Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Télécharger en PDF Page lue par 2 membre(s) et 1753 affichage(s)

Stratégie de vérfication des sources <... (Accès: Lecture : Public)

le 26 Juillet 2011 par loicgervais   Commentaires (3)

Que cela soit pour écrire des articles sur mon blog ou pour réaliser des présentations, je vais utiliser des sources pour alimenter mon discours. Quelque soit mon niveau de connaissance d'un sujet je vais vérifier et mettre à jour ce niveau de connaissance par le biais d'informations sur internet. La vérité d'un jour n'est pas la vérité de toujours.

D'une part  netvibes et reader me permettent de rester en veille sur les sujets liés aux nouvelles technologies. Ainsi je peux repérer des changements par rapport aux thématiques que j'aborde.

Ainsi le sujet sur les pratiques numériques des jeunes est un exemple de sujet en constante évolution. Les outils et les usages varient à grande vitesse, il y a quatre ans tout le monde parlait de skyblog qui aujourd'hui est largement supplanté par facebook.

Pour me tenir informé sur les pratiques numériques des jeunes j'utilise 3 sources principales :

1) les jeunes

 Dans les Espaces Publics Numériques, nous accueillons de nombreux jeunes (moins de 26 ans). Les usages ne sont pas bridés (ainsi ils ont la possibilité d'aller sur Facebook ou de jouer en ligne par exemple, seul ce qui est contraire à la loi et la pornographie sont filtrés). Je peux ainsi observer comment ces jeunes naviguent sur internet et ce qu'ils font. Je peux par ailleurs discuter avec eux de leurs usages également. L''échange direct est ainsi une première source d'information.

2) les adultes

J' ai constitué à l'échelle de mon territoire un réseau de personnes référentes qui peuvent me donner soit leur percpetion des usages des jeunes soit les constats effectués. Ce réseau comprend

  • des personnels de l'éducation nationale :enseignants de la maternelle au lycée ainsi que des documentalistes, conseillers principaux d'éducation, chefs d'établissement, conseillers TICE, infirmières scolaires...
  • de personnels de l'action sociale : assistante sociale, conseiller caf, conseiller familiaux,...
  • des personnels de la prévention spécialisée : éducateurs de rue, aide sociale à l'enfance...
  • des personnels de l'éducation populaire : animateurs, directeurs de centre de loisirs, conseillers éducation populaire, personnels de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, responsable de MJC, bureau information jeunesse..
  • des personnels de police : commissaire de police, capiatine de gendarmerie, chef de police municipale..
  • des personnels de la  justice : juristes, délégué du procureur..
  • des parents

Ce réseau d'adultes me permet d'avoir des remontées du terrain tant en termes d'analyse qu'en terme de besoin.

3) le reste du monde

Je vais croiser cet ensemble de sources locales avec un autre ensemble de sources, le net.

Le site netpublic.fr est le site de référence pour les espaces publics numériques.

En plus de ce site là, je vais me nourir sur de sites comme : internetsanscrainte.fr , soutenu également par la Délégation aux Usages de l'Internet, autorité qui fait référence dans mon corps de métier.

Je vais compléter par des sites d'association comme e-enfance ou action-innocence ou encore des documents de référence comme ceux publiés par l'Injep par exemple.

Le croisement de plusieurs sources et de nature différentes me permet ainsi de tester la vialibilité d'une information.

Comment réagissent la population "adulte" face à Internet ? Comment abordent ils Internet comme source d'informations ? Ont ils des besoins de formation, d'information ? Est ce qu'il faudrait faire un pont intergénérationnel ? Est ce que ce réseau adulte échange entre eux ?

Je me demande depuis si il ne serait pas nécessaire de faire de l'EPN un espace de discussion intergnérationnelles des usages.. Et comme tu le dis, "La vérité d'un jour n'est pas la vérité de touours.". 

 

François Duport le 24 Août 2011

Une partie de la réponse est dans le programme de Net @ttitude 2011. Ce serait vraiment intéressant de faire un retour d'expérience pour des formateurs.

François Duport le 24 Août 2011

En fait, le croisement des perceptions est très intéressant.

Les adultes ont une perception des pratiques des jeunes. Les jeunes ont eux une perception de leurs propres usages.

Ce qui serait intéressant serait par exemple de confronter les points de vue sur la notion de risques par exemple.

L'adulte est en recherche de comprendre ce que fait le jeune. Ce n'est pas une nouveauté, cela a toujours été cela sera. Là où il s'estime dépassé c'est qu'il ne s'estime pas compétent sur les nouvelles technologies, voir il s'estime dépassé par les jeunes.

L'angle d'attaque de la net @ttitude est  de repositionner l'adulte dans on rôle de parent / éducateur / référent et de lui apporter une base de culture numérique (ce qui est une demande). l'adulte demande à savoir faire pour savoir expliquer.

loicgervais le 5 Septembre 2011