Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?

Blog de loicgervais

Le C2ie et moi. (Accès: Lecture : Public)

le 13 Octobre 2011 par loicgervais   Commentaires (1)

A vrai dire, il m'arrive parfois de me demander pourquoi je suis sur cette certification. La réponse est à la fois simple et complexe. L'idée de départ était de bâtir une culture numérique commune en rhône alpes. Pour que cette culture soit commune, un mélange savant s'est fait entre le monde le formation traditionnelle et les Espaces Publics Numériques.

Il est dans la mission de tout animateur, responsable, médiateur d'Espace Public Numérique de diffuser la culture numérique vers tous. En entrant dans cette dynamique, je voyais l'opportunité de faire (re)découvrir les Espaces Publics Numériques en général comme lieux ressources, y compris pour des professionnels de la formation.

A de nombreuses reprises dans mon parcours professionnels, j'ai croisé des personne se tournant vers mon espace pour bénéficier d'une formation professionnelle aux nouvelles technologies. A chaque fois j'ai du réorienter ces personnes vers un organisme de formation professionnel. Pourquoi ? Tout simplement parce que mon espace n'est officiellement pas reconnu comme espace de formation, une histoire de tampons admisnitratifs et non de compétences.

Le comble dans tout cela c'est que je renvoyais ces personnes vers des organismes dont je savais qu'ils ne pourraient pas répondre à leur demande. Pourquoi ? Parce que ces organismes n'avaient pas les compétences au sein de leurs équipes.

Le paroxysme a été atteint quandj'ai accueilli un formateur professionnel dans mon espace avec un groupe d'apprenants. Le formateur devait apprendre à des jeunes à rédiger un CV. Pour ma part, je devais épauler le formateur dans sa démarche, la compétence était reconnue par la qualité professionnelle et non par la compétence avérée de l'intervenant. Quand dans de tel cas un formateur se tourne vers vous pour demander comment mettre en italique un texte ou comment rechercher une image clippart sur internet, on se dit vraiment qu'il est temps que les choses changent. Il est temps qu'on reconnaisse aux Espaces Publics Numériques leurs compétences en matière de formation. Il est temps qu'on arrête de me dire que je ne suis pas compétent parce que je n'ai pas le tampon adéquat sur la porte de mon Espace.

Le C2i2e est à mon sens, un premier élément de réponse. J'espère que de nombreux autres animateurs d'Espaces Publics Numériques s'engageront dans cette démarche. Au-delà j'espère que les croisements entre la formation formelle et l'éducation informelle seront encore plus nombreux. Ses croisements sont riches et nécessaires. S'inscrire dans cette démarche de pionniers c'est accepter de repartir à zéro, mais c'est aussi avoir la possibilité de faire évoluer la vision de chacun. L'obtention du C2i2e n'est pas une fin en soi en ce qui me concerne, mais un moyen.

 

Complément au dossier de preuves (Accès: Lecture : Public)

le 11 Octobre 2011 par loicgervais   Commentaires (0)

A propos de moi.

 

Je suis actuellement Coordinateur des Espaces Publics Numériques de la Ville de Thonon (74).

J'occuppe cette fonction depuis septembre 2005, date à laquelle ont été créé les Espaces Publics Numériques à Thonon les Bains.

Je suis rattaché au service Politique de la Ville / Education de ma collectivité.

J'ai rejoins la Coordination Rhone Alpes de l'Internet Accompagné en 2008.

Puis avec l'aide de Rémi Duclos, conseiller d'éducation populaire auprès de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, j'ai mis en place le Rezyote, réseau haut savoyard des acteurs publics de l'internet que nous avons lancé officiellement en juin 2010.

Au sein de la CORAIA, je suis le'un des représentants de ce Rezyote.

Paraléllement, depuis septembre 2010 j'alimente un blog (htpp://mediateurnumerique.org) autour des mission de médiation numérique.

Ce blog est un espace de réflexion personnelle.

 

Ma structure

Voici donc la brochure de présentation de ma structure.

depliant_2010_pointnet

Mon contexte de travail est décrit dans cet article sur formavia.

 

Mon quotidien

Nous sommes deux agents à travailler à plein temps aux Espaces Publics Numériques.

Mon collègue Toufik a le rôle d'animateur multimédia. Pour ma part je suis responsable des équipements.

 

En ma qualité de responsable, j'assure la gestion quotidienne des Espaces.

L'Espace principal est ouvert en accès libre au public du Lundi au Jeudi de 13h à 17h.

Durant ces plages horaires le public peut utiliser l'un de nos 9 ordinateurs.

 

maintenance technique

Seuls les usages contraires à la Loi ainsi ques les contenus interdits au moins de 18 ans sont interdits dans nos espaces publics.

Pour des raisons de sécurité, il est également interdit pour le public de télécharger et d'installer des logiciels.

Je m'assure au moins une fois par semaine de la fiabilité de nos outils de filtrage, et je vérifie sur le même rythme les historiques de navigation des ordinateurs dans le but de repérer d'éventuelles failles.

J'assure la liaison avec le Service Infomratique de ma commune pour toute intervention dépassant mon niveau d'intervention, sachant que celui-ci se limite à la maintenance de premier niveau (correction des failles mineure, mise à jour de logiciels).

