Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Travailleuse indépendante. Activités dans le champ des usages sociaux du numérique. Formation, animation, accompagnement de projets.
Télécharger en PDF Page lue par 2 membre(s) et 1864 affichage(s)

Identifier les personnes ressources TIC et leurs rôles respectifs, dans l'organisme de formation, et en dehors ! (Accès: Lecture : Public)

le 13 Juillet 2011 par Stéphanie Lucien-Brun   Commentaires (1)

,

Travaillant dans le champ des « usages sociaux du numérique », je m'interroge sur la pertinence de la notion de "personnes ressources TIC": s'agit-il uniquement de personnes qui ont une étiquette "TIC" collée à leur fonction ou à leur fiche de poste ou est-ce l'ensemble des personnes qui, à un moment ou à un autre vont faciliter la mise en œuvre des outils numériques dans le cadre des actions de formation ?

La première catégorie est peut-être assez réduite et sera cantonnée aux "techniciens", la seconde catégorie sera beaucoup plus vaste !

Pour la première catégorie

Mes outils de travail (numérique ou non) dépendent assez peu de l'organisme de formation avec lequel je travaille (SCOP).

Même si.....un outil de gestion administrative est en ligne, avec lequel j'ai rencontré de nombreuses difficultés (outils propriétaires, peu compatibles avec des OS et des navigateurs libres..) dans sa consultation à distance. Une des difficultés étant que l'organisme de formation n'a pas de ressources interne technique dédiée au suivi de cet outil.

Je me suis donc, constituée mon propre réseau de personnes ressources TIC:

  • Des « hotlines techniques » : principalement des personnes de la communauté du libre lyonnaise qui m'aident dans l'installation, la maintenance, la veille autour des systèmes d'exploitation, logiciels que j'utilise. J'essaye de les solliciter lors des rencontres qu'ils organisent, mais en cas d'urgence je peux être amenée à les mobiliser de façon plus individualisée. J'accède là à un ensemble de savoir-faire, de compétences que je ne peux pas développer à titre individuel.

  • Des veilleurs : ils ne savent pas forcément qu'ils sont ressources pour moi, mais moi je le sais : ce sont les éditeurs de lettres d'informations que je trouve particulièrement pertinentes (cf Hubert Guillaud pour InternetActu) ou des personnes ressources que je suis sur Twitter.

  • Des "compagnons de travail en ligne" : ce sont des personnes que je croise régulièrement lors d'événements publics, dans des groupes de travail, mais également en ligne. Connectés par messagerie (audi/vidéo) instantanée, je sais que je peux les interpeller pour un conseil, une recherche spécifique, une confirmation d'information, etc.

  • Des « pompiers » : Ce sont des personnes qui sont moins inscrites dans mon quotidien mais avec lesquelles un relation de confiance existe. Cette relation me permet de les mobiliser sur des choses très spécifiques, des questions ardues. Ces sont en général des «supra veilleurs » dans des environnements plus éloignés des miens. Je les ai rencontrés lors de mon DESS Communautés virtuelles ou au sein des réseaux avec lesquels je collabore depuis quelques années (Créatif, EPN du Lyonnais, CoRAIA).

Dans la deuxième catégorie

De façon moins centrée sur les technologies, je suis en lien avec des personnes aux profils plus "pédagogiques" et à cheval entre différents champs d'activités:

  • Des "ingénieurs pédagogiques" qui connaissent le numérique. Dans le cadre d'une action de formation, je vais échanger avec eux sur la pertinence d'outils, le repérage de ressources clés, etc.Ces personnes seront plus orientées sur les publics formées, les contenus, tout en pouvant faire le lien avec méthodes et outils numériques. 

  • Des « animateurs de projets » qui pourront m'aider à réfléchir sur la façon dont je peux appréhender une situation de formation dans sa globalité.

  • Des « clients ressources ». Avec certains des partenaires avec lesquels j'ai travaillé va se construire une relation qui permet la mise en place d'une sollicitation, dans le temps, d'un dialogue autour de la mise en place de situation d'apprentissage, de recherches documentaires, d'identification de personnes ressources.

De façon plus globale

Je mobilise, autour de la formation, un certain nombre de réseaux/personnes relais ressources TIC spécifiques, agissant en lien avec des réseaux identifiés :

  • Formavia, chacun des membres de l'équipe d'animation avec lesquels je suis en relation, ainsi que les autres membres me permettent d'identifier des ressources clés.

  • Netpublic, source inépuisable d'informations, de liens vers des porteurs de projets, etc.

  • ThotCursus, l'angle international m'intéresse particulièrement

  • Créatif, un des réseaux auxquels je suis attachée, celui des acteurs de l'accès pour tous au numérique, qui rassemble de nombreuses personnes auxquelles je me réfère régulièrement.

  • Le réseau Telecentre Europe, pour une perspective européenne.Le réseau social lié me met en lien avec des professionnels dans d'autres pays.

 

Je me retrouve dans tes réflexions concernant la description de tes "aides" concernnant ton environnement informatique.

Je n'utilise pas les mêmes sites partenaires mais la démarche est identique. Cela est induit par le fait que nous travaillions dans des organismes restreints en nombre qui ne possède pas les moyens d'avoir des ressources internes.

Sylvie BOULENGER le 30 Août 2011