Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Membre de la communauté de pratique ODiDe (Offres disponibles et à développer) et inscrite sur la démarche de certification du C2I formateur
Télécharger en PDF Page lue par 1 membre(s) et 1864 affichage(s)

L'anglais à distance (Accès: Lecture : Public)

le 28 Juillet 2011 par Gaëlle REYNARD   Commentaires (0)

ingénierie pédagogique

Outre mes fonctions de formatrice et de conseillère pédagogique, je suis également référente FOAD. 

Lorsque certaines formations nécessitent des phases de travail à distance, j’ai la charge de trouver les méthodes les plus adaptés à nos besoins et à ceux de nos stagiaires.

 

Il y a 2 ans nous avons eu besoin de former des stagiaires (6) à distance sur de l’anglais. Nous avions deux niveaux, remise à niveau (4) et perfectionnement (2). Ces stagiaires habitaient dans la Drôme dans le pays Diois. Ces personnes pouvaient difficilement se déplacer mais pouvaient tout de même se rendre dans l’un de nos centres proche mais ne disposant pas de formateur d’anglais. Pour leur éviter de se déplacer sur notre centre plus important qui se trouve à 30 km nous avons décidé de leur proposé une formation complètement à distance.

 

Nos formations d’anglais, sur notre centre de Lyon Tolozan, se font traditionnellement en petit groupe de niveau de 8 à 12 personnes en présentiel avec un formateur. Y sont travaillés autant l’oral que l’écrit.

Nous avons donc décidé d’intégrer nos stagiaires drômois à distance à nos groupes lyonnais en présentiel.

Pour permettre aux stagiaires distants de suivre le cours autant sur la partie orale qu’écrite nous avons mis en place plusieurs outils permettant à tous de suivre la formation.

 

Dans la salle de formation à Lyon étaient présents :

·         Le groupe de stagiaire lyonnais

·         Le formateur

 

·         Matériel :

o   Un ordinateur

o   Un micro multidirectionnel

o   Des enceintes

o   Un vidéoprojecteur

o   Une tablette graphique

 

·         Logiciels :

o   Skype

o   Version récente de navigateur

o   pilots et players de bases (realplayer notamment )

 

 

Dans la salle de formation drômoise :

·         Les stagiaires distants

 

·         Matériel :

o   Autant d’ordinateurs que de stagiaires

o   Micro-casques

 

·         Logiciels :

o   Skype

o   Version récente de navigateur

o   pilots et players de bases (realplayer notamment)

 

 

Méthodologie :

Le formateur envoyait par mail ou par fax au centre ou directement aux stagiaires drômois les documents/supports pédagogiques qui allaient être utilisés pendant la séquence.

Pendant la séquence, le formateur était connecté à Skype et au tableau blanc : http://www.scriblink.com/ . Le formateur établissait une conversion téléphonique via Skype avec les stagiaires distants et il les invitait à le rejoindre sur le tableau blanc en leur envoyant, toujours via skype, le lien. Chaque stagiaire distant pouvait communiquer et entendre ce qu’il se passait dans la salle de formation à Lyon.

Les enceintes et le micro multidirectionnel de Lyon permettaient aux stagiaires drômois d’entendre les stagiaires lyonnais autant que le formateur ou encore les bandes sons.

Lorsque le formateur devait écrire quelque chose au tableau, il le faisait sur le tableau blanc http://www.scriblink.com/ via sa tablette graphique. Le tableau blanc était projeté via le vidéoprojecteur dans la salle de formation à Lyon et les stagiaires drômois le voyaient sur leur écran.

Les stagiaires drômois pouvaient écrire sur le tableau blanc.

 

Mise en Oeuvre

L’informaticien, un formateur et moi avons fait des essais qui se sont révélés fructueux.

Les stagiaires drômois ont été informés du caractère expérimental de la formation et ont été formés en présentiel à l’utilisation des outils. Les stagiaires Lyonnais ont également été informés du caractère expérimental de la formation. Nous leur avons également demandés de respecter le temps de parole de chacun afin que ce ne soit pas le « brouhaha » dans la salle pour que les stagiaires à distance aient une qualité d’écoute intéressante.

Tout le monde s’est révélé enthousiaste.

En théorie tout aurait du fonctionner correctement. Malheureusement, nous avons été confrontés à divers problèmes.

Le plus gros problème que nous n’avons pas réussi à résoudre a été le débit de connexion internet. Notre centre de formation se trouvant en zone rurale, nous n’avions pas de haut débit. Le tableau blanc mettait donc beaucoup trop de temps à charger. Nous avons donc décidé de stopper l’utilisation du tableau blanc et l’avons remplacé par la fonction texte de Skype qui fonctionnait bien.

Le problème de connexion était également gênant pour l’écoute puisqu’il y avait des coupures régulières.

Certains jours nous avons également eu des problèmes avec Skype et nous étions obligés d’utiliser le téléphone traditionnel.

Même si les stagiaires de Lyon savaient qu’ils devaient parler les uns après les autres et laisser parler les stagiaires distants, Nous avons tout de même eu des problèmes de communication quand plusieurs stagiaires parlaient en même temps.

 

Les stagiaires Lyonnais et drômois ont suivi la totalité de leur formation. Les stagiaires ont été contents de la qualité pédagogique de la formation et ont atteint leurs objectifs mais les problèmes pratiques rencontrés régulièrement qui faisaient perdre trop de temps au formateur nous ont poussé à ne pas retenter l’expérience tant que nous n’aurions pas une meilleure connexion Internet.