Pour toute modification de la configuration d'un ordinateur (instalation d'un logiciel par exemple), je dois demander autoirsation au service Informatique.

 

gestion de l'espace

J'organise les temps d'occupations de l'espace ainsi que les contenus.

Je coordonne les temps d'occupation sur les cinq espaces de la ville.

En dehors des heures ouvertes au public, l'espace est dédié à des ateliers d'initiation.

 

gestion pédagogique

J'ai construit les modules d'initiation aux usages de l'informatique et de l'internet.

J'ai réalisé la pluspart des supports pédagogiques (environ 75 %) et ai validé les contenus préparés par Toufik.

J'organise les parcours pédagogiques sur l'année scolaire.

Je reçois les personnes en demandes d'initiation, pour connaître leurs besoins.

Je propose aux partenaires des ateliers sur mesure en fonction de leur typologie de publics.

Ainsi pour l'exemple depuis janvier 2011 j'ai mis en place une convention de fonctionnement entre le Centre Social Interquartier et nos Espaces afin de favoriser l'accès à nos ateliers de publics issus des quartiers relevant du Contrat Urbain de Cohésion Sociale de notre ville. Grâce à cette convention, les familles les plus modestes ont également accès à nos ateliers d'initiation. Afin de favoriser la mixité sociale, les contenus pédagogiques n'ont pas été modifiés et les publics ont été mixés à notre public habituel. Notre public habituel n'étant composé uniquement que de retraités.

Depuis septembre 2011, je travaille à la mise en place d'un partenairait avec des associations locales d'insertion socio professionnel. L'objectif serait de permettre au public de ces associations de valider le Passeport Internet et Multimédia.

Dans un autre registre, je travaille également avec une association de cadres et cadres supérieurs en recherche d'emploi sur l'utilisation des réseaux sociaux professionnels.

Dans ces trois cas je construit avec les partenaires, les contenus et les modalités pédagogiques en fonction des attentes des prestataires et du profil des apprenants.

J'anime certains ateliers d'initiation (environ 25 %).

 

gestion de projets

Tout au long de l'année je programme des actions autour des outils numériques. Retour sur l'année en cours à titre d'exemple.

 

campagne de sensibilisation aux usages d'internet dans les écoles. net @ttitude.

Depuis 2006, je sensibilise les élèves de Thonon les Bains et des environs aux usages responsables de l'Internet.

Cette année, les sensibilisations se sont déroulées principalement dans les écoles primaires de la Ville de Thonon.

 

J'ai coordoné l'ensemble du dispositif, en incluant cette action dans le cadre du Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance.

Depuis 2006, j'ai introduit les nouvelles technologies dans les domaines d'intervention du CISPD qui regroupe neuf communes autour de Thonon les Bains.

Je coordonne toutes les actions de prévention de la délinquance en matière d'usages numérique , sur le bassin de la commune.

Je travaille directement avec les étbalissemnts scolaires, les forces de police et de gendarmerie, les services de justice, les instituts spécialisés (prévention de rue, prévention spécialisée), les services du département (Direction de la Santé, Direction de la Prévention et du développement Social, Direction de la Protection de l'Enfance), etc...

J'organise les temps et modalités d'interventions ainsi que les intervenants.

Je décline les objectifs, les critères d'évaluation et je rends compte des actions menées.

Je supervise les outils pédagogiques choisis en fonction des publics suivis.

J'organise une veille pour me tenir informé des noubveautés juridiques, pédagogiques et technologiques liées au sujet.

Enfin, j'anime les séances tout public. Les séances à destination des enfants de primaire sont animées par le conseiller TICE de la circonscription, pour ma part j'anime les séances dans les collèges, lycées, et autres (exemple : à destination des équipes de la Direction de la Protection de l'Enfance). Les supports d'animation sont choisis par mes soins, le référentiel du B2i fait office de guide. Pour les scéances à destination des primaires, les épisodes de Vinz et Lou ont été choisi ainsi que des "mon petit quotidien" (édition spéciale de la CNIL).

 

ateliers reportages vidéo

Pendant les vacances scolaires, j'organise des ateliers reportages vidéo à destination du public jeune (12-18 ans). Sur la première partie de l'année, j'ai mis en place trois stages.

Sur ces trois strages, j'ai initié les jeunes à la manipulation des outils (caméra HD et appareil photo numérique réflex). Je les ai également initié aux techniques de prises de vue ainsi qu'à l'art de fabriquer un reportage. Enfin je les ai initié au logiciel de montage vidéo(Window movie Maker).

J'ai sensibilisé ces mêmes jeunes au droit à l'image et au droit à la propriété intelectuelle. Je les accompagné sur les lieux de reportage. J'avais en amont négocié toutes les autorisations necessaires.

Les reportages ont ensuite été intégralement réalisé par les jeunes eux-mêmes. Voici par exemple celui réalisé par cinq jeunes de 10 à 13 ans à l'écomusée de la pêche de Thonon les Bains.

Ce reportage a été réalisé en cinq demi journées.

Au delà de l'encadrement et du transfert de compétences, je me suis également chargé de la mise en ligne de la vidéo.

