Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Animateur de Comité de pilotage de CoRAIA

Catégories

Blog de Guy Pastre

B.2.5. Concevoir des situations ou dispositifs de formation introduisant de la mise à distance. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Un accompagnement formatif

Nous sommes souvent amener à accompagner les professionnels et/ou leurs structures à la mise en place d'outils ou d'environnement web collaboratifs (comme un site web ou une plateforme dédiée).

1) En présentiel nous abordons les fondamentaux du travail collaboratif (que nous modulons suivant le contexte) ainsi que les aspects techniques indispensables pour une bonne prise en main.
Nous abordons également la prise en main de logiciels pour la gestion de tâches induites comme par exemple la retouche et le redimensionnement de photos pour leur mise en ligne

 

 

2) A distance durant ces périodes d'appropriation et de réinvestissement de ce que l'on a pu voir en présentiel (chez nous ou sur site) nous mettons en place un "accompagnement formatif" directement dans l'espace concerné.

Nous avons un panel d'outils avec lesquels nous composons suivant les situations :

  • Echanges asynchrones par mail avec la possibilité de création d'une liste de discussion suivant l'effectif du groupe.
  • Accès à notre pateforme collaborative  "spécials projets" que nous utilisons comme espace tiers ou temporaire selon nécessité.
  • Echanges synchrones via skype avec chat, visio conférence (1 personne) , audio conférence (à plusieurs)
  • Partage d'écran via skype (en complément conférence audio) ce qui permet un accompagnement pas à pas (pour identifier et résoudre un point de blocage ou une fausse manipulation par exemple)
  • Mise en ligne de tutoriels sur l'Espace ressources. Ces didactitiels peuvent être en format papier mais aussi en en vidéo. Pour exemple ci-aprés une vidéo expliquant comment enlever une élément sur une photo avec le logiciel paint.net


[tuto] Supprimer un élément d'une photo [paint... par maisondegrigny

B31 : Conduire des situations d'apprentissages diversifiés en tirant parti du potentiel des TIC (travail collectif, individualisé et en petits groupes) (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Cette situation qui concernée les compétences B31 à B35 a été redécouper compétence par compétence pour pouvoir être inscrite dans émaéval.(voir à la fin de cet article)

 Formation BPJEPS Francas

Depuis plusieurs année nous faisons des intervention régulière dans le cadre du Cursus de formation professionnel de stagiaires BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport)

Nos interventions auprès des différentes promotions répondent au objectifs suivants :

  • Accompagner individuellement et collectivement la prise en main de l'espace de travail collaboratif de la promotion
  • S'approprier un outil numérique qui permettra de présenter son projet d'action devant un jury
  • Sensibiliser aux enjeux éducatifs, culturels, citoyens des TIC
  • sensibiliser à la question de la posture éducative face aux usages numériques des publics enfants et jeunes
  • Se constituer une première caisse à outils numériques professionnelle et pédagogique

Le déroulement

Nous disposons de 5 jours que nous répartissons avec la formatrice sur la durée de la formation (600h) qui se déroule par alternance.

Focus sur quelques actions

Réaliser un support numérique pour présenter un projet et son évaluation

  1. Travail de reconnaissance en sous groupes de différents outils possibles (diaporama, carte heuristique, Prezzy, blog,...)
    Même si la très grande majorité choisi le diaporama par sécurité , cette phase d'exploration leur ouvre des horizons pour des utilisations futures dans leur vie professionnelles
  2. Prise en main du logiciel de présentation Impress (de la suite libre OpenOffice.org. en ce qui nous concerne) avec les éléments technique de base.
  3. Exploration des fonctionnalités un peu plus créatives (transitions, fond de diapo, couleurs,..) à plusieurs ou individuellement. Il leur est demandé de réalisé quelques diapos brouillons
  4. Retour en grand groupe pour une présentation des réalisation ce qui est l'occasion de transmettre quelques repères ou règles de construction d'un diaporama. J'ai regroupé ces consigne dans cet article de mon blog.
  5. Fin de la première séance. Ensuite pendant la période intermédiaire à la 2ème séance, des allées-venues se feront avec nous soit par mail soit via la plate-forme. Cela permet de suivre individuellement à distance les stagiaires en fonction de leur dextérité et appétence à l'outil.
  6. Une dernière séance est organisée 3 mois plus tard. A cette occasion nous répondons encore à quelques questions de forme, mais le sujet dominant est la mise en situation avec une présentation orale du projet soutenue par le support réalisé (sa création). Ainsi chaque stagiaire à un retour de ses pairs complété par le nôtre et celui de la formatrice.

