Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Télécharger en PDF Page lue par 2 membre(s) et 2085 affichage(s)

POURQUOI M'ETRE ENGAGE DANS LE PROCESSUS DE CERTIFICATION ? (Accès: Lecture : Public)

le 19 Octobre 2011 par Hervé Yvrard   Commentaires (0)

,

culture numérique, projets

LE CONTEXTE

Enseignant depuis de nombreuses années, en particulier au sein du GRETA Nord-Isére, j’ai pris conscience très tôt que les TICE prendraient une importance croissante. Aujourd’hui, elles s’imposent à nous. Loin d’être une mode, comme certains veulent encore le laisser entendre, l’usage des TIC dans la formation a ouvert de larges horizons pour la diversification des modalités pédagogiques et la stimulation de l’appétence des apprenants pour les contenus de formation. Ceci étant dit, le passage à l’acte collectif au sein d’un organisme de formation est une épreuve de longue haleine et exige un travail sans relâche de médiation et de promotion  afin de faire évoluer les mentalités et les pratiques pédagogiques. On se sent parfois bien seul !

FORMAVIA ET MOI

Mon engagement dans différentes communauté de pratiques –ODIDE en particulier- m’a permis d’amplifier la résonnance de mon discours sur l’usage des TICE dans la formation, en particulier dans le domaine de la FOAD (la publication du livre blanc en aura été le point d’orgue) au sein de mon organisme. Les préconisations d’un collectif d’individus, surtout lorsqu’elles s’expriment dans un réseau tel que FORMAVIA, ont un impact bien supérieur. En outre, les échanges d’expériences que j’y ai vécus se sont avérés très fructueux et m’ont permis d’étoffer mes connaissances et de les mettre au cœur de mes pratiques. Depuis, au GRETA Nord-Isère, les projets intégrant l’usage des TIC foisonnent et la dynamique est lancée. Cependant, si l’impulsion des projets mobilise des acteurs enthousiastes, les phases d’opérationnalisation sont plombées par un constat : la majorité des formateurs et des coordonnateurs ne possèdent pas toutes les compétences requises dans l’utilisation des TICE. La formation des acteurs est devenue alors une nécessité.

MON ENGAGEMENT DANS LE PROCESSUS

Ma pratique est ancienne et quotidienne dans ce domaine et la veille constante que j’exerce me permet de faire évoluer mes pratiques régulièrement. Je possède donc de nombreuses compétences que je m’efforce de transférer, mais je ne possède aucun diplôme ni certification en attestant. Mon engagement dans le processus de validation du C2i 2F vise donc à combler cette lacune et me conférer une légitimité accrue dans ma fonction de formateur de formateurs. Voici pour l’aspect certificatif.

Lorsque j’ai eu vent de ce projet et après en avoir échangé avec mes amis d’ODIDE, j’ai très vite eu la sensation que cette aventure devait être vécue. La qualité des participants à ce projet, l’éclectisme de leurs profils, l’esprit pionnier qui régnait, mais aussi l’humilité de chacun m’ont convaincu. Dans une conjoncture professionnelle très difficile et ne disposant que de très peu de temps à consacrer à ce projet, ma participation a été très fructueuse. Après une prise en main laborieuse de l’outil elgg, j’ai pu en mesurer la puissance et la richesse à travers les échanges que n’auront fait que conforter mes convictions sur l’importance et l’efficience du travail collaboratif et le caractère incontournable de l’utilisation de l’outil informatique dans mes pratiques pédagogiques et celles des formateurs de mon organisme.