 

les c@és du web

Chaque premier mardi du mois, j'organise un c@fé du web. L'objectif est de parler des nouvelles technologies dans une ambiance chaleureuse. Chaque mois j'aborde un thème différent et je présente un aspect lié aux nouvelles technologies. Je construits les supports d'intervention sur des thèmes que j'ai choisi ou qui m'ont été demandé par les usagers. Chaque mois une douzaine de personnes participent à ce rendez-vous. les supports sont ensuite capitalisés et mis en ligne sur scribd.

Pour chaque thème, j'organise une veille ciblée, je construit les supports et je les partage ensuite. J'organise également la communication à destination de la presse locale, du site institutionnel de ma commune et des réseaux sociaux (Facebook et Twitter).

 

 

 

 

Contexte de travail (Accès: Lecture : Public)

le 28 Septembre 2011 par loicgervais   Commentaires (0)

Je suis animateur et coordinateur des Espaces Publics Numériques de la Ville de Thonon.

 

 

Les Espaces Publics Numériques de la Ville de Thonon

La Ville de Thonon a développé cinq Espaces Publics Numériques. Quatre d’entre eux sont implantés au sein des Espaces de Quartier (Collonges, Châtelard, Morillon, Vongy) et sont depuis août 2010 gérés par l’Institut de Formation d’Animation et de Conseil dans le cadre de la délégation de service public qui lie l’Institut à la Ville. L’Espace Public Numérique de la Grangette, quant à lui demeure sous gestion directe de la Ville de Thonon et a pour mission, entre autres, de coordonner l’ensemble des Espaces Publics Numériques.

Parallèlement deux autres équipements publics de la Ville de Thonon sont acteurs de médiation numérique, le Bureau Information Jeunesse et la Médiathèque Municipale. A ce jour, ces trois équipements ne coordonnent pas leurs efforts en matière de médiation numérique.

 

Qu’est-ce qu’un Espace Public Numérique ?

 

Destiné à tous les publics, un Espace Public Numérique propose à ses usagers des activités variées et encadrées, par le biais d’ateliers collectifs, mais également dans le cadre de médiations individuelles et de plages réservées à la libre consultation.

Le développement des lieux d’accès public à l’Internet, qui offrent, outre l’accès au réseau à ceux qui n’en disposent pas, initiation et approfondissement à ceux qui sont désireux de se familiariser avec ces nouvelles technologies, constitue en effet un moyen efficace pour lutter contre la fracture numérique. Il contribue également à promouvoir les usages et à faciliter la découverte au plus grand nombre de l’accès aux nouvelles technologies et aux principaux usages de l’Internet.

 

Plus de 4000 lieux publics d’accès à l’Internet sont ouverts en France( 500 dans la région Rhône Alpes), dans lesquels un ou plusieurs animateurs multimédias accompagnent, initient,aident chacun à maîtriser et bien utiliser ces outils et services offerts par Internet et plus largement par les technologies de l’information et de la communication. Certains de ces espaces sont “généralistes”, d’autres “spécialisés” (vidéo et photo numériques, accompagnement dans la recherche d’emploi, lutte contre l’exclusion, l’illettrisme…).

 

Source : netpublic.fr

 

L’Espace Public Numérique “Grangette”

 

L’ Espace Public Numérique Grangette est équipé de neuf ordinateurs (huit ordinateurs Windows 7 en réseau local et un ordinateur en dual boot Windows XP/Ubuntu avec boot sur Urbuntu par défaut) reliés à Internet. C’est un lieu d’appropriation de l’Internet situé au sein de l’Espace Grangette qui associe initiation et usages.

L’EPN Grangette est ouvert en accès libre au public du Lundi au Jeudi de 13h à 17h. Moyennant un abonnement à partir de 1,05€ la semaine, l'usager est alors libre d'utiliser un des ordinateurs pour consulter son courrier électronique, effectuer une recherche, réserver un billet d'avion, discuter avec des amis, consulter des offres d'emplois, rédiger un rapport de stage...

En plus d'être un lieu d'accès public à Internet, l’EPN Grangette est également un lieu d'appropriation des usages. C'est ainsi que durant la période scolaire il organise des ateliers d'initiation à l'informatique en général et à l'Internet en particulier.

L’EPN Grangette est aussi un espace ressource et en tant que tel il mène des opérations de sensibilisation aux usages d'Internet aussi bien dans ses propres locaux que “hors les murs”.

Enfin il défend une approche citoyenne et responsable de l'usage d'Internet qui s'inscrit parfaitement dans le cadre de la politique de l’Internet local citoyen qui a valu à la Ville de Thonon l’octroi du label “ Ville Internet 2011 @@@”. Pour sa part l’EPN Grangette est labélisé NetPublic.

 

Les missions de l'Espace Public Numérique

 

Les missions des espaces publics numériques de la Ville de Thonon peuvent se décliner en plusieurs objectifs principaux

Permettre à tous d'avoir accès aux nouvelles technologies.