Temps d'échange autour de la posture éducative et des TIC

Lors de cette séance nous essayons de faire liens entre les pratiques numériques des jeunes et le rôle éducatif (actuel) des stagiaires.

Nous utilisons ce diaporama pour lancer la discussion. A travers ces échanges l'objectif est de montrer que la prise en compte les TIC dans dans les préoccupations éducatives ne passe pas forcément par des questions de matériel (insuffisant) et de salles multimédias (inexistantes).

Eduquer à l'heure des TIC, quels enjeux ?

Accompagnement à la prise en main de la plateforme collaborative

Depuis plusieurs années maintenant la m@ison et les Francas ont des collaborations. La première en date à été la mise en place d'un espace de travail collaboratif pour le secteur de la formation professionnelle basé sur le logiciel Claroline.
La premier travail d'accompagnement c'est fait avec les formateurs qui ont aujourd'hui complètement intégré l'outil dans la démarche pédagogique de la formation, notamment pour gérer les périodes d'alternance et la relation avec les tuteurs de stages.

Donc au début de chaque nouvelle promotion se pose la question de l'appropriation de cet espace par les nouveaux arrivants. L'expérience nous montre aujourd'hui que cette phase d'inscription et de premier contact avec Claroline doit se faire individuellement avant une présentation collective.

En effet au vue de la diversité des publics et des du niveau de pratiques et de culture numérique, cette séance individuelle permet de répondre à des questions de bases et verifier que la logique d'identification est bien acquise.
A titre d'exemple, bien souvent la procédure d'inscription pose la question de l'adresse mail existante ou à choisir parmi plusieurs qui jusqu'à présent n'était que personnelle.

Nous ne regrettons ce temps car il constitue un véritable sas pour évaluer le type de relation et d'appétence qu'on les uns et les autres avec les technologies. Cela donne également l'opportunité aux plus éloignés du numérique et en difficulté avec les outils, de trouver un soutien immédiat pour les accompagner dans leur nécessaire évolution.

Les questions autour aspects techniques

Être autonome avec son matériel et sa maintenance mais aussi sur le matériel que l'on vous met à disposition est une préoccupation du quotidien qu'il est bon de s'appliquer à soi même bien entendu...

Donc sur ce type de formation voilà les quelques aspects techniques sur les quels nous insistons ou nous accompagnons les stagiaires, ce qui de fait nous oblige à la fameuse longueur d'avance !

  • Paramétrer son wifi
  • Utiliser une clé USB
  • Savoir installer un logiciel
  • Démarrer son ordinateur depuis un CD ou n support USB
  • Brancher un vidéo projecteur
  • Utiliser un vidéo projecteur
  • Paramétrer un compte messagerie

Comme les stagiaires viennent avec leur propre matériel très souvent c'est la question de la mobilité et des connexions wifi récalcitrantes que nous devons régler. C'est pour cela que nous nous programmons toujours une plage pédago-technique dans ce type d'animation.

Exemple de séquences d'animation

Choix de ressources pédagogiques

L'objectif est d'explorer différents outils et services afin de voir dans quelles conditions ils peuvent faire partie d'une utilisation professionnelle (réseaux sociaux, sites de jeux, vidéos; outils de veille,..)

Les participants sont répartis en sous groupe avec des ordinateurs portables et ensemble ils complètent un formulaire d'observation établi avec eux en navigant et testant les différentes ressources.

Ensuite nous les renvoyons vers une sélection de ressources que l'équipe d'animation de la m@ison leur a concocté. Elle est téléchargeable en ligne.

Sur la question des blogs de jeunes

Afin de permettre d’identifier quelques dérives basiques liées à la publication sur le web que l'on peut retrouver entre autres sur des blogs des collégiens, nous avons mis en place un "fake" c'est à dire un faux site sur skyrock.

En terme d'animation les participants soit à titre individuel, soit en équipe, soit à la volée en grand groupe, expliquent les erreurs repérées ce qui permet alors d'aborder le côté légal, la nétiquette et la transposition sur les réseaux sociaux.

