Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Animatrice du réseau FormaVia

Juin 2010

Retours sur les rencontres des EPN de Thonons les Bains (Accès: Lecture : Public)

le 26 Juin 2010 par Jézabel Roullée   Commentaires (1)

, , ,

Malgré les mouvements sociaux, la distance, nous étions nombreux à la rencontre régionale des EPN qui s'est déroulé à Thonon les Bains le 24 et 25 juin 2010.
Un programme sur 2 jours, qui a su prendre le temps des échanges formels et informels. Quelques plénières, un Explorcamp pour explorer 9 usages TIC, une ballade pour aller voir le lac, des ateliers de 40mn pour échanger et s'informer.

J'ai participé à une table d’échange qui portait sur la question de l’effet levier des outils TIC sur la citoyenneté et de la place des EPN.

Jacques Houdremont de la M@ison rappelle que si en 2002, le discours était orienté sur la fracture TIC (d’accès aux outils), il ne portait pas encore sur la fracture sociale.
 
La citoyenneté est souvent abordée sous l’angle de l’accès aux services (CAF, import, emploi…). Or la question des usages est importante, il s’agit de voir comment les TIC permettent à l’individu de prendre une prise de parole dans l’espace public (participer à la vie associative, dialoguer avec son voisin, s’exprimer sur un forum…).
 
On mentionne les TIC comme une révolution. En 50 ans, la société de l’information s’est installée. Aussi être citoyen dans cette société de l’information évolutive, consiste à maîtriser  3 postures :
-       comment comprendre les enjeux des TIC, comment cela modifie les rapports sociaux
-       comment s’approprier les TIC
-       comment être acteur.

La question est de savoir où peut agir un EPN ?

Comment ne pas exclure certain public, car c’est seulement10% de la population qui participe aux outils en ligne, avec parfois même des usages qui peuvent être très limités.
 
Cela demande pour chaque animateur d’EPN, de se positionner comme un acteur social et d’avoir une analyse de la population accueillie,  de ses pratiques, des liens qu’il est possible de créer, de la présence ou non de certains acteurs. Comment les TIC peuvent apporter une plue-value ?
Comment les animateurs se positionnent sur les enjeux de la SI ?
 
Projet KIKALU c'est l'internet au service de la participation citoyenne. Il est né à l’occasion d’échanges et de rencontres. Il s’est inspiré d’Arrondissement.com, qui sont 4 quartiers à Moréal qui échangent sur une plateforme unique.
C’est une plateforme qui s’est développée grâce aux partenaires institutionnels.
C’est un espace communautaire partagé, qui ne reste pas communautaire
 
Lionel Dujol présente le projet « La salade Romanaise ». Un réseau social, initié par une association, qui révèle les pratiques, les acteurs, les informations de l’hyperlocal. L’initiative a été vue d’un mauvais œil par les élus, qui quelques années après ont développé leur propre blog. Plutôt que de faire un site à part, les administrateurs leur ont proposé d’ouvrir un espace sur la Salade Romanaise. Cette ouverture aux élus n’a pas été accepté par cette communauté citoyenne qui avait une identité très forte.
 
Les échanges se portent aussi tôt sur :
-       la réticence des élus à autoriser ces pratiques de réseaux sociaux, et à la nécessité de les former, de les sensibiliser à ces usages
-       à la difficulté de constituer un réseau social sans pour autant le rendre communautaire, fermé,
-       au repliement des demandeurs d’emploi sur les EPN face au désengagement des Pôles Emplois sur des modules de rédaction de CV, recherche en ligne
-       à la nécessité de considérer les outils d’expression citoyenne comme un moyen pour faire du lien social. Le réseau est d’autant plus justifié, que des  rencontres sont organisées par une structure légitime pour le faire (EPN, Centre Social ect..)

Les manuels interactifs en question (Accès: Lecture : Public)

le 14 Juin 2010 par Jézabel Roullée   Commentaires (0)

, , , ,

culture numérique, ingénierie pédagogique

 

Pour concrétiser les objectifs de "numérisation" des écoles et des pratiques d'enseignement, les éditeurs de manuels scolaires s'adaptent et rivalisent d'ingéniosité en développant des manuels interactifs à l'usage du monde scolaire.