Pour atteindre cet objectif la Ville de Thonon a misé sur un déploiement des Espaces Publics Numériques sur l'ensemble de son périmètre et plus particulièrement dans les quartiers populaires relevant du Contrat Urbain de Cohésion Sociale. En plus de ce maillage territorial la politique tarifiare est volontariste. En effet l'accès aux Espaces Publics Numériques est facturé 1 € la semaine (sans limitation de temps ni d'usages) pour les demandeurs d'emploi, les jeunes de moins de 26 ans ainsi que les usagers bénéficiant des minima sociaux.

 

Accompagner le public aux usages du numérique.

L'accompagnement des usagers se déroule de trois manières.

Durant les heures d'accès libre aux équipements, les usagers peuvent solliciter l'animateur multimédia de la Grangette pour tout dépanage pnctuel. Dans les maisons de quartier, les usagers se réfèrent à l'agent d'accueil.

Par ailleurs l'espace de la Grangette propose toute l'année des séances d'initiation aux outils numériques (traitement de texte, couriel, recherche sur internet, retouche photo....).

Enfin, ponctuellement les espaces de la ville proposent des accompagnement sur des usages ciblés (télédéclaration d'impôts, envoi de cartes de voeux, ...)

 

Développer une culture numérique pour tous.

Au delà du transfert de compétences techniques sur la manipulation de tel ou tel outil, l'espace numérique a pour rôle de diffuserr et développer une culture numérique.

Sensibilisation aux usages numériques

J'interviens dans les établissements scolaires du bassin (de la primaire au lycée) pour conduire des actions de sensibilisation aux usages numériques. Cette sensibilisation s'inscrivent dans le cadre du volet 2 du Brevet Informatique et Internet "adopter une attitude responsable".

Par ailleurs j'interviens également auprès des parents et des adultes référents (animateurs périscolaires, familles d'accueil, éducateurs spécialisés, personnels de l'éducation nationale, acteurs de l'insertion socio professionnelle, animateurs socio culturels...) sur les questions éducatives liées aux usages numériques. (voir campagne net @ttitude). Les enfants de 8 à 25 ans sont le public cible de ce type d'intervention. Les adultes référents de ces enfants sont systématiquement associés à ces interventions et font l'objet d'une intervention plus spécifique sur les enjeux d'une éducation aux usages numériques.

 

Je conduis également pendant les vacances scolaires des ateliers de création à l'aide d'outils numériques (voir reportage à l'écomusée de la pêche). A travers ces ateliers plus ludiques j'aborde systématiquement les notions liées aux pratiques numériques (droit d'auteur, droit à l'image, ...).

 

Enfin une fois par mois, j'organise une présentation autour d'un ou plusieurs outils dont je vais décrire non seulement le fonctionnement mais également l'usage et aussi les incidences liées. (coir c@fé du web).

 

 

Exploiter les résultats produits par des logiciels d’évaluation des apprenants. (Accès: Lecture : Public)

le 27 Juillet 2011 par loicgervais   Commentaires (0)

Les apprenants que j'encadre dans les ateliers d'initiation sont pour la majorité des personnes à la retraite. Leur démarche d'apprentissage ne s'appuie pas sur des référentiels mais sur des besoins personnels. La demande la plus souvent rencontrée est "je n'y connais rien en informatique et je souhaiterais aller sur internet".

Par rapport au public reçu, j'ai conçu une dizaine de parcours de "formation". Chacun de ces parcours s'articule autour d'objectifs pédagogiques clairement identifiés et panachés entre savoir, savoir-faire et savoir être. les domaines du savoir-faire vont être les plus largement représentés. Un parcours se déroule sur 12 heures à raison de 2 heures par semaine. Voici à titre d'exemple le parcours "internet"

Module #5 Navigation sur Internet

  • Connaître les différents navigateurs

  • Ouvrir / Fermer un logiciel de navigation sur Internet.
  • Connaître la barre de navigation

  • Saisir une adresse URL

  • Naviguer à partir l'interieur d'un site Internet

  • Naviguer à partir d'un portail

Module #6 Effectuer une recherche sur Internet

  • Connaître plusieurs moteurs de recherche

  • Utiliser un annuaire de recherche

  • Effectuer une recherche interne à un site

  • Mesurer la fiabilité d'une recherche

  • Effectuer une recherche de genres (images)

  • Effectuer une recherche étendue (opérateurs boléens)

  • Analyser le résultat d'une requête

 

Pour évaluer les apprenants nous n'utilisons aucun logiciel. L'évaluation se fait par la mise en situation. L'objectif étant que l'apprenant soit autonome. Dans tous les cas nous assurons une présence en dehors des heures d'ateliers pour les points ayant besoin d'autres précision. Les apprenants évoluent en groupe de 5 à 8 personnes, ce qui nous permet d'assurer un accompagnement individuel si nécessaire.

Stratégie de vérfication des sources <... (Accès: Lecture : Public)

le 26 Juillet 2011 par loicgervais   Commentaires (3)

Que cela soit pour écrire des articles sur mon blog ou pour réaliser des présentations, je vais utiliser des sources pour alimenter mon discours. Quelque soit mon niveau de connaissance d'un sujet je vais vérifier et mettre à jour ce niveau de connaissance par le biais d'informations sur internet. La vérité d'un jour n'est pas la vérité de toujours.