B4.1. Identifier les compétences des référentiels TIC (B2i adulte, B2I Ecole, Collège et Lycée, C2I Licence, C2I Professionnels) mises en œuvre dans une situation de formation proposée aux apprenants. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Les référentiels

L'ensemble des référentiels (EN et Hors EN) sont listés sur le site EducNet

Au regard du public que nous accueillons à ce jour dans notre structure et au vue des actions formation en format limité dans le temps, il nous est difficile de rentrer dans une logique d'obtention de certification.

A ce jour c'est le PIM (Passeport Internet Multimédia) qui est le plus adapté au public débutant  ou peu avancé que nous accueillons. Sa souplesse de mise ne œuvre est un atout. C'est la Délégation aux usages de l'Internet qui met à disposition des EPN le matériaux nécessaires et le test en ligne.

Le référentiel a été réactualisé en janvier 2011, avec la mise en ligne d'un service complet pour faciliter sa mise œuvre.

Les compétences sont regroupées autour de 5 grands objectifs ( Référentiel complet du PIM version 2011)

 

I. S’approprier et utiliser un équipement informatique

1. Maîtriser les gestes techniques élémentaires

2. Utiliser le clavier, la souris, le pavé ou l’écran tactile

3. Maîtriser l’interface

4. Connaître le vocabulaire courant des TIC

II. Créer et exploiter un document numérique

1. Créer et mettre en forme un texte court

2. Créer et mettre en forme un tableau simple

3. Utiliser des images

III. Utiliser les services de l’Internet

1. Se repérer et naviguer sur l’Internet

2. Effectuer une recherche

3. Utiliser des services en ligne

IV. Communiquer et échanger sur l’Internet

1. Utiliser une messagerie électronique

2. Utiliser des outils de dialogue en temps réel

3. Publier et partager sur l’Internet

4. S’informer et apprendre

V. Connaître les droits et les règles d’usage sur l’Internet

1. Maîtriser son identité numérique

2. Protéger ses données numériques

3. Connaître ses droits et devoirs sur l’Internet

Compétences visées

Nous concernant, lorsque nous intervenons en direction des animateurs sociaux et éducatifs, nous sommes en faiblesse sur l'objectif II qui ne trouve pas d'écho dans les préoccupations des stagiaires et dans les contenus que nous abordons.

Perspectives

Une fois la démarche de mise œuvre stabilisé du B2IAdulte et son livret de preuves sera plus adapté au type de validation ponctuelles de compétences telle que nous pouvons les proposer à l'issue de nos actions de formations.

B4.2. S’intégrer dans une démarche collective d’évaluation des compétences TIC (B2i adulte et autres certifications). (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

Mise en place du B2I Adulte et du C2I2E Formateur en Rhône-Alpes

Le contexte

Dans le cadre de la Collaboration réseau Formavia et de la CoRAIA (encore appelée méta-réseaux) les acteurs TIC ont décidé de s'inscrire dans l'expérimentation au sujet de la mise en place du B2I adultes lancée en 2009 au niveau national.
J'ai suivi et participé à cette première étape concernant ce projet dont l'historique et les productions sont sur http://www.formavia.fr/wiki/index.php/Cat%C3%A9gorie:B2iAdultes">cette page du wiki de formavia

Cette expérimentation a laissé des traces car la difficulté a été ensuite de trouver une solution pour valider le B2I Adulte aux 30 pionniers alors que la certification n'existait toujours pas...  Un arrangement avec les GRETA à permis de sortir de l'impasse.

Passée la période de flou au niveau national, alors qu'on le disait moribond le B2IA depuis le départ du référent national de l'expérimentation, le B2I Adulte voit le jour en mai 2010 avec une parution au BOEN le 27 mai 2010 salué notamment par CRéATIF avec cet article Le B2i Adultes sort enfin de la clandestinité !

A partir de là ma préoccupation en tant que référent de la CoRAIA, a été de chercher à identifier la place des EPN dans le dispositif de validation du C2I. selon les textes les EPN pouvaient potentiellement au côté des organismes de formation déposer un dossier de demande d'agrément auprès du rectorat.

La collaboration EPN-OF étant en train de se construire au niveau régional au sein du Réseau Formavia, pour essayer de structurer un peu les choses au niveau Rhône-Alpes et éviter tant soit peu une mise en concurrence inutile.

