Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Page lue par 22 membre(s) et 2911 affichage(s)
Lecture : Public

MicroConférence : De quelques (bons) usages d'une carte mentale

par André Lechevalier, dans le portfolio de André Lechevalier
10 02
2012
vendredi 10 Février 2012, de 12h00 à 12h40
,

» Qu'est-ce qu'une MicroConférence ?

Présentation des cartes mentales à travers quelques cas d'usage... Des exemples d'outils et un retour d'expérience terrain





Outils cités dans la vidéo :

 

Fichiers utilisés dans la vidéo :(je les télécharge, mais je ne sais pas où ils vont se mettre ... A.L.)

  • le power point  
  • le fichiers freeplane que je présente, si vous voulez naviguer dedans


ECHANGES / QUESTIONS

  • Outil générique, tout terrain ou pas ?

Si André pense que cela ne sert pas "pour tout ou pour tous", c'est aussi une question de goût et une certaine manière de structurer sa pensée. Guy quant à lui, pense que c'est outil "tout terrain" au service du discours qui a l'avantage de faire le lien entre les idées, de créer une vision, un éco-système. C'est un outil intéressant pour gérer la globalité et le détail à la fois

  • Est-ce en anglais ?

Freeplane est en français, il existe divers logiciels dans toutes les langues. Certains de ces logiciels sont gratuits et opensource.

  • Est-ce exportable ?

Il existe un format d'échange ouvert : .mm

Il y a la possibilité d'exporter la carte dans divers formats, notamment des images, PDF et pages web.

Le fichier "compatibilité des fichiers de mindmapping" recence ce qui se fait couremment (pdf extrait du site de Pierre Mongin (mindmanagement.org cité plus haut)

 

TEMOIGNAGE SUR LES USAGES : QUI UTILISE QUOI ET POUR QUOI ? (à compléter par vos soins)

Les participants expriment le souhait d'avoir le panel des outils de mindmapping : tous ne sont pas compatibles, ou n'ont pas les mêmes usages précis.

  • Stéphane l'a utilisé en cours, il a rencontré quelques freins, notamment celui de ne pas pouvoir faire des zooms. Il aime le fait de pouvoir ajouter des liens vers des ressources externes.
  • Guy indique qu'en terme d'animation c'est un outil intéressant pour le brainstorming.
  • Aïssa l'a utilisé pour la présentation de son profil numérique, il pointe la nécessite de structurer sa pensée en amont.
  • Clément utilise xmind qui permet de créer des bulles autonomes qu'on peut relier ultérieurement.
  • La prise de note en directe d'une conférence est aussi possible, cela demande de l'expérience pour que cette dernière soit compréhensible par tous.

 

Liste des présents à la microconf : Andre Lechevalier en microconférencier pionnier, Guy Pastre, Stéphane Leprince, Clément Ramousse, Sylvie Boulenger, Sylvie Beaumont, Aissa Droui, Réjane Aliouche, Jézabel et Florian.


Commentaires et discussion

Comme je l'expliquais lors de la conférence, j'ai expérimenté l'usage d'une carte mentale dans un cadre pédagogique avec un groupe d'étudiants en licence professionnelle Colibre.

J'ai voulu expérimenté cet outil en remplacement d'un support traditionnel de type présentation.

J'ai pour cela utilisé le service mindmeister.com qui permet d'ajouter des ressources à la carte comme des liens web, images...

Durant ma séance , j'ai projeté au vidéoprojecteur la carte du cours (http://www.mindmeister.com/fr/78573200/construire-une-sequence-de-formation ) et déposé en accès cette même carte pour mes étudiants sur leur plateforme de formation en incrustant cette carte dans une page de cours.

Je souhaitais ainsi permettre à chacun d'aller plus loin dans la recherche d'informations complémentaire à mon présentation orale, et amener la curiosité en leur permettant d'explorer librement les différentes branches de ce cours.

J'ai vite été confronté à une difficulté d'animation, car le format de la carte mentale m'obligeait à zoomer afin que chacun puisse arriver à lire les différents éléments contenues dans les branches de ma carte.

De plus, en explorant eux mêmes de leur côté cette carte, ils perdaient également le fil du cours, et je devais sans cesse les reguider pour mieux expliquer dans quelle branche j'étais.

L'usage était nouveau pour le formateur mais aussi pour les apprenants.

J'ai simplement réadapté un autre type support, peut être aurait il fallu que je reconçoive mon cours en lui même en partant du départ de cet outil...?

En tout cas, je n'abandonne pas l'idée de retenter l'expérience, différemment ! Les possibilités collaboratives offertes par les outils de mindmap en ligne comme le site Mindmeister me donne envie d'expérimenter la création collaborative d'arbres par les étudiants. Dans le même genre de scénario que ceux que l'on peut utiliser avec des wikis dans lesquels les apprenants construisent eux-même un cours.

Voici en exemple une autre utilisation d'une carte pour cartographier des ressources, une carte réalisée par Olivia Vernier de Formavia sur  les usages pédagogiques des TIC: http://communautes.formavia.fr/pg/pages/view/25957/

 Evidemment si certains ont eu des expériences plus intéressantes que la mienne, je suis preneur afin de pouvoir les tester à mon tour.

A signaler pour finir, pour ceux qui ne connaissent pas un dérivé de cartes mentales pour l'organisation de vos sites favoris, vos bookmarks, le site Pearltrees dont vous trouverez une présentation ici: http://yooztic.blogspot.com/2010/10/pearltrees-un-outil-complementaire.html

Voici mon pearltrees: http://www.pearltrees.com/cure01 , si vous ne connaissez pas et que vous recherchez un outil pour organiser vos bookmarks, et les partager, expérimentez le, et valider une nouvelle compétence du C2I2 dans la partie veille par exemple Clin d'oeil

 

LEPRINCE Stéphane le 10 Février 2012

Bonjour,

J'ai utilisé dernièrement une carte pour animer un atelier. Il y avait une trentaine de participants. Chaque sous-groupe de 7 personnes avait une branche à compléter. Sur chaque table, il y avait un ordinateur et des post-it. Les participants inscrivaient leurs idées sur les post-it, en discuter puis les transmeter au scrib. Une personne était en charge de faire la saisie. On a formé les scribs en 10 minutes. Cela a permis rassembler les idées 30 participants en 30 minutes.

La prochaine fois, je prendrai plus de temps à former les scribs ; mais le mélange du papier et du numérique fonctonne très bien.

Et vous, quelles expériences ?

 

François Duport le 13 Février 2012

Bonjour,

Comme je m'ai évoqué lors de la micro-conf, il y a des possibilités d'usages variés des cartes heuristiques dans le cdre de ma pratique professionnelle :

  • Pour une présentation non linéaire d'un projet, d'une organisation, ....
  • Illustrations synthètiques des axes forts et de leurs interactions (évolutives) pour une thématique,  pour déblayer un sujet,...
  • Dans une logique de brainstorming lors de séance d'animation avec un groupe
  • Dans une pratique de construction collective synchrone ou asynchrone et à distance
  • Pour des relevés de réunions ou de discussions

 J'ai donc une pallette d'outils qui varient selon l'usage :

Guy Pastre le 23 Février 2012