D'une part  netvibes et reader me permettent de rester en veille sur les sujets liés aux nouvelles technologies. Ainsi je peux repérer des changements par rapport aux thématiques que j'aborde.

Ainsi le sujet sur les pratiques numériques des jeunes est un exemple de sujet en constante évolution. Les outils et les usages varient à grande vitesse, il y a quatre ans tout le monde parlait de skyblog qui aujourd'hui est largement supplanté par facebook.

Pour me tenir informé sur les pratiques numériques des jeunes j'utilise 3 sources principales :

1) les jeunes

 Dans les Espaces Publics Numériques, nous accueillons de nombreux jeunes (moins de 26 ans). Les usages ne sont pas bridés (ainsi ils ont la possibilité d'aller sur Facebook ou de jouer en ligne par exemple, seul ce qui est contraire à la loi et la pornographie sont filtrés). Je peux ainsi observer comment ces jeunes naviguent sur internet et ce qu'ils font. Je peux par ailleurs discuter avec eux de leurs usages également. L''échange direct est ainsi une première source d'information.

2) les adultes

J' ai constitué à l'échelle de mon territoire un réseau de personnes référentes qui peuvent me donner soit leur percpetion des usages des jeunes soit les constats effectués. Ce réseau comprend

  • des personnels de l'éducation nationale :enseignants de la maternelle au lycée ainsi que des documentalistes, conseillers principaux d'éducation, chefs d'établissement, conseillers TICE, infirmières scolaires...
  • de personnels de l'action sociale : assistante sociale, conseiller caf, conseiller familiaux,...
  • des personnels de la prévention spécialisée : éducateurs de rue, aide sociale à l'enfance...
  • des personnels de l'éducation populaire : animateurs, directeurs de centre de loisirs, conseillers éducation populaire, personnels de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, responsable de MJC, bureau information jeunesse..
  • des personnels de police : commissaire de police, capiatine de gendarmerie, chef de police municipale..
  • des personnels de la  justice : juristes, délégué du procureur..
  • des parents

Ce réseau d'adultes me permet d'avoir des remontées du terrain tant en termes d'analyse qu'en terme de besoin.

3) le reste du monde

Je vais croiser cet ensemble de sources locales avec un autre ensemble de sources, le net.

Le site netpublic.fr est le site de référence pour les espaces publics numériques.

En plus de ce site là, je vais me nourir sur de sites comme : internetsanscrainte.fr , soutenu également par la Délégation aux Usages de l'Internet, autorité qui fait référence dans mon corps de métier.

Je vais compléter par des sites d'association comme e-enfance ou action-innocence ou encore des documents de référence comme ceux publiés par l'Injep par exemple.

Le croisement de plusieurs sources et de nature différentes me permet ainsi de tester la vialibilité d'une information.

Ateliers d'initiation. (Accès: Lecture : Public)

le 22 Juillet 2011 par loicgervais   Commentaires (0)

, ,

Le propre de l'Espace Public Numérique que j'anime est de s'adresser à des débutants en matière d'informatique.

Le plus gros des demandes (un bon tiers) concerne les activités en lien avec la découverte de l'ordinateur comme le maniement de la souris par exemple.

Dans ce contexte, la formation à distance en tant que telle n'est pas une solution viable pour nos apprenants.

Pour autant tous nos ateliers d'initiation sont accompagnés de petites vidéos explicatives sur telle ou telle fonctionalité (comme ici en exemple comment restaurer les éléments de sa corbeille).

Ces vidéos explicatives ainsi que des supports écrits sont remis à nos apprenants sur une clef USB, ce qui de plus a réduit de manière considérable notre production de support papier.

Pour concevoir nos ateliers d'initiation nous nous basons sur le référentiel du Passeport Internet et Multimédia

Voici à titre d'exemple le parcours de base pour les débutants zéro (ceux n'ayant pas touché à un ordinateur).

Chaque séance dure 2 heures et les modules s'organisent à raion d'une séance par semaine.

 

 

Parcours 1 apprendre et comprendre l'ordinateur 

Module # 1 Premier Pas sur l’ordinateur 3 séances

  • Manipuler d'une fenêtre (déplacer, agrandir, diminuer, minimiser, fermer)

  • Manipulation du menu démarrer (accéder à un répertoire, à un programme)

  • Créer un dossier (sur le bureau, dans un répertoire, dans un dossier)

  • Clic droit (lire le menu contextuel, pointer, cliquer)

  • Effectuer un glisser déposer (du bureau vers une fenêtre, d'une fenêtre à une autre)

Module # 2 Environnement de Travail 3 séances

  • Manipuler plusieurs fenêtres, gestion de la barre des tâches

  • Effectuer un copier coller et couper coller

  • Ajouter, supprimer des raccourcis sur le bureau

  • Personnaliser son menu démarrer

  • Gérer les périphériques (clef USB))

 

L'internet pour tous les publics. (Accès: Lecture : Public)

le 21 Juillet 2011 par loicgervais   Commentaires (1)

Les Espaces Publics Numériques de la Ville de Thonon que je coordonne sont labelisés "netpublic".