Les éditions Belin ont lancé plusieurs manuels interactifs pour les classes de 6e 5e 2e et 1e allant de l'apprentissage du français, de l'histoire géo, des mathématiques, de l'éducation civique aux langues étrangères. Avec une présentation qui reprend celle d'un manuel papier et la possibilité pour les enseignants de personnaliser les pages et d'adapter ainsi leur enseignement, ces manuels interactifs semblent très pratiques et véritablement innovants.

Hatier prend le pas en mettant à disposition des enseignants des manuels interactifs intégrant 2 outils multimédias : le diaporama et le comparateur de documents. Le premier permet de créer des diapositives (à l'image d'une présentation power point) où l'enseignant intègre des documents issus du manuel ou de sa propre recherche documentaire. L'enseignant reste donc totalement libre pour créer un support de cours personnalisé sur la base du programme scolaire imposé. Le deuxième, permet simplement de comparer des documents ce qui peut s'avérer pratique par exemple dans le cadre de cours d'histoire géographie.

Les nouveaux manuels interactifs offrent aussi d'autres fonctionnalités et possibilités pédagogiques comme les corrigés animés, les corrigés GéoGébra pour les exercices TICE ou encore des quizz...

Ces manuels sont optimisés pour tous types d'usages, y compris dans les ENT puisqu'ils intègrent un menu "élève" et un menu "enseignant" avec des fonctionnalités et ressources différentes et adaptées à chaque public.

Facile d'accès pour les enseignants peu habitués aux nouvelles technologies, et résolument ancrés dans le projet de l'école numérique, les manuels intéractifs risquent de reléguer aux oubliettes les vieux livres scolaires papiers au profit d'un enseignement interactif et multimédia sans doute plus propice à l'apprentissage actif des élèves.

Voir un exemple d'utilisation d'un manuel interactif dans un ENT : http://pedagogie.ac-toulouse.fr/lettres/francais/dotclear/index.php?post/Utilisation-d-un-manuel-numerique-a-travers-l-ENT-Midi-Pyrenees

En savoir plus sur les manuels scolaires interactifs : http://www.numericole.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=19&Itemid=11

Tableau numérique intéractif, pour ou contre ? (Accès: Lecture : Public)

le 14 Juin 2010 par Jézabel Roullée   Commentaires (0)

, , , ,

culture numérique, ingénierie pédagogique

 

Annabel Saint-Paul, professeur des écoles reconvertie dans le consulting en pédagogie numérique s'interroge sur son blog - numericole.fr - sur la pertinence du tableau numérique interactif dans les méthodes pédagogiques. Le tableau blanc interactif (TBI), ou tableau numérique interactif (TNI), parfois même tableau pédagogique interactif (TPI) est un dispositif alliant les avantages d'un écran tactile et de la vidéoprojection.


Le TBI très utilisé dans les écoles permet de transmettre un maximum de connaissances en un minimum de temps : une personne transmet son savoir à un auditoire composé de nombreux membres. La grande limite réside dans la passivité de l'auditoire. Il s'agit d'une pédagogie dite "frontale". Le TBI ne peut constituer un outil pédagogique suffisant et doit être associé à d'autres moyens pédagogiques. L'intérêt toutefois du TBI est qu'il permet de garder en mémoire des éléments d'apprentissage dispensés tout au long de la journée.

De nombreux enseignants voient dans le TBI un support pédagogique très pertinent lorsqu'il est utilisé dans des phases d'apprentissage collectifs. Le tableau attire l'attention et devient le lieu de convergence des échanges et de sollicitations de prises de parole. Plus qu'un support de cours "magistral" il devient un outil interactif qui suscite la participation et le questionnement, un outil de pédagogie active.

Quelque soit son avis sur le tableau numérique, et comme le suggère Bernard-Yves Cochain, consultant éducation de SMART, le leader mondial du TNI, " Ce n'est pas l'outil qui fait la pédagogie, mais la manière dont on l'utilise."


Voir des scénarios d'apprentissages basés sur l'utilisation du TBI :

http://www.numericole.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=13:activites-avec-le-tbi&catid=3


 

En savoir plus sur le TBIhttp://www.numericole.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=21&Itemid=6