagnement voir de tutorat suivant les situations. Donc sur des écrits et une communication qui visent à transmettre de l'information, de la documentation, des ressources amis aussi des avis et du soutien à la compréhension et l'appropriation d'enjeux et de démarche.

Cela peut se compléter par des séances individuelles ou collectives,  formelles ou informelles via skype par exemple.

Avec nos partenaires

Les échanges sont souvent assez "traditionnels" avec les courriels et téléphone.
Toutefois dans une équipe petite équipe comme la notre (8pers) organisée en secteur, la question de l'information collective et de la capitalisation des échanges par mail restent posées car un même partenaire peut avoir plusieurs interlocuteurs.

Ainsi cette communication est empreinte de quelques règles de précaution :

  • Je met une copie au référent du dossier
  • Je vérifie que l'objet de mon mail n'ai pas été traité par ailleurs
  • En cas d'interpellation, sauf si ça me concerne directement, j'accuse réception et je redirige vers le bon interlocuteur
  • Pour les questions administratives, je vérifie au préalable avec la collègue qui s'en occupe les réponses à apporter ainsi que les modalités éventuelles de passage de relais

Les réseaux et médias sociaux

Ou la question de l'identité numérique maîtrisée ou subit... Trouver le juste  l'équilibre entre le représentant institutionnel, le professionnel, le personnel.

Au niveau de la structure nous avons des comptes twitter, facebook sur lesquels la publication est anonymisée.

Pour ma part j'ai depuis peu ouvert un compte facebook perso et privé, pour éviter d'être toujours en hyper-vigilance sur les options de mes informations personnelles et l'utilisation des listes et des groupes.
De l'autre côté j'ai conservé un compte facebook-pro sur lequel je communique avec un ton assez personnel mais en ayant conscience que je suis tout de même identifier (comme sur twitter) Guy Pastre de la m@ison de Grigny (et de CoRAIA).

En conclusion au regard de mon expérience, les flux permanents qui circulent entre les différents outils web2.0 m'appellent tout de même à la prudence sur les question du ton de l'expression et de la décontextualisation des propos...