L'article 1 de la Charte indique "Les espaces labellisés sont des lieux ouverts à tous les publics, prioritairement destinés aux personnes qui ne disposent pas d’un accès régulier à l’Internet ou restent éloignés des technologies de l’information et de la communication pour des raisons générationnelles,culturelles ou économiques.

Ils adaptent leur accueil et leurs activités aux différentes catégories de publics, en fonction de leurs orientations propres.
Ils favorisent l’accès des handicapés à l’internet.
Ils développent des actions ciblées à destination de publics éloignés de l’Internet (personnes âgées, populations défavorisées…)"

 

L'accès pour tous se caractérise en trois points.

Les Espaces Numériques sont répartis dans la Ville, ils ont plus particulièrement implantés dans les quartiers relevant de la Politique de la Ville.

Je dépends par ailleurs moi-même du service politique de la Ville de ma commune et l'implantation des Espaces dans ces quartiers est un des éléments du Contrat Urbains de Cohésion Sociale. les Espaces numériques sont tous rattachés à des lieux de vie par ailleurs (maison de quartier, centre social, espace socio culturel)...

 


Afficher Espaces Publics Numériques sur une carte plus grande

 

La politique tarifaire est volontariste. L'accès aux espaces publics numériques de la Ville est partir de 1,05 € la semaine sans limite de temps.

Enfin nous proposons dans nos espaces ou hors les murs des actions ciblées à destination des publics :

sensibilisation aux usages numériques à destination des jeunes, de leurs parents et des adultes référents : campagne net @ttitude

Voici la présentation utilisée pour la restitution de cette action ainsi que son document de présentation.

A noter qu'en 2009 cette action avait été retenue dans le cadre du Prix Français de Prévention de la Délinquance

semaine bleue

Depuis trois ans nous participons à la Semaine Bleue en partenariat avec les services municipaux et associations locales liés à la gérontologie.

Ainsi en 2008, j'avais effectué une présentation sur les NTIC au service de la santé des seniors.

get on line week

 

article repris du site creatif

L’objectif de cette campagne était à la fois de toucher de nouveaux publics et leur permettre de découvrir les usages du numérique mais aussi de rendre visible, au niveau européen, la place que joue les lieux d’accompagnement de proximité dans le développement d’une « culture numérique pour tous ».

Cette campagne menée à l’initiative du réseau « Telecentre Europe », réseau d’acteurs de l’accès pour tous au numérique, était coordonnée en France par l’association Créatif, en faisant le relais avec les différents réseaux territoriaux.

Plus de 100.000 personnes ont été touchées pendant cette semaine du 28 février au 5 mars 2011, avec plus de 5,000 Espaces Publics Numériques impliqués dans 30 pays de l’espace européen.

Un rapport complet, en anglais, sur cette semaine est disponible.

et une vidéo en retrace les objectifs et les débuts de mise en oeuvre.

CarteEuropeMobilisation

Pour clôturer la semaine, l’équipe de Telecentre Europe a organisé un jury pour distinguer quelques contributions significatives à la réussite de cette semaine de mobilisation.

Créatif a remporté le prix de la meilleure photo, grâce à une photo envoyée par l’EPN Grangette à Thonon les Bains. Ce prix s’accompagne d’un iPad, jolie surprise pour l’équipe d’animation de l’EPN concerné.

Loïc Gervais, Coordinateur des EPN de la Ville de Thonon les Bains, raconte la façon dont la campagne s’est déroulée :

"Notre Espace Public Numérique est situé à Thonon les Bains, au bord du Lac Léman. La mission de notre EPN, labellisé NetPublic, est de faciliter l’accès de tous les publics aux nouvelles technologies. Nous travaillons plus particulièrement en direction des publics "hors ligne". Il était naturel pour nous de nous inscrire dans la démarche de la « Get Online Week », tant elle correspond au travail que nous effectuons toute l’année. Nous mettons en place tout au long de l’année des ateliers d’apprentissage qui remportent un vif succès principalement auprès des seniors. Nous sensibilisons également les plus jeunes aux enjeux liés aux usages du numérique en nous déplaçant dans les écoles, collèges et lycée de notre périmètre. Enfin nous organisons une fois par mois minimum des manifestations évènementielles soit à destination du tout public autour de thématique large (ainsi les logiciels libres seront à l’honneur au mois d’avril) soit à destination de public ciblé, comme ce fût le cas pour la « Get Online Week ».


Nous avons invité une dizaine de retraités à partir à la découverte du monde à travers des sites sélectionnés présentant des visites virtuelles et par le biais de Google Earth également.
Nous avons travaillé en partenariat avec "Cap Retraités", le service municipal dédié aux seniors de plus de 60 ans qui a effectué le travail de repérage du public.
Pour cette séance que nous avons baptisé "Open to the world", nous avons accueilli des personnes qui n’ont plus l’occasion de s’évader et de découvrir le monde du fait de problèmes de santé notamment. De plus certaines d’entre elles découvraient pour la première fois l’ordinateur. Grâce à notre séance "Open to the World" ces personnes ont pu s’évader quelques instants de leurs soucis quotidiens.

 

 

Des outils et des usages : publication (Accès: Lecture : Public)

le 20 Juillet 2011 par loicgervais   Commentaires (1)

, ,

Scribd

Scribd est un site de partage de documents en ligne. Scirbd n'est pas le seul service dans ce domaine et il n'est d'ailleurs pas le seul que j'ai testé.

