Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Membre de l'équipe d'animation de FormaVia ; animatrice des communautés PraTIC et Formation et ODiDe
Télécharger en PDF Page lue par 1 membre(s) et 1366 affichage(s)

Retour d'expérience d'un « Huis clos sur le Net » (Accès: Lecture : Public)

le 5 Mars 2010 par Olivia Vernier   Commentaires (0)

Début février, 5 journalistes des Radios Francophones Publiques ont travaillé pendant 5 jours en huis clos dans une ferme du Périgord. Leur seul accès à l'information : twitter et facebook.

Les questions qu'ils se sont posées : quelle information émerge de ces réseaux sociaux ? La lecture du monde, dans ces conditions, est-elle pertinente ? Est-on informé de la même manière qu'avec les médias classiques ? Comment se construit alors l'information ?

Un premier bilan fait état des avantages indéniables de l'utilisation de twitter et facebook pour le traitement de l'actualité :

-          la fonction d'alerte

-          la rapidité de relais

-          un moyen de dénicher des contacts

-          la possibilité d'interroger les contributeurs

Mais aussi des limites :

-          Utilisation généralement ludique de facebook

-          Surreprésentation des « soft news » sur les actualités politiques, économiques et internationales

-          Contradiction entre la rapidité du dispositif et le côté chronophage de son utilisation

-          Nécessité de trier, vérifier et croiser les informations

-          Difficulté de comprendre et décrypter ces informations sans l'aide des médias traditionnels

Des extraits des conclusions des intéressés :

Pour ce qui est d'un enseignement clair et général, je dirais, après cinq jours “d'enfermement”, que Twitter/Facebook et les médias classiques ne sont pas à opposer. Ces deux réseaux sont complémentaires. En clair, l'un informe, l'autre relaie.

Au regard des points forts et des faiblesses, il me semble que les journalistes devraient continuer à explorer les réseaux sociaux pour mieux les maîtriser. Leur utilisation souligne une nouvelle fois l'importance des règles fondamentales de notre métier. En parallèle, c'est aussi aux internautes de jouer le jeu en apportant une contribution citoyenne.

Un retour d'expérience intéressant. Quid de l'usage de ces réseaux sociaux dans la formation ?

Source : http://huisclossurlenet.radiofrance.fr/