Donc avec François Duport (Formavia), nous avons rencontré les personnes l'Education Nationale charger d'organiser la mise en oeuvre du B2IA afin

  • de faire une présentation nos réseaux respectifs et nos champs d'action
  • notre démarche commune de construction de complémentarités de proximité entre les OF et les EPN.
  • Notre réflexion croisée sur montée en compétence et des formateurs et animateurs d'EPN via le lancement de l'expérimentation C2I2E.

Nous leur avons fait la proposition suivante :
Intégrer l'arrivée du C2IE dans leur procédure et contribuer à l’expérimentation en essayant de faire en sorte qu'assez rapidement ce critère (nombre de personnes ayant le C2I2E dans l'organisme) puisse être pris en compte dans la gestion des dossiers d'agréments.

Intéressée par la démarche, mais pour une question d'agenda et de "légalité", l'EN n'a pas souhaité donner suite.

Donc avec Formavia nous continuons à avancer sur l'expérimentation C2I2E option formateur qui fait référence au niveau national et qui répond pour les EPN à un double enjeu :

  • Celui d'arriver à avoir une certification avec une reconnaissance "inter-régionales", voir nationale, pour l'ensemble des EPN du territoire.
    En effet aujourd'hui il en existe une diversité mis en place dans diverses région et uniquement valable pour ces territoires là.
  • Celui d'avoir une certification partagée et reconnue par les OF qui puissent venir appuyer la crédibilité des animateurs d'EPN en tant qu'évaluateurs contribuant au montage du dossier de preuves de certains candidats.

Aujourd'hui

La mise en place du B2IA continue dans son dispositif de droit commun. De notre côté (Formavia et CoRAIA)  l'expérimentation du C2I2E a continué d'avancé, elle est passée en phase de "production Beta".

Un groupe de "pionniers" (dont je fait partie) a fait tout en travail d'adaptation du référentiel initial pour lui donner une teinte formation (et un peu animation pro).
Nous (le groupe) sommes en train de tester sur même cette première mouture du C2I2E, et dans ce cadre nous avons essayer de jeter les premières bases de modélisation d'un parcours C2I2E de sa phase de généralisation.

Dans cette démarche "on apprend en marchant", une fois son propre C2I2E validé, le groupe des pionniers deviendra tuteurs des 50 candidats suivants, ce dernier groupe de testeurs du parcours avant généralisation du dispositif à la région Rhône-Alpes.

Conclusion

A partir de la rentrée, je vais intégrer la question du C2I2E dans le travail en cours au sein de la CoRAIA sur les compétences des animateurs d'EPN et leur professionnalisation. Il nous faut maintenant travailler sur la formalisation d'un dispositif articulant VAE, C2I2E, journées de formation régionale et actions départementales.

Pour ma part le travail sur le livret de preuve de ce C2I2E, m'a permis de "mettre un peu d'ordre" dans 10 ans d'expérience dans le monde du numérique. J'espère que la page d'accueil de mon portfolio en est l'illustration.

B4.3. Exploiter les résultats produits par des logiciels d’évaluation des apprenants. (Accès: Lecture : Public)

le 29 Juillet 2011 par Guy Pastre   Commentaires (0)

culture numérique

La m@ison a développer dans le cadre d'un projet, un logiciel dont l'objectif est de permettre l'aide à l'évaluation de projets sociaux.

L'équipe de la m@ison l'a repris à son propre compte pour s'en servir de logiciel de gestion de l'activité et d'évaluation de parcours ou de compétences pour certaines activités.

Nous l'utilisons par exemple pour les séances de sensibilisation des collégiens de l'Atelier relais de Givors car ils sont sensés validés certaines compétences du B2I collèges lors de leurs passages chez nous.

Pour le moment logiciel sert à établir le "profil des compétences" acquises ou non suite au renseignement des critères par l'animateur du groupe. Ce suivi par le logiciel nous permet dans cette activité de voir l'évolution du profil des groupes dans leurs usages acquis avant notre action. Ce qui nous permet donc en permanence de réadapter les contenus abordés.

Nous travaillons l'intégration des Critères du PIM sur la plate-forme pour passer dans une logique de validation transversale et permanente de compétences. Nous souhaitons tester possibilité de donner un accès personnalisé aux candidats pour qu'ils puissent faire des propositions de validation de critères suite à des pratiques personnelles "hors actions".