Citons en tout premier lieu Slideshare. Slideshare propose les mêmes services que Scribd à une différence qui m'a fait choisir Scribd. Pour télécharger un document depuis Scribd vous n'avez pas besoin de posséder un compte sur Scribd à l'inverse de Slideshare. Cette différence m'apparaît fondamentale puisqu'elle laisse à l'usager le choix de se créer ou non un compte sur Scribd.

Dans le cadre de mes activités professionnelles j'organise régulièrement (au moins une fois par mois) des présentations publiques. A travers ces rendez-vous, j'aborde de nombreux thèmes. Bien entendu, pour préparer ces présentations je me documente, notament en utilisant des présentations effectuées par d'autres que je vais glâné sur Scribd, sur Slideshare ou autre. Il m'a semblé logique de partager à mon tour les présentations que j'effectue. Toutes les présentations sont publiées en licence Creatice Commons Share By SA. Elles sont donc toutes réutilisables et modifiables à l'envie.

Voici comment le site Netpublic présentait cet espace de capitalisation.

je vous invite à vous abonner à mon espace de publication sur Scribd.

Le blog

Depuis quelques mois j'anime un blog que certains d'entre vous connaissent déjà.

Voici ce qu'en disait Netpublic quelques jours après son lancement :

"C’est l’un des nouveaux blogs qui fait sensation dans le secteur de l’accès public à L’internet en cette rentrée. (...)Loïc Gervais a créé début septembre l’espace Web Médiateur Numérique avec comme sous-titre « Un blog entre vous et le numérique ».

Ce blog est très intéressant car il apporte une distanciation et un recul critique sur le métier d’animateur multimédia, ses missions et les pratiques pédagogiques liées à l’accompagnement des publics des Espaces Publics Numériques (EPN)… Des articles qui font réfléchir et se poser des questions sur la média numérique."

 

Je me suis prêté à un jeu de questions-réponses qui à ma connaissance n'a pas été encore publié. Aux questions Yasmine Kasbi.

 

Pourquoi avoir fait ce blog ?

J'aime écrire. Je m’épanouis dans l'écriture littéraire ou musicale , je suis toujours en besoin d'écrire quelque soit le support.

Je connaissais assez peu wordpress, et je connaissais encore moins la mécanique de l'hébergement, du référencement, bref je ne savais pas trop ce que "monter un blog" pouvait impliquer. Après plusieurs essais(au moins 5 ou 6), divers et variés j'ai passé le cap de j'héberge mon blog et j'essaie d'administrer cela. Il y avait dans la démarche une part de curiosité intellectuelle en lien direct évidemment avec mon travail. Avec le recul, je ne sais pas comment je vais pouvoir retransmettre cela, mais ça viendra peut-être plus tard.

Quelles sont tes intentions, but et objectifs ?

La ligne éditoriale, le cœur du problème.
En fait l'idée m'est venue après avoir participé à l'écriture d'un article à plusieurs mains avec les EPN de Wallonie au moment de la sortie de Google Buzz.. Je me souviens de m'être fait la réflexion que l'on prenait rarement du recul. On peut trouver nombre de blogs sur ce qui est nouveau, sur ce qu'on fait mais plus rarement des blogs qui prennent du recul.
C'est cette distance que j'essaie de prendre.

Les nouvelles technologies révolutionnent notre société. A mon goût je trouve qu'on se pose rarement la question "à quel point ?". C'est dans la question du sens que doit se positionner le médiateur numérique.Je revendique aussi la différence entre animateur multimédia et médiateur numérique, ce qui ferra surement un article à part entière sur mon blog du coup.

Ceci dit j'ai une écriture instinctive. Et comme je suis passionné il n'est pas dit que je respecte vraiment cette ligne éditoriale que je n'ai défini d'ailleurs que dans ces termes :" Dans ce blog devrait petit à petit trouver sa place ce qui me questionne, ce qui m'amuse, ce qui m'irrite dans la Médiation Numérique."

 

Autres espaces de publication

Espaces Collaboratifs de la Coordination Régionale de l'Internet Accompagné. (CORAIA)

Espace de travail privé

Wiki de la Coraia

Wiki Creatif : appropriation sociale d'internet et du myultimédia dans les quartiers politique de la ville

 

Espace Dailymotion

Je publie également des vidéos réalisées dans le cadre des ateliers "vidéos" de l'espace public numérique sur un espace dailymotion dédié.

 

Des outils et des usages : Twitter (Accès: Lecture : Public)

le 18 Juillet 2011 par loicgervais   Commentaires (0)

,

J'avoue, ce n'est pas très rationnel, mais j'aime beaucoup Twitter.

Le plus dur dans Twitter c'est de commencer.

 

A quoi ça sert ?

Twitter est un outil de publication qui fonctionne sur le principe d'échanges d'informations.

Sur mon twitter je publie des informations (quelque soit le sens que l'on donne à ce mot) que les abonnés à mon compte reçoivent sur leur fil.

De la même manière je reçois sur mon fil les informations des comptes auxquels je suis abonné.

