Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Conception et mise en oeuvre d'outils et de services numériques - Accompagnement technique et support du réseau FormaVia
Page lue par 3 membre(s) et 62486 affichage(s)

Un exemple de bilan et des ressources proposés suite au test de positionnement C2i2e.

On pourrait discuter longtemps de la formulation des questions et des réponses, très orientées "école primaire" - ce qui n'est pas mal en soi, mais peu adapté au contexte de la formation continue.

J'avoue être toujours destabilisé par des questions du type :

Q : Un enseignant a mis à jour le site scolaire en y ajoutant une information à l'attention des parents d'élèves : il est demandé aux parents d'autoriser leurs enfants à prendre une inscription à "LaPoste". Cela devrait faire économiser du papier, mais est-ce légal ?
1. C’est bien, car utiliser une adresse « laposte » permet d’éviter d’exposer les élèves à de la publicité.
2. Utilisées dans un cadre pédagogique, ces boîtes peuvent être librement visitées par l'enseignant pour s'assurer du respect des consignes d'utilisation.
3. L’utilisation de boîtes personnelles permet à l’enseignant de contrôler ce qui en est fait à l’extérieur de la classe grâces aux logins et mots de passe des élèves.
4. Pour respecter le secret des correspondances il serait utile d’ouvrir plutôt une boîte à lettre pour la classe.

J'ai l'impression de manquer des hypothèses de départ avec ce type de question : il semble présupposé que l'enseignant disposerait des accès aux comptes des élèves, et l'on peut s'intérroger longuement sur le lien entre une adresse "LaPoste" (.fr ?) et l'économie de papier en l'absence d'une sensibilisation pour ne pas imprimer les mails... bref.

Ou aussi :

Q : Un site d'école présente des publicités sur certaines pages. Cela est-il admissible ?
1. Oui, car l'Inspection Académique ou le Rectorat ne fournissent pas l'hébergement du site, l'école est donc contrainte d'être hébergée sur un site commercial et d'en accepter les encarts publicitaires.
2. Non, en aucun cas, une école a une mission de service public.
3. Non, sauf pour celles qui visent à donner des informations sur les partenaires de l'école qui participent à l'éducation des élèves.

..entre théorie et réalité pratique, l'admissibilité se discute...

J'ai relevé avec surprise l'absence de toute mention des Creative Commons, ou même de la notion d'opensource dans le QCM - sans parler des ressources OEC (Open Education Content).
Les questions liées aux informations personnelles ou aux mentions légales sont quant à elles parfois cryptiques :

Q : Un site scolaire présente des informations à caractère personnel concernant les enseignants. Est-ce légal ? Un membre du personnel peut-il y faire opposition ?
1. C’est légal et les personnes ne peuvent s'y opposer car c'est dans l'intérêt du service (relation avec les parents notamment).
2. C’est légal si la page est déclarée à la CNIL mais les personnes doivent pouvoir rectifier une information erronée en vertu du droit au respect de la personne.
3. Il est tout à fait maladroit et inopportun de mentionner des numéros de téléphone et des adresses électroniques privées sur un site d'une institution publique quand bien même les personnes auraient donné leur accord pour une telle diffusion
4. Ce traitement n'a pas à être déclaré à la Cnil, cette publication est donc légale si les personnes ont donné leur autorisation par écrit (personnes qui disposent d'un droit d'opposition et de rectification).

Au final, on aimerait discuter du sens dans lequel on est supposé comprendre les questions pour savoir quoi y répondre...
Positivons : c'est un bon entrainement pour la compréhension et l'utilisation de niveaux de discours différents selon les interlocuteurs !