Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Télécharger en PDF Page lue par 3 membre(s) et 1849 affichage(s)

Le C2ie et moi. (Accès: Lecture : Public)

le 13 Octobre 2011 par loicgervais   Commentaires (1)

A vrai dire, il m'arrive parfois de me demander pourquoi je suis sur cette certification. La réponse est à la fois simple et complexe. L'idée de départ était de bâtir une culture numérique commune en rhône alpes. Pour que cette culture soit commune, un mélange savant s'est fait entre le monde le formation traditionnelle et les Espaces Publics Numériques.

Il est dans la mission de tout animateur, responsable, médiateur d'Espace Public Numérique de diffuser la culture numérique vers tous. En entrant dans cette dynamique, je voyais l'opportunité de faire (re)découvrir les Espaces Publics Numériques en général comme lieux ressources, y compris pour des professionnels de la formation.

A de nombreuses reprises dans mon parcours professionnels, j'ai croisé des personne se tournant vers mon espace pour bénéficier d'une formation professionnelle aux nouvelles technologies. A chaque fois j'ai du réorienter ces personnes vers un organisme de formation professionnel. Pourquoi ? Tout simplement parce que mon espace n'est officiellement pas reconnu comme espace de formation, une histoire de tampons admisnitratifs et non de compétences.

Le comble dans tout cela c'est que je renvoyais ces personnes vers des organismes dont je savais qu'ils ne pourraient pas répondre à leur demande. Pourquoi ? Parce que ces organismes n'avaient pas les compétences au sein de leurs équipes.

Le paroxysme a été atteint quandj'ai accueilli un formateur professionnel dans mon espace avec un groupe d'apprenants. Le formateur devait apprendre à des jeunes à rédiger un CV. Pour ma part, je devais épauler le formateur dans sa démarche, la compétence était reconnue par la qualité professionnelle et non par la compétence avérée de l'intervenant. Quand dans de tel cas un formateur se tourne vers vous pour demander comment mettre en italique un texte ou comment rechercher une image clippart sur internet, on se dit vraiment qu'il est temps que les choses changent. Il est temps qu'on reconnaisse aux Espaces Publics Numériques leurs compétences en matière de formation. Il est temps qu'on arrête de me dire que je ne suis pas compétent parce que je n'ai pas le tampon adéquat sur la porte de mon Espace.

Le C2i2e est à mon sens, un premier élément de réponse. J'espère que de nombreux autres animateurs d'Espaces Publics Numériques s'engageront dans cette démarche. Au-delà j'espère que les croisements entre la formation formelle et l'éducation informelle seront encore plus nombreux. Ses croisements sont riches et nécessaires. S'inscrire dans cette démarche de pionniers c'est accepter de repartir à zéro, mais c'est aussi avoir la possibilité de faire évoluer la vision de chacun. L'obtention du C2i2e n'est pas une fin en soi en ce qui me concerne, mais un moyen.

 

Bonjour Clément.

Merci pour votre commentaire. Bon courage dans l'aventure C2i2e

loicgervais le 23 Février 2012