 

Twitter obéit à quelques règles de publication dont le célèbre hag stag symbolisé par le signe #.

Le hag stag se place en début ou en fin de twitt et a pour fonction de décrire en un mot de quoi parle votre twitt.

 

Exemple : "ce week end je déménage" pourrait être complété par  plusieurs # (oui on peut en mettre plusieurs) :

#help : ce qui indiquerait que les gros bras sont les bienvenus pour porter les cartons

#thonon : pour cibler le lieu du déménagement en l'occurence

#mylife : pour indique qu'il s'agit d'une information que j'estime futile

 

Le twitt entier serait donc : "ce week end je démenage #help #thonon #mylife"

 

Si je souhaite que ce message soit relayé par mes abonnés je peux rajouter la mention "merci pour les RT" RT étant l'abbréviation de Retweet.

Bien entendu mes abonnés ne sont pas obligés de retweeter. De la même manière cette mention n'est pas obligatoire, un abonné qui trouvera une information intéréssante la relaiera à son tour à sa liste d'abonnés en RT.

accueil twitter

 

Grâce au # je vais pouvoir également faire des recherchers sur tous les utilisateurs qui ont utilisé ce même hagtsag. Le choix d'un hagstag peut donc s'avérer décisif.

La galaxie Twitter

Twitterfeed

 

Twitterfeed est un service qui permet de récupérer des flux RSS et de les publier ensuite automatiquement soit sur twitter soit sur facebook soit sur les deux !

Ainsi, grâce à Twitterfeed, je récupère le flux RSS de ma page publique reader et Twitterfeed publie automatiquement sur Twitter et Facebook.

 

Le #claved

Pour participer à ce clavardage, c'est l'outil Tweetchat qui a été utilisé. La première impression que cette expérience m'a procuré a été :"quel bazar !" . Il est en effet pas facile de suivre une conversation d'une trentaine de participants le tout avec les codes et contraintes de tweeter. La participation à ce claved m'a rappelé un autre outil, plus ancien dans le temps IRC (Internet Relay Chat). A froid je me suis fait la réfléxion que le #claved aurait très bien pu se tenir sur IRC plus que sur Twitter. Cela n'aurait peut-être pas changé grand chose dans la forme, mais cela m'a permis de me rapeller que les outils peuvent changer mais que les usages eux restent. Pour l'exemple, quand j'étais en formation DU3MI j'avais participé à un tchat en utilisant MSN avec une vingtaine de participants. Au niveau de la forme cela était très proche de ce claved, difficile à suivre et difficile à animer.

 

 

 

Des outils et des usages Netvibes et Goggle Reader (Accès: Lecture : Public)

le 12 Juillet 2011 par loicgervais   Commentaires (0)

, , ,

Dans le cadre de mes missions d'animateur en Espace Public Numérique, j'utilise de nombreux outils numériques. Parfois j'utilise certains de ces outils que ponctuellement juste pour avoir une idée de ce qu'ils font et de ce à quoi ils pourraient servir. Par conséquent, je ne fais pas usage de tous les outils, je vais donc essayer de faire un tour des outils que j'utiise le plus souvent et des usages que j'en fait.

Les outils de veille

J'utilise deux outils pour la veille : Netvibes et Goggle Reader

 

netvibes

 

Avec Netvibes, il est possible d'agréger tout type de contenu issu du web. Sur Netvibes, vous avez deux interfaces, l'une publique et l'autre privée (ici en capture d'écran).

Quand je repère sur le web un site ou un blog intéréssant de mon point de vue, je vais m'abonner au flux RSS de ce site pour récupérer le contenu sur ma page privée netvibes. Je peux organiser chacun de mes modules en différents onglets (ici par exemple : rezyote, jeux, emplois, droit...). Ainsi en un endroit j'ai capitalisé plusieurs sites ressources par rapport à ma veille.

Le petit chiffre en rouge au début d'un module indique le nombre d'article non lus, ce qui me permet ainsi de savoir sur quel site il y a un nouvel article.

En dépliant le module, je peux prendre connaissance des articles directement depuis netvibes. Je dispose en plus des options de partage classique vers Facebook et Twitter .

Netvibes permet donc d'agréger tout type de contenu. Pour ma part j'ai choisi d'utiliser ma page publique comme un portfolio. netvibes est un service 100% gratuit.

 

  • Google reader

Google reader est comme son nom l'indique un service fourni par google. Pour pouvoir utiliser Google reader, il faut posséder au préalable un compte Google.

Ce que j'apprécie dans Google reader c'est la possibilité d'effectuer une recherche de flux autour de mots clefs grâce au bouton "Ajouter un abonnement".

Démonstration avec la recherche "c2i2e formateur"

 

 

 

Il ne reste plus qu' à clique sur le bouton "s'abonner" pour intégrer les résultats de recherche à ma veille reader.

 

 

Le partage

Goggle Reader inclut une fonctionalité de partage soit à travers la liste de partage de reader en cliquant sur le bouton "partager", soit vers des services extérieurs.

Personnellement j'envoie tout directement sur ma liste de partage publique. Il est possible de s'abonner à cette liste de partage grâce au flux RSS par le biais de netvibes par exemple.